Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les apprentis sorciers de la famille nous gouvernent

B Véronique Besse, député MPF de Vendée, fustige la politique anti-familiale de Nicolas Sarkozy :

"Le Président de la République et le gouvernement sont en train de jouer aux apprentis sorciers avec la famille. Au programme de cette offensive, on retrouve tous les ingrédients d’une désintégration familiale et sociale, à savoir :

Il s’agit d’une véritable OPA (offre publique d’achat) sur les familles avec toutes les conséquences que cela entraîne :

  • Un «sacrifice humain». Les femmes qui souhaitent concilier vie professionnelle et vie familiale vont devoir sacrifier leurs enfants sur l’autel du dieu «économie». Avec la mise sous conditions de ressources des allocations et cartes familiales et la réduction du congé parental, elles vont désormais être obligées de travailler le plus rapidement possible après leur accouchement sous peine de ne plus pouvoir nourrir leur famille.
  • Une société sans repères. Avec la généralisation du travail le dimanche, les Français n’auront plus de temps à consacrer à leur vie sociale. Cela signifie une montée de l’individualisme, la fin du bénévolat dans les associations et la perte des derniers repères de notre société. Avec la généralisation du travail le dimanche, les familles n’auront plus la possibilité de veiller à l’éducation des enfants et à la transmission des valeurs. […]
  • Une déconstruction du socle familial. La mise en place d’un statut de beau-parent […] va venir occulter le rôle, l’implication et les responsabilités des deux parents au profit de tiers. Conjuguée à une consolidation du PACS, c’est une entreprise de déresponsabilisation qui va cristalliser l’éclatement des familles. […]

Ce n’est pas une politique familiale que le chef de l’Etat est en train de mettre en place mais une politique de déconstruction de la famille. […] Les familles ne sont pas à vendre, l’éducation de nos enfants n’est pas du «gâchis» et les femmes ne constituent pas une nouvelle marchandise ! Il faut stopper immédiatement cette vision idéologique et productiviste qui consiste à analyser la société en termes de coûts et d’avantages."

MJ

Partager cet article

20 commentaires

  1. merci de votre analyse.
    je suis siderée du manque de réaction de l’UNAF
    moi qui avait aider à organiser une manifestation contre la mise sous conditions des allocations familiales à LYON qui avait réuni plus de 8000 personnes !
    j’ai interpellé mon député Michel hAVARD à ce sujet
    sa réponse est politiquement très correcte !
    dommage
    je vais diffuser votre message
    Jeanne
    [L’UNAF a déjà réagi
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/02/libert%C3%A9-aux-m%C3%A8res-d%C3%A9lever-leurs-enfants.html
    et appelle à la mobilisation le 8 mars.
    MJ]

  2. On peut rajouter à cette liste déjà impressionnante la proposition du MEDEF (non du gouvernement) d’aligner le taux de majoration des retraites pour trois enfants de l’AGIRC ( Cadres : 8% ) sur l’ARRCO ( Régime général : 5% ) en date du 17 Février 2009. http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/9192/la-negociation-agirc-arrco-aborde-les-droits-familiaux-et-conjugaux.html
    Par ailleurs, les ministres de la Santé, de la Culture et de la Communication ( R. Bachelot et C. Albanel ) viennent d’engager des actions pour que les médias audiovisuels “diffusent des programmes valorisant les bons comportements en matière de nutrition”.
    L’amendement 552 de la loi sur l’hôpital, non encore voté, vise de son côté à interdire la “diffusion de publicité concernant des aliments gras et sucrés pendant les émissions pour enfants”
    La réduction du temps disponible des familles à éduquer leurs enfants se voit compensé par l’action des pouvoirs publics. Pour paraphraser Victor Hugo, ce n’est plus Fantine abandonnant sa fille Cosette aux Thénardier, mais les enfants élevés par Sarkosette !

  3. C’est ce qu’on appelle un gouvernement de droite : Dieu, Famille, Patrie où êtes-vous ?

  4. tiens donc…les elections approchant le
    flotteur droit de la majorité prends une posture d’opposant au bonimenteur!!!

  5. Madame BESSE
    Rien ne sert de s’offusquer , de se lamenter et bien sur avant chaque élection se taire et attendre avec le vicomte votre réelection….protégée par l’UMP de Sarkozy !!!
    Rejoignez le clan des patriotes et des parias, ce serait beaucoup plus courageux de votre part
    DIEU FAMILLE PATRIE

  6. @ Louis,
    Mais quand donc comprendrez-vous que l’action ne doit pas être unique. Vous êtes idéaliste. Que croyez-vous ? Elle profite, et elle a raison de le faire, de bénéficier avec les élections approchant d’une meilleure couverture médiatique, pour faire passer des messages conformes à la Doctrine Sociale de l’Eglise. Ensuite, la question est “qu’est-ce que je suis prêt à céder pour obtenir tel pouvoir (compromis sans compromission) et ainsi avoir une action plus efficace”.
    Donc cessez de porter ce type de jugement idéaliste, peu ouvert et qui vous décrédibilise.

