Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les chiffres délirants de Dominique Bertinotti

BInterrogée par Guillaume Durand sur Public Sénat ce matin, le ministre de la famille Dominique Bertinotti n'a pas su répondre à une question… sur le nombre de mariage entre personnes de même sexe célébrés. Vu la
réponse confuse du ministre (vers 7mn15), ça ne doit pas se bousculer. Guillaume Durand estime alors qu'il
serait dommage d'avoir eu tout ce combat pour une centaine de cas…

Puis on découvre que le ministre n'a aucune vision de la
population homosexuelle en France. Il lui suffisait de se renseigner auprès de l'INED :

"Au total, les couples corésidents de même sexe avoisineraient 1 % du
nombre total des couples, chiffre analogue à celui des pays voisins."

Alors Mme Bertinotti, qui ne doit fréquenter que les bobos parisiens, déclare qu'il y a 10 ou
15% d'homosexuels en France

Partager cet article

25 commentaires

  1. Une image d’incompétence et de corruption c’est tout ce qu’il restera de ce gouvernement.

  2. C’est pourtant simple, la quasi totalité des homosexuels ne veulent pas se marier.
    Après les chiffres au pif sortant du chapeau (genre 15% des mes gosses seront homos : qu’est ce qu’on s’en fiche…)

  3. Évidemment, s’ils pensaient qu’il y a une proportion d’homosexuels équivalente à celle des dyslexiques, on comprend pourquoi ça leur paraissait tellement urgent de s’en préoccuper.
    Voilà un nouveau type d’argument pour les parents d’enfants “hors normes en classe”.

  4. Le navire France n’a ni capitaine ni équipage ni boussole. Au secours, Seigneur, nous périssons…

  5. Elle est nulle sur toute la ligne ! On se demande ce qu’elle fait au ministère dit “de la famille” car de famille il n’y a plus ! elle s’acharne à tout détruire, elle est plutôt ministre de la destruction !!

  6. les socialistes n’aiment pas compter,sauf pour l’argent surtout quand c’est le votre.

  7. Dans ce gouvernement tout les socialistes ne savent pas compter!

  8. Ai lu quelque part qu’au mieux il y aurait 7.000 “mariages” de paires homos la première année, parce que c’est nouveau. Tout ça (détruire la famille) pour ça ! Les homos ne sont pas rares à indiquer qu’ils ne se marieront jamais, mais qu’ils voulaient la possibilité de le faire, ce qui rend par ricochet l’homosexualité intouchable, puisque recommandable. La promotion par le mariage, “démoli pour tous” !

  9. Faudrait pas qu’elle prenne son rêve pour une réalité ! L’Espagne (pays de 48 millions d’habitants) en 2011 c´est à peine plus de 3000 mariages gay !!!…

  10. Je me demande pourquoi vous continuez à qualifier ce ridicule personnage de “ministre de la famille”.
    Dites plutôt : “Dominique Bertinotti, haut commissaire au plan de destruction de la famille”…

  11. Pour ceux qui n’arrivent pas à lire la video sur le site Public Senat, voici le lien YouTube
    http://www.youtube.com/watch?v=ps082ZlByFQ

  12. Attention “1% des couples” ne veut pas dire 1% de la population. J’ai déjà lu qu’il y aurait 10% d’homos en France, je ne sais pas d’où ce chiffre sort …
    Il n’empêche que de ces 10% il n’y en a pas tant que ça qui vont se marier !… Un certain nombre respecte la Vie.
    ONLR

  13. Ah! s’il n’y avait que les chiffres qui délirent!

  14. donc si ça ne concerne que quelques couples , beaucoup de bruit des 2 côtes pour rien…

  15. Peu importe le nombre….le symbole est posé et c’est bien ça le problème…
    Le symbole de la famille qui s’engage , stable pour l’avenir avec des devoirs et des droits et pour la vie (pas encore de mariage avec clause de divorce quoique… séparation de biens) même si la séparation est de plus en plus facilité juridiquement…
    Le symbole de la structuration par un père et une mère coresponsables pour leurs enfants…
    C’est ça qui est mis à terre jusqu’à dire que des personnes homosexuelles peuvent mieux faire…

  16. Le 1% étant déjà très largement surévalué : Têtu, dans son journal de propagande, en prenant un sondage réalisé dans un quartier bien ciblé, trouvait 3% d’homos dans la population. Et ils sont très loin de tous vivre en duo.
    Une loi malsaine pour une ultra minorité, voilà la réalité.

