Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Laïcité à la française

Les 26 propositions de l’UMP sur l’allahicité

Voici les 26 propositions de l'UMP sur la laïcité. Au-delà du cas de l'islam -qui reste le problème- il faut penser que ces propositions s'appliqueront aussi aux catholiques :

I – Trois propositions pour un "code de la laïcité et de la liberté religieuse" :

  1. U Résolution parlementaire réaffirmant l'attachement aux principes républicains.
  2. Recueil des textes et jurisprudences sur la laïcité.
  3. Code de la laïcité et de la liberté religieuse (après 2012).

II – Réaffirmer le principe de laïcité :

  1. Interdiction de se prévaloir de ses croyances religieuses pour s'affranchir des règles communes régissant les relations entre collectivités publiques et particuliers.
  2. Enseignement sur la laïcité dans le cadre du programme scolaire obligatoire.
  3. Formation "obligatoire" à la laïcité des agents des services publics.
  4. Module de formation aux principes républicains dans les universités, destiné notamment aux ministres du culte.
  5. Extension de l'exigence de neutralité et laïcité des agents des services publics aux collaborateurs occasionnels. [Quid de l'objection de conscience ? NDMJ]
  6. Extension de l'obligation de neutralité des structures publiques aux structures privées des secteurs social, médico-social ou de la petite enfance chargées d'une mission de service public ou d'intérêt général.
  7. Interdiction de récuser un agent du service public pour son sexe ou sa religion supposée.
  8. Pas de traitement spécifique dans le cadre d'un service public en fonction des convictions religieuses, politiques ou philosophiques, mais certains "aménagements" possibles.
  9. Interdiction de se soustraire au programme scolaire obligatoire.
  10. Contrôle accru du respect par l'audiovisuel public des dispositions relatives aux émissions religieuses.

III – Garantir la liberté religieuse dans la République :

  1. Possibilité pour les entreprises d'intégrer dans leur règlement intérieur, sous certaines conditions, des dispositions sur les tenues et les signes religieux.
  2. Possibilité pour les entreprises d'intégrer dans leur règlement des dispositions encadrant les pratiques religieuses (prière, restauration collective…).
  3. Formation spécifique pour les responsables RH et les inspecteurs du travail.
  4. Guide des bonnes pratiques de la liberté religieuse et du vivre ensemble dans les entreprises.
  5. Permettre la construction de nouveaux lieux de culte avec des baux emphytéotiques avec option d'achat, généraliser le recours aux garanties d'emprunt par des collectivités locales.
  6. Exigence de transparence financière : les fonds étrangers pour la construction et l'entretien de lieux de culte transitent par une fondation nationale.
  7. La collecte se fait par le biais d'une association.
  8. Améliorer le régime juridique associatif applicable à l'exercice de la liberté de culte.
  9. Clarifier les règles applicables aux manifestations et cérémonies religieuses hors des lieux de culte.
  10. Encourager les maires à développer les carrés confessionnels. [Pourtant, un musulman peut déjà être enterré dans nos cimetières. Les carrés confessionnels répondent à l'exigence islamiste : un musulman ne doit pas être enterré à côté d’un mécréant. Ce n’est plus du communautarisme, c’est du racisme. NDMJ]
  11. Clarifier le régime de protection sociale des ministres du culte. [Un imam est-il un ministre du culte ? NDMJ
  12. Réflexion sur les moyens d'éviter des liens de subordination des ministres du culte avec un Etat étranger.
  13. Mieux encadrer l'exercice de l'abattage rituel.

Partager cet article

17 commentaires

  1. il est à craindre que toute la partie repressive s’applique surtout aux chretiens ,notamment au sujet des régles communes qui ne sont certainement pas le Decalogue dans l’esprit des redacteurs. Car pour l’islamiste ,qui par exemple refuse les médecins de sexe masculin pour accoucher son épouse ,je doute qu’elles soient appliquées.
    Revolution ce matin aux infos de 7.30 de canal plus ,un journaliste a osé recommander le “camps des saints “de RASPAIL .

  2. Si toutes ces propositions ne reflètent pas la pensée unique d’un système totalitaire, alors je me fais boudhiste !
    C’est LA goutte d’eau qui fait déborder le vase : si on ne savait pas pour qui voter en 2012, il n’y a maintenant plus d’hésitation !
    A quand une grande manif avec 5 millions de chrétiens dans la rue ?

  3. “Ô Christ Jésus,
    Je vous reconnais pour Roi universel. Tout ce qui a été fait a été créé pour vous. Exercez sur moi tous vos droits.
    Je renouvelle mes promesses du baptême en renonçant à Satan, à ses pompes et à ses oeuvres et je promets de vivre en bon chrétien. Et tout particulièrement je m’engage à faire triompher selon mes moyens les droits de Dieu et de votre Eglise.
    Divin Coeur de Jésus, je vous offre mes pauvres actions pour obtenir que tous les coeurs reconnaissent votre Royauté sacrée, et que, ainsi, le règne de votre paix s’établisse dans l’univers entier.
    Ainsi soit-il.”