  7. Excusez-moi j’ai beau cliqué sur les différents liens internet de l’article je ne trouve pas d’où sont extraits les propos de cette député. Pourriez-vous svp nous l’indiquer?
    S’agit-il d’une déclaration écrite à l’Assemblée?
    D’un propos tenu sur son blog?
    D’une tribune dans un journal?
    D’une dépêche AFP?
    D’un propos de cénacle?
    [Communiqué envoyé dans ma boîte courriels. MJ]

  8. @ Marie
    Est-ce que ”faire passer des messages” est le seul but de l’élu ? Surtout quand il fait partie d’une majorité présidentielle qu’il a contribué à établir.
    Cela fait plus de 40 ans que des ”biens pensants” et ”juste milieu” font ”passer des messages” à la droite classique, laquelle applique en 2009 un programme sociétal plus à gauche que celui de la Ligue Communiste Révolutionnaire de 1975.
    Vous vous pensez réaliste par rapport à Louis 14 qui serait un ”idéaliste”, dites-vous. Mais est-ce que vous ne croyez pas plutôt que c’est la réalité qui se dérobe sous vos pieds, et que le réalisme que vous revendiquez ne consiste pas à soulager la douleur de la décadence avec de l’analgésique MPF ?
    Déjà quand j’avais 18 ans de doctes adultes catholiques ”officiels” des associations catholiques familiales expliquaient à mes parents que quand même les associations familiales avaient l’oreille du gouvernement. C’était 2 ans avant la loi VEIL.
    Le ”réalisme” est souvent une acceptation déguisée du mal.

  9. Toujours la même rengaine de la part des frontistes : le MPF est un parti de traîtres.Oui, c’est vrai il est allié sur le plan local au parti du petit Nicolas (ou de Nicolas le petit)que ce soit pour les élections régionales, cantonales, ou municipales. Ce qui fait qu’il dépend de l’UMP comme l’UMP dépend du MPF (imagine-t-on l’UMP à la reconquête de la région Pays de la Loire ou PACA sans le MPF ?). Ce qui n’empêche pas la critique de la politique de l’UMP au niveau national ou européen.Bref le MPF est un peu dans la même position que le PCF ou du Parti de la Gauche vis-à-vis de son “allié” socialiste. Il serait temps pour le FN de comprendre que les modes de scrutin en France ont pour but d’obliger les petites formations politiques à s’allier, malgré les conflits et oppositions, à de plus grandes. Sous peine de disparition…

  10. le hic c’est que le flotteur gauche de la majorité,celui qui a l’oreille de sarko et des médias,c’est bérengére POLETTI qui est une militante féroce de l’avortement.la droite de sarko fait figure d’idiot utile au sens ou l’entendaient les communistes.je ne vois pas ce qui empeche le mpf ou les groupuscules de droite de faire alliance avec c.LANG pour les européennes,puisque leur ressentiment ne vise que le menhir.à ce moment leurs discours pre electoraux et pro famille pourront etre credibles.

  11. Marie a raison, plus il y aura d’élus de quelque bord qu’ils soient pour défendre réellement la loi naturelle, mieux ce sera et nous ne nous plaindrons pas s’ils lisent le Salon Beige et y reprennent ça et là quelques idées, quelques slogans qui font mouche, qui sont d’ailleurs écrits souvent pour le plus large usage…
    Au moins ceux-là la auront compris qu’il faudra sensiblement plus d’engagement que d’habitude pour réussir à nous décider à aller voter pour quelque chose d’aussi nécessaire qu’utile au bien commun , et non pour les postures ou les poncifs habituels qui ont conduit au désastre que l’on sait.

  12. Contrairement à ce que dit Marie, Mme Besse n’a strictement aucune couverture médiatique, à l’exception de celle que veut bien lui donner le Salon Beige aujourd’hui (et le SB a bien fait).
    Sur le fonds, Louis 14 a parfaitement raison, l’entrisme (en l’occurence du MPF dans la majorité) en politique a TOUJOURS échoué dans toute l’histoire politique française. C’est un fait, pas un jugement.
    Raison d’ailleurs pour laquelle le courant national ne pourra agir efficacement pour la France que s’il occupe une position majoritaire dans une coalition gouvernementale, c’est ce que nous avons toujours dit.
    Cela n’empêche pas Mme Besse de relever, tout comme nous, l’insupportable agression sarkoziste contre la Famille française et, partant, contre la survie de la société française, pourtant déjà si proche du gouffre.
    L’analyse est juste et bien choisie dans sa démonstration.
    Sans défense de la Famille, bradée par l’imposteur hongrois de l’Elysée, la France mourra.

  13. pour obtenir un compromis sans compromission (ça, c’est du vrai idéalisme), il faut être plus fort que l’autre ou le menacer sérieusement par son poids indépendamment de lui. Force est de constater que le MPF n’a pas la carrure pour. Lui-même le reconnait puisqu’aux européennes il pense s’accomoder de CPNT !!

