Les catholiques et le Téléthon : synthèse 2008

E La problématique est la suivante : l'AFM, organisatrice du Téléthon, finance des programmes de recherche utilisant l'embryon comme matériau, et d'autres résultant directement en un tri des embryons, détruisant ceux qui sont porteurs de maladie et préservant ceux qui sont sains. Ces derniers sont les fameux bébéthons "qui sont sains parce que n'ayant jamais été malades". Faire des dons au Téléthon, c'est participer au financement de ces programmes et cautionner ces choix mortifères, ce à quoi aucun catholique ne peut se résoudre.

De nombreux évêques français ont, tout en saluant les intentions généreuses du Téléthon, clairement pris position sur ces problèmes éthiques. Plusieurs d'entre eux sont allés jusqu'à se prononcer publiquement contre la participation des catholiques au Téléthon, en tout cas tant que l'AFM financera les recherches controversées ou continuera à refuser que les donateurs puissent affecter leurs dons aux recherches de leur choix. Ce faisant, ils n'ont fait que rappeler la doctrine de l'Eglise, qui  a toujours condamné les destructions d'embryons, parce qu'elles sont autant de morts d’êtres humains.

Ce que dit le Magistère de l’Église :

« La vie doit donc être sauvegardée avec un soin extrême dès la conception : l'avortement et l'infanticide sont des crimes abominables (…)  La vie humaine et la charge de la transmettre ne se limitent pas aux horizons de ce monde et n'y trouvent ni leur pleine dimension, ni leur plein sens, mais qu'elles sont toujours à mettre en référence avec la destinée éternelle des hommes» (Concile Vatican II, Gaudium et Spes, 51-3 & 51-4)

« Les chrétiens, de même que tous les hommes de bonne volonté, sont appelés, en vertu d'un grave devoir de conscience, à ne pas apporter leur collaboration formelle aux pratiques qui, bien qu'admises par la législation civile, sont en opposition avec la Loi de Dieu.” (Jean-Paul II, Evangelium Vitae, 74)

Nos évêques l’expliquent :

  • L’Église encourage la recherche et accorde une attention toute particulière aux malades.
  • L’Église ne cherche pas la faillite du Téléthon, mais l’interpelle sur les problèmes éthiques.
  • En effet, le Téléthon finance légalement des programmes impliquant la destruction d’embryons humains, acte moralement irrecevable.
  • L’Église est depuis toujours opposée à toute suppression de vie humaine innocente, quel que soit son stade.
  • Cette opposition à la destruction de la vie est définitive.
  • Tout catholique a le devoir de se conformer aux prescriptions du Magistère de l’Église.
  • L’Église propose un dialogue et suggère des axes de recherches conformes à l’éthique.

Tugdual Derville prend position pour l'objection de conscience au Téléthon. De son côté, le Dr Villette, qui a gagné le procès que lui avait intenté l'AFM, organise une manifestation samedi à Crest (Drôme), ville organisatrice du Téléthon, dont Hervé Mariton est maire.

Michel Janva

4 réflexions au sujet de « Les catholiques et le Téléthon : synthèse 2008 »

  1. géraldine

    Merci pour cet excellent résumé. Pour la troisième année consécutive, je vais écrire au directeur de l’institution catholique sous-contrat Sainte-Marie d’Antony, sous tutelle des Marianistes. En effet, cet établissement propose tous les ans aux élèves de nager et de payer pour chaque longueur sportive effectuée au profit du téléthon. De nombreux parents ont protesté et refusé que leurs enfants nagent ce jour-là. Nous n’avons jamais obtenu de réponse écrite du directeur, et pour éviter les protestations, l’évènement a maintenant lieu sans que les parents en soient informés. Nous n’en avons connaissance que par le biais de nos enfants.
    Votre excellent résumé va m’aider à rédiger ma lettre.

  2. Olivier

    En achetant des produits surgelés dans une enseigne bien connue, une affiche faisait état d’un fort montant collecté pour le téléthon. Je me suis informé auprès du vendeur sur la provenance de ces fonds et il m’a répondu qu’il ne s’agissait pas de dons mais d’une commission prise automatiquement sur certains produits. Voilà comment, sans le vouloir, nous participons au financement de cette entreprise. Lamentable.

Laisser un commentaire