Les bricoleurs de la démocratie

L'UMP s'inquiète de François Bayrou face auquel Nicolas Sarkozy aurait bien du mal à trouver des réserves de voix. Dans l'entourage du chef de l'Etat, certains dénoncent l'erreur commise depuis deux ans : en jouant sur les divisons du PS, l'Elysée aurait favorisé la percée du président du MoDem.

Faut-il y voir un lien de causalité ? Jeudi 14 mai, Jean.jpgerre Raffarin, vice-président du conseil national de l'UMP, a proposé d'engager une réflexion sur un scrutin à un seul tour pour

"toutes les élections, présidentielle comprise".

Les responsables du MoDem dénoncent :

"L'UMP et Nicolas Sarkozy savent qu'ils n'ont aucune réserve de voix pour un second tour. Ils sont à sec et cherchent une parade".

Une réflexion au sujet de « Les bricoleurs de la démocratie »

Laisser un commentaire