  14. Il est vrai que Sarkozy est consternant sur ce sujet.
    Icks PEY

  15. Merci Marie,
    Vous avez raison.

  16. Marie a bien raison… pas besoin de faire état d’une intelligence lumineuse pour comprendre que si le MPF ne s’allie pas à l’UMP, il n’y aurait plus bcp de députés pro famille à l’Assemblée…
    Les efforts de la frange catholique et conservatrice de la droite à faire de l’entrisme n’ont peut etre pas beaucoup porté, comme le souligne Olivier M, mais si il n’y avait pas eu ces tentatives d’entrisme, la situation aurait certainement pu etre pire aujourd’hui.
    je rejoins l’analyse de vapincum, le FN ferait bien d’admettre que les petits partis, sans alliance avec la majorité, sont condamnés à terme à disparaitre. Le déclin unanimement constaté du FN n’est que la preuve qu’une grande partie de son électorat est découragé par son attitude stérile…

  17. Force est de constater que le MPF est au moins audible, contrairement au FN.
    Si Villiers a été obligé de manger son chapeau en 2007, cela lui permet aujourd’hui d’être encore présent et de défendre ses idées. Tant mieux ! Quelques voix dissidentes ont pu être sauvées grâce à cela et continuer ainsi à préserver la Vendée.
    Merci à Mme Besse dont l’influence sera toujours plus grande à l’Assemblée Nationale que dans le clan des éternels pestiférés et fiers de l’être.

  18. Faut arrêter de dire que si les MPF ne s’allaient pas à l’UMP pour être élu, il n’y aurait pas de députés “pro-vie” à l’Assemblée.
    Regardez à Neuilly ce qui s’est passé avec Fromantin. Ce dernier s’est-il compromis avec l’UMP? Non, c’est l’UMP qui lui a fait la danse du ventre. Et il n’a pas cédé.
    Les opinions “pro-vie” ou “pro-mort” de Fromantin, je ne les connais pas.
    Mais c’est juste pour dire qu’il est possible d’être élu sans soutenir l’UMP.
    [Le sujet n’est pas la légitimité de l’action de l’un ou l’autre, mais la destruction de la famille.
    Ce message s’adresse à tous les lecteurs.
    MJ]

  19. @ Marie @ Sancenay @ Vapincum
    Le texte de Madame BESSE est excellent en soi. J’ai réagi au poste de MARIE, à propos du mot ”idéalisme”concernant @ Louis. La question est celle du pragmatisme dans l’action sur les sujets de fond : et là le MPF défend très bien la famille face aux mesures du gvt Sarkozy-Fillon. Dans ce sens, sur ces sujets, les oppositions entre les partis situés à droite de l’UMP n’existent pas. Seules diffèrent leur stratégie politique, sur laquelle ils ont, FN ou MPF, rallié chacun un noyau d’électeurs. Lesquels partagent beaucoup plus sur l’essentiel que les différences de stratégie font apparaître, malheureusement.
    Vapincum soulève, à propos du mode de scrutin, une question très importante : défendre au mieux les sujets essentiels suppose que puisse cesser un jour( mais comment, je ne sais) les fractures qui ont fait éclater en plusieurs morceaux l’électorat de la droite conservatrice sur les valeurs morales, libérale en économie et attachée à la souveraineté nationale.
    Une piste possible : une des raisons du succès des pro Life américains est leur union et leur poids face aux politiques : ceux-ci ont besoin du soutien des pro-Life, qui ne s’accrochent pas et ne sont pas liés aux structures partisanes.
    Le combat pour la famille et la vie est avant tout du ressort des citoyens, des militants associatifs et des leurs groupes de pression, plus qu’aux partis, lesquels sur ces sujets ne sont que des instruments.
    Sans quoi le combat pro vie n’arrivera à rien de puissant en France, qui fasse plier les partis, plus nombreux que dans le systèmes politique américain.

  20. à Pascal G,
    Il me semble en effet que la ligne efficace à tenir pourrait être une ligne de type “Human Life”.
    Cette ligne a été précisée récemment par Monseigneur Chaput Archevêque de Denver et relatée par Le Salon Beige.
    En annexe, je me demande sincèrement devant la dérive totalitaire du système si les partis, quels qu’ils soient, et en particuliers si faibles et si aléatoires pour ceux proclamés théoriquement “defenseurs de la vie ” , ne servent pas finalement de caution démocratique à un système totalement devenu fou.
    Car en effet, quant au détour d’une loi présentée comme “gentillette” comme la loi Léonetti parce qu’elle parle,en effet, des soins palliatifs, on fait passer au plan juridique , les notions d’alimentation et d’hydratation pour des “traitements”, ce qui constitue autant un abus de langage qu’un abus de droit,au regard du droit naturel qui précède le droit “positif”, il y a sensiblement plus que du mal de fait pour l’ensemble de nos libertés.
    A partir de là, ne nous voilons pas la face, nous nous enfonçons un peu plus encore dans le domaine de la vie sans conscience et de surcroît aussi “soumise à autorisation” à son début que provisoire sur sa fin.
    Mais comme d’habitude dans le système, c’est le “catho ” , clerc ou laïc qui portera le chapeau des conséquences quand bien même il sera encore caché sous son lit dans la plupart et quelques fois le meilleur des cas.
    Car c’est bien hélas ainsi le mal déferle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services