Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Les charniers des guerres de Vendée témoignent de l’acharnement révolutionnaire

Neuf fosses contenant les restes de 200 victimes de la bataille du Mans viennent d'être découvertes. Au pied de la vieille ville, à deux pas de la cathédrale, la ville du Mans voulait construire son futur centre culturel des Jacobins. Sic. En attendant, le site est entre les mains de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Des charniers de la guerre de Vendée ont été découverts, contenant pas loin de deux cents corps entremêlés et empilés les uns sur les autres.

C'est la première fois que des fouilles sont menées sur des charniers de la guerre de Vendée. Les 12 et 13 décembre 1793, la bataille du Mans fut un véritable massacre. Arrivée par surprise pour en finir avec l'insurrection, l'armée républicaine menée par Marceau et Kléber ne fit pas de quartier. Affamé et malade, le gros de la troupe des Vendéens, dont la moitié était composée de femmes, de vieillards et d'enfants, s'était réfugié au Mans dans l'espoir de trouver de la nourriture et de pouvoir se soigner. On estime qu'il y eut entre 2000 et 5000 personnes tuées. Six des neuf fosses découvertes ont été presque entièrement fouillées. Elles ne représentent qu'une partie des victimes, puisqu'elles rassemblent en tout près de deux cents squelettes. Les autres ont été ensevelies ailleurs.

Nombre d'individus portent des traces de très sévères blessures portées par des armes blanches au crâne ou sur les os des bras ou des membres inférieurs. «Certaines témoignent d'une grande violence et d'un acharnement manifeste», souligne Élodie Cabot, anthropologue à l'Inrap. Des femmes et des garçons âgés de 12 à 13 ans  font partie des victimes ainsi qu'un jeune enfant de 3 ans. Les morts ont été dépouillées de leurs effets avant d'être ensevelies sans précaution funéraire.

Partager cet article

14 commentaires

  1. …Et c’est sur ce genre d’horreur qu’est bâtie notre si vertueuse République! Enfin,
    a voir les récents évènements ( foot, scandales politico- financiers) il semble que la Gueuse soit enfin à l’agonie !

  2. Excusez moi cher Michel mais cette nouvelle date d’un an, qu’y a-t-il de nouveau?
    [La nouvelle de la découverte des charniers date effectivement de 2009 et le SB en avait parlé :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/04/charniers-vend%C3%A9ens-d%C3%A9couverts-au-mans.html#tp
    Ici, il s’agit du témoignage que livrent ces charniers, après un an de travail de l’Inrap, même si cela ne nous apprend rien quand on connaît l’horreur de cette période.
    MJ]

  3. La source pour prouver l’ancienneté de la découverte.
    http://www.le-mans-viree-de-galerne.com/

  4. Je comprends “le centre culturel des Jacobins. Sic.” ; n’oublions pas toutefois que le terme Jacobins signifiait les Dominicains, en leur couvent de la rue Saint-Jacques à Paris. C’est parce qu’un club de révolutionnaires se rassemblait dans ce couvent que la tendance politique a pris ce nom.
    Donc le centre culturel du Mans fait référence aux Dominicains, ce qui est une bonne chose…

  5. voilà où nous a mené la ripoublic, apparemment les français ont la mémoire de plus en plus courte, il est vrai que la franc-maçonnerie s’est bien gardée de traduire ces pages d’histoire dans les manuels scolaires!!!!

  6. Ce centre culturel ne peut évidemment être construit ; en lieu et place sera érigé un monument à la mémoire des victimes de ce génocide, dont l’élaboration devra exclure de façon tout aussi évidente nos actuels Républicains : il serait criminel de demander aux descendants des tortionnaires de participer en quelque façon que ce soit au devoir de mémoire de ces martyrs que leurs ancêtres ont massacrés. Chacun a pu noter que toute découverte sur certains génocides mobilisent séance tenante toutes autorités politiques, judiciaires, religieuses, idéologiques, médiatiques de ce pays. L’importance historique et morale de la présente découverte doit amener les mêmes autorités à se manifester comme jamais dans ce dossier capital aux plans français, européen et mondial pour l’édification des foules et l’établissement de la vérité. A commencer par le sommet de l’Etat qui se doit d’être exemplaire et irréprochable, toutes les énergies doivent dès à présent se concentrer sur cette question vendéenne trop longtemps occultée ; il y va de l’honneur de la France pour les siècles à venir. Le procès de la République doit s’ouvrir, il n’a que trop été retardé.

  7. Il faudrait organiser une cérémonie spéciale d’hommage et de réparation.Enfin, dans un pays comme la Russie, ça se ferait peut-être…
    Mais la république et son histoire orientée vont considérer qu’il s’agissait d’une “guerre”, alors que ces massacres de populations civiles ont été organisés dans un seul sens contre toute une population, parcequ’elle n’acceptait pas la “démocratie révolutionnaire, la terreur et l’anticléricalisme”, parcequ’elle osait se rebeller, aux côtés de ses nobles courageux.En fait, donc, un acte barbare uniquement motivé par la soif du pouvoir et la volonté de le conserver en s’appropriant les biens d’autrui, en profanant les églises, en tuant les “incroyants”, c a d justement ceux qui croyaient en Dieu ! Cette méthode n’est pas nouvelle, elle a toujours été employée par les mahométans qui ont toujours progressé autour d’eux par la conquête radicale et sanglante dès que la ruse ( ou la propagande laïcarde, ici) ne suffisait pas.

  8. Et toujours pas d’ acte de repentance des responsables actuels de la république..
    Il faut dire que les Vendéens, Bretons et autres indigènes des provinces de France d’ alors n’ avaient pas de ‘statut’ à la Isaac Crémieux. Pas de repentance pour les damnés de la république.

  9. Un peu plus de 200 ans après cette glorieuse révolution nous entamons bientôt les états généraux du foot… annoncent ils une prochaine terreur ?

  10. Allons enfants de la patrie……..

  11. @ maleblanchose,
    Oui le centre culturel ne doit pas être bâtis là… où alors ce doit être un centre culturel sur les massacres des catholiques par la République.
    Oui un monument doit être construit à cet endroit pour faire mémoire de ces massacres abominables. Pas qu’une simple croix ou qu’une simple plaque commémorative posée à la hâte.
    Il faut construire une chapelle où des messes doivent être dites pour les martyres… et les bourreaux.
    @ Louis & @ Chris de fier, je ne veux pas d’une reconnaissance par la République, en tout cas pas ni par Nicolas Sarkozy qui salit tout ce qu’il touche (qui rit dans les cimetières militaires, par exemple), ni par François Fillon qui inaugure les mosquées.

  12. Toute la difference avec la Russie d aujourd hui qui a reconnu ses martyrs …et enterree aec une ferveur peu commune son dernier TZAR!
    ( c est pour les esprits chagrins….joke!)

  13. malgré tout,ça doit quand même être un choc pour les chercheurs…

  14. Bébert, ne prenez pas les chercheurs pour des bulots.
    Comme si les historiens ignoraient que la guerre civile, c’est dégueulasse, c’est des massacres, des viols, des outrages aux cadavres…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services