Les candidats et l'euthanasie

La proposition de François Hollande a fait réagir la SFAP (Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs) :

S"La SFAP est opposée à la dépénalisation de l'euthanasie et considère que l’ouverture d’un droit à la mort n’est pas de nature à répondre à la complexité des situations de fin de vie. Elle souligne l’ambigüité des termes employés pour cette proposition, prêtant à des interprétations diverses peu propices à un débat. Elle rappelle la complexité des situations rencontrées en fin de vie, pour lesquelles une réponse binaire est rarement possible. Consciente de l’interrogation des français et respectueuse des opinions de chacun, elle invite à un débat serein, qui ne peut pas avoir lieu dans un contexte de campagne électorale."

Ouest-France résume la positions des candidats :

"Pour Nicolas Sarkozy, opposé à un « droit à mourir », « la loi ne peut pas tout régler ». Le Front national reste vigoureusement opposé à une loi légalisant l'euthanasie. Le MoDem juge plutôt sage de se limiter à la loi Leonetti. À titre personnel, Jean-Luc Mélenchon est favorable à l'euthanasie. Eva Joly plaide pour une « aide active à mourir strictement encadrée ». Quant à Christine Boutin, elle entend défendre l'être humain comme « une personne unique et inviolable, de la conception à la mort naturelle »."

Une réflexion au sujet de « Les candidats et l'euthanasie »

Laisser un commentaire