Les chiffres du jour

Au 1er mai 2009, 63 397 détenus étaient incarcérés en France. En
prison, l’augmentation du nombre des plus de 50 ans est deux fois plus
élevée que dans l’ensemble de la population. Alors qu’en 1996, les
prisons françaises comptaient 868 détenus âgés de plus de 60 ans, ils
étaient 2 364 en 2007. Le
pourcentage de condamnés incarcérés pour viol était de 21,2% en 2006,
contre 14% dix ans plus tôt.

Entre
1984 et 2004, le nombre de condamnations pour crimes et délits sexuels
a doublé
(de 5 077 à 10 713). Entre
2003 et 2007, le nombre de détenus condamnés à plus de
vingt ans est passé de 1 796 à 2 102 en 2007.

2 réflexions au sujet de « Les chiffres du jour »

  1. Berg

    Pour expliquer l’augmentation des viols, il faut dire que la définition du viol a été considérablement élargie, et que la parole de la victime est suffisante pour faire condamner l’accusé.
    En particulier, il faut se souvenir de ce nouveau monstre juridique, créé à la fin du XXe siècle, et qu’on nomme “viol conjugal” ! La moitié des emprisonnés pour viol le sont sous ce motif … Inutile de préciser que la preuve de ce genre de “viol” est difficilement rapportable … La parole de la femme est une preuve suffisante !
    En outre, est qualifié de viol toute atteinte sexuelle envers un mineur de 15 ans : par exemple, un “baiser volé” dans une danse est un viol.
    Ce sont ces extensions qui expliquent les chiffres donnés.

  2. Sancenay

    la démonstration est claire on arrête beaucoup de tout, sauf le “Progrès” au nom duquel les malheureux ont droit à vivre à 4 dans neuf mètres carrés , probablement pour les “humaniser” selon les préceptes de Voltaire.
    Sans aucun doute cela n’a effectivement rien de chrétien, mais tout de son contraire
    revendiqué comme tel par les auteurs béats de “trente mesures vous protègent”.

Laisser un commentaire