Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Les bébés non-nés utilisés pour le développement de vaccins étaient en vie lors de l’extraction de tissus

Les bébés non-nés utilisés pour le développement de vaccins étaient en vie lors de l’extraction de tissus

Pamela Acker est biologiste et auteur d’un livre sur les vaccinations. John Henry Westen l’a interrogé et écrit sur Lifesitenews :

Aujourd’hui, j’ai eu le grand plaisir de m’asseoir avec Pamela Acker, l’une des personnes les plus informées au monde sur les vaccins et ce qui les contient. Acker a en fait passé du temps dans un laboratoire de recherche sur les vaccins pendant neuf mois avant de rencontrer le problème éthique et moral de la lignée cellulaire HEK-293. Notre conversation d’aujourd’hui a été l’une des interviews les plus enrichissantes mais aussi profondément dérangeantes que j’ai jamais réalisées pour mon podcast The John-Henry Westen Show.

Acker est biologiste et auteur du livre récemment publié (et extrêmement instructif) Vaccination: A Catholic Perspective. Elle y révèle précisément comment les catholiques devraient penser aux vaccins. Vous pouvez l’acheter auprès de nos amis du Kolbe Center for the Study of Creation. Malheureusement – vraiment déprimant – sous le pape François, le Vatican a largement minimisé sinon totalement ignoré l’importance de la bioéthique. François lui-même a approuvé la semaine dernière le vaccin COVID-19, affirmant que «cela doit être fait». Acker et moi avons discuté de nombreux sujets aujourd’hui pendant plus d’une heure. Veuillez regarder l’intégralité de l’interview si vous le pouvez. L’aspect le plus révélateur de notre conversation, je pense, a été lorsque nous avons discuté des différentes lignées de cellules fœtales utilisées dans les vaccins, en particulier. Il existe actuellement un certain nombre de lignées de cellules fœtales. Il y a WI-38, MRC-5, HEK-293, PER C-6 et WALVAX-2; WALVAX-2 n’est actuellement utilisé dans aucun vaccin, mais a le potentiel d’être utilisé et est actuellement utilisé dans des traitements thérapeutiques. Comme Acker et moi l’avons convenu, la plupart des gens comprennent que c’est un ou deux bébés qui sont morts et qu’ils rejetteront simplement ces lignées cellulaires. Acker parle de ses recherches sur la lignée cellulaire HEK-293 en particulier, et parle du numéro qui se trouve à la fin de ce nom de lignée cellulaire. «HEK» signifie Human Embryonic Kidney et le «293» révèle en fait le nombre d’expériences qu’un chercheur spécifique a fait pour développer cette lignée cellulaire. «Cela ne veut pas dire qu’il y a eu deux cent quatre-vingt-treize avortements, mais pour deux cent quatre-vingt-treize expériences, vous auriez certainement besoin de bien plus d’un avortement. Nous parlons probablement de centaines d’avortements », explique Acker.

Acker poursuit en expliquant pourquoi les chercheurs choisiraient une lignée cellulaire foetale plutôt qu’une lignée cellulaire adulte. Les détails se résument à une réponse: parce qu’ils dureront plus longtemps, qu’ils auront une durée de vie beaucoup plus longue. Cependant, ces lignées cellulaires rencontrent des effets secondaires dangereux, tels que les gènes reçoivent des gènes favorisant le cancer. Acker dissipe le mythe selon lequel ces lignées cellulaires sont créées à l’aide d’avortements spontanés, simplement en comprenant que ces cellules doivent être recueillies dans les cinq minutes suivant l’avortement. Une fausse couche ne fournirait tout simplement pas des cellules suffisamment vivantes pour que les chercheurs puissent utiliser les cellules. C’est là que les choses deviennent très dérangeantes, car dans la plupart des cas, il ne s’agit pas d’un «simple avortement», mais plutôt, dit Acker:

«Ils accoucheront en fait ces bébés par césarienne. Les bébés sont encore vivants lorsque les chercheurs commencent à extraire le tissu; au point où leur cœur bat encore, et ils ne reçoivent généralement aucune anesthésie, car cela perturberait les cellules que les chercheurs tentent d’extraire. Donc, ils retirent ce tissu, tout le temps que le bébé est vivant et dans des quantités extrêmes de douleur. Donc, cela le rend encore plus sadique.

La vidéo en anglais est accessible ici.

Partager cet article

13 commentaires

  1. C’est dingue, quel monde de fou ! Comment arrêter tout cette saloperie ?

    • Ce qu’on aimerait savoir, c’est à quoi servent exactement ces cellules de bébé avortés. C’est le seul moyen pour proposer des alternatives. Je suis biologiste de formation et j’aimerais savoir. Peut-être est-ce marqué dans le livre?

