Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Les bobos de Libération n’imaginent pas déménager à Bagnolet

Libération doit économiser 3 millions d'euros. D'après cet article, un déménagement à Bagnolet, en Seine Saint-Denis, a été évoqué lors de réunions informelles :

"Depuis 1987, la rédaction de Libé travaille dans un immeuble situé rue Béranger, dans le 3e arrondissement de Paris, à proximité de la place de la République et aux portes du Marais, l'un des quartiers les plus cotés de la capitale. (…) En déménageant en banlieue, même proche, le titre pourrait espérer économiser 300 000 euros par an et négocier une franchise de loyer importante contre un bail assez long, surtout si le bailleur, par ailleurs actionnaire du journal, se montre bienveillant.

L'hypothèse d'un tel déménagement a apparemment suscité un grand émoi dans la rédaction, viscéralement attachée à son immeuble. Difficile de savoir s'il s'agit d'une piste sérieuse ou d'un épouvantail destiné à mieux faire accepter un cocktail de mesures, [ndlt : notamment des baisses de salaire] particulièrement corsé."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

19 commentaires

  1. On les entend plus brailler sur l’atteinte à la liberté de la presse suite au canardage dans leurs locaux.

  2. Le journaleux bobo/homosexualiste/mélenchoniste ne s’épanouit qu’à proximité géographique du Marais. Les sans-papiers qu’il pourrait côtoyer, pour compenser, à Bagnolet ? Non merci, il préfère les aimer de loin !

  3. peut-être seront-ils délocalisés dans le XVI eme…(envoyez vos dons, à moins que, comme l’Humanité…)

  4. Et oui, les gauchos de tout bord, ça n’aime pas les riches mais ça veut vivre comme eux : il n’y a qu’à voir ceux qui sont au pouvoir, ils se vautrent dans les palais de la royauté ou de la noblesse qu’ils exècrent, mais ils sont tellement bien là-dedans… Hollandouille aurait du louer un [Hlm] dans le 9.3 et y mettre toutes les greluches qui paradent au gouvernement!

  5. Sur cette carte, j’ai l’impression que la France pourrait apparaître en orange, non?

  6. Il faut dire la vérité aux bobos de Libé, parler le langage du réel:
    -en Seine Saint-Denis il n’y a pas d’insécurité, mais un “sentiment d’insécurité”;
    -un tsunami de joie a submergé les banlieues lors du vote de la loi Taubira au Parlement: ceux qui l’ont défendue seront accueillis à bras ouverts;
    -il n’y a pas de racisme anti-blanc en banlieue; le racisme ne peut exister que de la part des blancs, donc rien à craindre;
    -on peut trouver en banlieue autant de drogue que dans le Marais à Paris, pas de problème.
    Libé en banlieue ! Libé en banlieue ! Lalalalalère….

  7. J’ai une idée : envoyons-les à Vélizy, au contact de cette France multiconfessionnelle, multiculturelle, multiethnique, joyeuse, pacifique et accueillante.

  8. Comment d’aussi brillants journalistes pourraient-ils refuser d’expérimenter sur le terrain le “sentiment” de zone sensible?
    Allez hop ! Tout le monde à Bagnolet !

  9. Des hypothèses totalement bidons !
    Pas question de toucher aux conditions de travail de ces journaleux, car on veut qu’ils continuent à faire là où on leur dit de faire, et suivent la stricte ligne du “journal”…
    Alors “on” trouvera toujours de l’argent pour ça…

  10. Bah, vlà ben de la parlotte.
    Il n’y a qu’à euthanasier L’aberration en enlevant la perfusion des subventions. Du même coup entre la rédaction et la direction ça fait un conflit avorté… Je sens que la “rédaction” du quotidien le moins lu de la galaxie va adorer.

  11. Si libé déménage à Bagnolet, ses journalistes n’auront qu’à baisser le regard, ne pas fumer à l’extérieur, ne pas exhiber d’objets high tech, s’habiller basiquement, raser les murs, et tout se passera bien pour eux.

  12. Je travaillais dans ce quartier en 72 et nous n’avions pas d’autre moyen qu’un sandwich fait maison et un café. Celui qui payait le café était celui qui attrapait un pigeon. Chacun faisait le sien chaque semaine et nous étions heureux. Il ne s’agissait pas de faire la fine bouche sur le boulot. Nous habitions Bagnolet il faut dire.

  13. un bobo à Bagnolet, à peu près aussi absurde qu’un écolo qui respecte les limitations de vitesse !

  14. Ce sont les cocos immigrationnistes habitués à vendre l’huma sur les marchés de Bagnolet qui seront heureux de cette venue sur leur territoire, mais cela ne pourra faire que le plus grand bien à tous ces journalistes, révolutionnaires de papier, d’être confrontés avec la population locale et ses réalités.

  15. Expédier une partie des Archives nationales à Pierrefitte, et les Archives diplomatiques à La Courneuve-Aubervilliers, lieux sûrs et prestigieux, ça n’a posé aucun problème !
    Quel chic aux yeux des chercheurs étrangers comme français, quel temps perdu dans des transports sales et bondés…

  16. Regardez comme cette image est touchante de tendresse .
    Serge July serre sur son cœur son ami Nicolas.
    Allez, ouste, direction la Seine-St-Denis, et au pas gymnastique.
    Libération, la feuille de choux de la gauche, finançée par le Baron Rothschild !!!
    https://www.google.fr/search?hl=fr&rlz=1T4GUEA_frFR549FR550&tbm=isch&source=univ&sa=X&ei=3Ze3UsCeDqm70QWdx4H4DQ&ved=0CEoQsAQ&biw=1282&bih=670&q=serge%20july%20sarkozy%20si%C3%A8cle

  17. @ lemarnois : Ou qui paie ses amendes ! (allusion à Vincent Placé)
    Le quartier où est l’immeuble est très bien, c’est au Bel Est (ex Gallieni).
    Là, les journalistes et autres personnels du journal seront parmi ceux dont ils se sentent proches, où est le problème ?
    Ils auront l’occasion de voir toute la faune des environs venir prendre les transports en commun et s’agglutiner à eux en utilisant ces mêmes transports ; ils devraient remercier ceux qui leur font un tel cadeau ! Oh bien sûr, il faudra qu’ils fassent attention aux objets qu’ils ont dans les poches ou en main ainsi que ceux laissés dans les véhicules s’ils osent venir avec, mais c’est un détail largement surmontable pour qui veut vivre avec les personnes dont ils se disent proches.
    VEINARDS !! Vous allez en faire des envieux.
    (J’habite une commune limitrophe)

  18. On ne peut que se réjouir à la pensée de ces journalistes comblés de pouvoir mettre enfin leurs actes en accord avec leurs paroles…
    Quel fructueux métissage vont-ils pouvoir expérimenter au quotidien..!

  19. Alors Libération, on ne veut pas faire de place pour les immigrés à Paris?
    Le boulevard de Strasbourg est déjà complètement saturé, désolé, mais il va falloir que vous vous bougiez.La pression migratoire ce n’est pas que pour les autres.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services