Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Les avancées en faveur de la vie aux Etats-Unis

Les avancées en faveur de la vie aux Etats-Unis

Malgré et même contre a nouvelle administration, le combat pour la vie se poursuit aux Etats-Unis. Olivier Bault écrit dans Présent :

[…] la campagne annuelle « 40 jours pour la vie » revendiquait le 22 mars 353 enfants sauvés de l’avortement. Il s’agit d’une action lancée en 2007 qui consiste, pour les partisans du droit à la vie, à se relayer pour prier sans cesse pendant 40 jours devant les centres où l’on avorte, ce qui conduit chaque année plusieurs centaines de femmes à changer leur décision.

Dans les Etats gouvernés par les républicains, plusieurs lois importantes pour protéger les plus faibles ont par ailleurs été adoptées ces derniers temps.

La républicaine Kristi Noem, gouverneur du Dakota du Sud, a annoncé cette semaine qu’elle allait signer la loi votée à l’unanimité par la législature d’État qui interdira les avortements motivés par une trisomie 21 de l’enfant en gestation. A l’occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, dimanche, Kristi Noem a écrit sur Twitter : « Tous les enfants, nés et à naître, ont droit à la vie, même ceux avec un chromosome en plus. »

La semaine dernière dans l’Etat du Mississipi, le gouverneur Tate Reeves signait une loi qui permettra de mieux soutenir les familles avec des enfants touchés par la trisomie 21. Parmi les mesures prévues dans la nouvelle loi, il en est une qui contraindra les médecins à fournir des informations précises et à jour sur les possibilités éducatives offertes aux parents de ces enfants quand un diagnostic de trisomie 21 est posé. Les informations à donner aux parents, préparées par le département de la Santé de l’Etat, contiendront les coordonnées des centres et organisations apportant un soutien à ces familles, et tout ce qu’il faut savoir sur la trisomie 21. Cette loi a été adoptée à l’unanimité au Sénat de l’Etat après avoir obtenu la quasi-unanimité à la Chambre des représentants.

L’Arkansas a décidé d’aller encore plus loin : au début du mois de mars, le gouverneur Asa Hutchinson a signé une loi interdisant carrément l’avortement, sauf lorsque la grossesse fait encourir à la femme enceinte un risque pour sa santé ou sa vie. Le but avoué du gouverneur républicain, qui aurait certes préféré que l’avortement reste également autorisé en cas de viol ou d’inceste, c’est de forcer la Cour suprême à revoir son célèbre jugement Roe vs Wade de 1973 qui avait contraint, sur la base d’une interprétation militante de la Constitution des Etats-Unis, tous les Etats à autoriser l’avortement.

La législature de l’Alabama a de son côté adopté ce mois-ci une résolution pour faire du 22 janvier une journée de commémoration pour les enfants tués dans des avortements. Chaque 22 janvier, pour ce Jour des larmes, les drapeaux seront mis en berne pour rappeler le drame des millions d’enfants innocents qui ont perdu leur vie dans un avortement.

Alors que la majorité démocrate et le président Biden parlent à nouveau à Washington d’interdire la possession de fusils d’assaut après une nouvelle tuerie dans le Colorado (apparemment commise par un certain Ahmad Al Aliwi Alissa), Abby Johnson, ancienne directrice de clinique-avortoir de Planned Parenthood devenue militante pro-vie, écrivait mercredi sur son profil Facebook : « Je suis propriétaire d’un [fusil d’assaut] AR-15. Je ne l’ai jamais utilisé pour faire de mal à qui que ce soit et je n’ai pas l’intention de le faire. Par contre, j’ai aidé à tuer plus de 22 000 êtres humains innocents avec des outils d’avortement en métal et une machine à succion. Ces outils pour avorter ont toujours été bien plus dangereux entre mes mains qu’un fusil. Merci, Seigneur, pour ma rédemption. »

Partager cet article

2 commentaires

  1. Forcément les partisans de l’avortement se soucient de la vie humaine comme d’une guigne et Biden n’échappe pas à la règle.
    Il veut désarmer le peuple américain pour qu’ils soit plus aisé de l’éliminer…
    Exactement comme Macron quand ils parlent de sauver des vies ils mentent !
    En réalité toutes leurs actions sont tournées vers l’assassinat.
    Les français sont désarmés mais les banlieues regorgent d’armement fourni par nos gouvernements !

  2. Pensée pour Daniel Hamiche qui, les années précédentes, relayait quotidiennement les intentions de prière pour les “40 jours pour la vie”.

Publier une réponse