  2. Cela fait plaisir d’entendre enfin quelqu’un qui dit la vérité.
    Et entre les expériences qu’ils déclarent et celles qu’ils font réellement il y a aussi une marge.

    Sans parler de tous les bébés avortés qui naissent vivants et qu’on laisse agoniser seuls dans un haricot… Ou dans la poubelle… Certains étant achevés de diverses manières par des médecins “compatissants”…

    Et c’est exactement la même chose pour tous les dons d’organes, on ne les prélève JAMAIS sur un mort…

    Comme dans toutes les œuvres démoniaques le mensonge est roi !

  3. Immonde.
    Et c’est ce qu’autorise le Vatican…
    Seigneur, pardonne leur, moi je ne peux pas.

  4. Mengele est revenu, bravo la pseudo-science Heureusement que micron est là pour soutenir toutes ces dérives. Comment avoir confiance a des gens qui sont capables de tuer des bébés et de faire des expériences qu’ils ne feront jamais sur des animaux . Allo L124 Où êtes-vous?

  5. Le Vatican n’autorise pas l’avortement ni de pratiquer des avortements pour fabriquer des vaccins. Il autorise sous certaines conditions, faute de mieux, l’utilisation de vaccins dérivés de lignées cellulaires dérivées de bébés avortés (et qui l’auraient été de toute façon). C’est discutable mais il faut quand même être précis. Il s’agit quand même d’une coopération beaucoup plus lointaine que celle que vous et moi pratiquons, en payant pour une assurance complémentaire santé, qui finance contraception, stérilets avortements, PMA…

    • La coopération avec le mal n’est autorisée que s’il n’y a pas d’autre moyen. Mais si personne ne proteste pourquoi voulez-vous que les labos développent des alternatives? En acceptant soi-disant provisoirement ces vaccins, on en pérennise le principe et en définitive on y collabore

    • Alors il faut prendre la complémentaire santé saint Christophe.

    • “…utilisation de vaccins dérivés de lignées cellulaires dérivées de bébés avortés ” écrivez-vous mais cela renvoie à la question initiale :

      Ces “lignées cellulaires dérivées de bébés avortés” sont-elles produites à partir d’un prélèvement sur des bébés avortés vivants ?

      La réponse est “OUI” ou “NON” ! Et le Pape doit le savoir !

      • La réponse est OUI
        Et vous pouvez vous poser la question de pourquoi ils sont vivants…
        Parce que bien souvent de sordides pots de vin sont versés pour avoir le fœtus vivant et ceci à l’insu des “parents”…

  6. Une raison de plus ppur ne pas se faire vacciner.
    Depuis deja longtemps je ne prends plus aucune creme ni produits de beauté car j’zi la crzinte qu’ils ne soient fabriques avec les bebes assassinés .
    Je ne me soigne plus qu’zux plantes et ca a tres bien marché pour l’attaque du corona-virus que j’ai subie en mars dernier ( mon cursus d’herboristerie que je n’ai pas pu malheureusement terminer pour raisons d’emploi du temps incompatible, m’a permis de me servir des plantes de mon jardin, et de mes medicinales que je cultive pour ma consommation et experimentation sur moi-même. Et d’un cocktail judicieux des epices les plus anti-oxydantes dans la bonne proportion synergetique.entre elles.
    Par la grace de .Dieu a 76 ans j’ai gueri de ce Virus qui a présenté des symptomes à la fois bronchitiques et grippaux les symptomes bronchitiques pouvant degenerer en pneumonie s’ils sont mal soignes.j’ai donc pris les devants pour que le debut bronchitique ne dégénère pas.
    J’zi itilise parallelement des plantes detoxycantes locales pour evacuer les toxynes generees en moi et j’ai pris un bain turc tous les 3 jours pour augmenter la detoxyfication par sudation.
    A part les compositions minerales et vitaminiques naturels je ne ptends plus de medicaments obtenus par synthese qui sont des isomeres sans vie (trans) de la molecule active des plantes qui en sont pourvues et zlors que la plante possede en elle ses propres anti dotes contre les effets secondaire de ses molecules guérisseuses, le meficament de synthese ne les a pas et les effets nocifs secondaires sont courants, je passe sur le nombre de pilues antidote qu’il faut prendre pour annuler les effets allergique ou corrosifs en chaine que le soi-disant soin génère.
    J’agis ainsi depuis que la peur de prendre des medicaments issus de l’exploitation demoniaque des petits enfants avortés, m’ait décidée a boycotter les produits des laboratoires pharmaceutiques.
    Pour information, Je suis technicienne d’Analyses biologiques et chimiques de mon premier metier exercé dans un gros laboratoire pharmacetique, avant de l’abandonner pour elever mes enfants et aider mon mari dans son metier.et militer politiquement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]