  17. Ce chiffre de 10% vient des “études” de Kinsey aux Etats Unis.
    Il est totalement bidon car ce “chercheur” n’a pas fait un sondage couvrant toute la population. Il a demandé des volontaires, étudiants et prisonniers de témoigner de leurs pratiques sexuelles; obtenant alors une surreprésentation des déviances.

  18. est-ce quelqu’un connaît un socialiste compétent? levez le doigt!

  19. Oui, quelques centaines de “mariage”par an, et quelques centaines d’enfants qui n’auront pas de chance. Non pas qu’ils manquerons d’attention, mais ils ne connaîtrons pas l’équilibre d’un foyer.
    On va fabriquer des orphelins pour le plaisir des adultes et leur besoin de reconnaissance.

  20. sur les chiffres, il faudrait qu’elle parle avec sa collègue de la santé : dans les études épidémiologiques sur le VIH, on part d’une base de 1,4 % de la population “ayant eu récemment des rapports homosexuels”. Ce chiffre est très important pour évaluer la surprévalence du VIH (qui est de 100 FOIS PLUS de “chances” pour un homme d’être VIH+ s’il est homo que sinon); il est donc surveilél de près par les médecins. Mais Bertinotti dit n’importe quoi comme les médias embués.

  21. Les études sérieuses (pas Kinsey !) concordent pour indiquer que, dans les pays occidentaux, la proportion des homosexuels serait inférieure à 5 %. Les 10 % semblent une sur-estimation très importante (bien entendu, dans tel ou tel milieux plus circonscrit, la proportion pourra être différente). Là-dessus, il apparaît qu’une minorité souhaite le “mariage”. Fallait-il édifier à grands frais cet énorme marteau-pilon pour nous casser, si j’ose dire, une petite noix ?

  22. Un ministre de la famille qui croit qu’il y a 10 % d’homosexuels dans la population, c’est un peu comme un ministre de la recherche scientifique qui croit aux soucoupes volantes, un ministre de l’agriculture qui croit aux sourciers, ou un ministre de l’économie qui croit au socialisme.

  23. Il n’y a pas de pire imposture que d’exercer un métier que l’on ne connait pas !
    Tous les socialistes et les UMP sont des imposteurs, mais on le sait depuis longtemps !

  24. L’enquête de l’INED dont il est question dans l’article a été actualisée. L’enquête a eu lieu en 2011 (INSEE) et les résultats ont été publiés en février 2013 : “Le couple dans tous ses états” ( http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1435 ) INSEE Première N°1435. Le ministre en a forcément eu un exemplaire sur son bureau ! La publication de cette enquête de 2011 sur 360 000 personnes a d’ailleurs été probablement retardée (plus d’un an d’analyse !) pour raison politique ! On y lit que le nombre de couple homosexuels est de 0,6% des couples. Et que seulement 10% ont la garde d’enfant au moins à temps partiel soit 10 000 couples. Je vous conseille de lire cette page fort instructive (et objective, c’est l’Etat qui publie !). On y voit par exemple que les homosexuels sont surtout des universitaires vivant dans les grandes métropoles… à méditer !

  25. Pour aider cette ministre à être plus précise dans ses réponses, je lui conseille, ainsi qu’à vous, de consulter l’étude sur les enfant de couples homosexuels de M. Mark Regnerus. Cette étude américaine est à ce jour la seule à avoir utilisé un protocole scientifique sur un échantillon tiré statistiquement de 15 000 personnes (les autres sont bidonnées sur de petits échantillons orientés !). Voici le lien d’une synthèse traduite en français : http://fbouvatt.perso.sfr.fr/Etude%20mark%20regnerus.htm (qui contient un lien vers l’étude originale en anglais). Cette étude nous montre qu’il est beaucoup plus difficile d’être un enfant épanoui dans une famille homoparentale : enfants moins scolarisés, plus fumeurs et drogués, subissant beaucoup plus d’agressions sexuelles, ont plus tendance à l’homosexualité et à l’instabilité conjugale,etc., etc. Bref une catastrophe. On brandit le principe de précaution pour beaucoup moins que cela dans d’autres domaines ! Cette étude a été soigneusement mise sous silence pendant les débats de la loi Taubira. Pourquoi ?
    Ce message et mon précédent montrent deux études non contestées qui disent que les homosexuels sont une très petite minorité, appartiennent principalement à une catégorie sociale précise (dont sont rare ailleurs, mais très présents dans les médias et au festival de Cannes !) et que l’éducation de leurs enfants est catastrophique. C’est donc cela la révolution sociétale de Madame Taubira ? J’en ai la nausée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services