  4. Considérer toutes les religions sur un pied d’égalité, ce n’est pas de la neutralité, c’est du sectarisme. L’islam n’a jamais contribué à la construction de l’identité religieuse et culturelle de la France.
    A travers ces dispositions de reprise en main des “religions”, c’est surtout le christianisme qui en fera les frais. Les laïcards, par paresse intellectuelle ou par sectarisme, jettent toutes les dénominations religieuses dans le même sac, au point d’accorder à l’imam le titre de “ministre du culte”. Méconnaissance totale de l’Islam qui ignore toute forme de distinction clergé/fidèles laïcs.
    Un imam vit par une activité professionnelle personnelle, ce qui n’est pas le cas pour la plupart des prêtres catholiques qui n’exerce aucune forme de travail professionnel, étant entièrement consacrés à leur ministère.
    L’islam n’a jamais eu besoin d’imams. C’est une forfaiture de nous le faire croire. Il n’y a pas de notion de médiation dans l’Islam, ou de sacrifice, en-dehors de l’égorgement rituel des moutons pour certaines fêtes.
    Le laïcisme français a trouvé dans l’Islam, non pas un nouveau problème, mais un allié inespéré pour faire reculer encore plus l’influence du christianisme dans la société.

  5. […]

  6. Gageons que le “module de formation aux principes républicains” sera appelé à prendre de plus en plus de place à l’Université (de même que les matières littéraires dans le secondaire sont de plus en plus orientées vers “l’éducation citoyenne”, i. e. le bourrage de crâne). Il est absolument ahurissant que chanter les louanges du régime devienne une matière d’enseignement, qui plus est à l’Université.

  7. L’UMP concilie dans son programme le laïcisme et l’islamisme. Elle est la pire ennemie de la France, car elle se fait passer pour “de droite” et favorable aux valeurx françaises laïques et chrétiennes.
    La pire car, hypocrite.
    Merci beaucoup de nous ouvrir les yeux.

  8. @ Lusso: ” Les laïcards, par paresse intellectuelle ou par sectarisme, jettent toutes les dénominations religieuses dans le même sac”
    Faux, de plus en plus de laïques reconnaissent que l’islam n’est pas une religion mais un système politique, juridique et économique à part entière… Il suffit de se rendre sur les sites bien connus comme riposte laïque pour s’en rendre compte. Il ne mettent pas le coran et la Bible sur le même pied d’égalité, parce qu’en islam, le coran est le problème (il faut voir les vidéos du Père Pagès), chez nous la Bible ne l’est pas… Même si, il est vrai, les laïcards ne nous portent pas “en odeur de sainteté”, si je puis faire ce pseudo jeu de mots 😉

  9. va-t-on par exemple revenir sur la disposition renouvelée chaque année par circulaires ministérielles consistant à octroyer gracieusement des jours fériés aux personnes se déclarant de certaines confessions minoritaires (en fait toutes sauf les confessions chrétiennes) sans que ceci : (i) ne les prive du bénéfice des jours fériés chrétiens et sans que ceci n’ouvre droit aux Chrétiens à bénéficier de jours supplémentaires lorsqu’une fête d’obligation ou, à tout le moins, une fête important (Immaculée Conception, Vendredi-Saint, etc.) “tombe” un jour ouvré.
    Deux poids, deux mesures…

  10. 26 fois non !

  11. Frères Musulmans et Frères – La – Gratouille (comme les appelait Miterrand) même combat.
    Encore une raison pour ne pas voter UMP si nous en avions encore besoin.

  12. vive l’islam et l’ump!!!!!
    connivence parfaite iiiii

  13. a quand la priere de nos ministre devant l’assemblée nationale !!!!! tous prosternes!!!

  14. J’avoue ne plus rien comprendre. L’UMP espère t-elle piper les voix des français prêts à voter FN en leur montrant sa détermination à encadrer et à orchestrer l’islamisation de la France ?
    Alors qu’il ne s’agit pas d’un problème de laïcité, mais d’identité, l’identité chrétienne de la France et de l’Europe géographique !
    L’UMP au travers de ses responsables montre qu’elle est fidèle à (au moins) trois constantes :
    – une attitude atlantiste : les câbles de Wikileaks montrent bien que les USA sont favorables à une poussée islamiste en Europe, qui sera une source de difficultés (pour nous) qui leur profitera.
    – une obéissance maçonnique à cette “doctrine supérieure”, à cette “antique expérience des forces du monde” qui vise à la destruction du catholicisme. De ce point de vue, l’expansion démographique de l’islam en France sera beaucoup plus efficace que l’action occulte de ces malheureux “frères” qui ne font que se coopter.
    – une ignorance sidérale de ce qu’est l’islam. Ce n’est pourtant pas bien compliqué. Il suffit de lire le coran.
    Plus que jamais, l’UMPS montre sa détermination et sa capacité de nuisance. Il faut espérer que tous les UMP qui sont vraiment de droite finiront par dire : cela suffit.
    En attendant, ce n’est pas un monde rempli de beauté que l’UMP nous annonce. Nous devons nous opposer de toutes nos forces à ces mesures et à ce qui les anime.

  15. La longueur de ce texte est une preuve de l’incompétence et des complicités de beaucoup.
    Alors qu’il suffit de trancher : pas de hallal et hallalez voir chez vous si nous y sommes.

  16. “Extension de l’obligation de neutralité des structures publiques aux structures privées des secteurs social, médico-social ou de la petite enfance chargées d’une mission de service public ou d’intérêt général.”
    Cela a pour conséquence par exemple la fermeture des Maisons de retraite des Petites Soeurs des Pauvres, qui étaient catholiques jusqu’à présent et qui devront être neutres.
    “Pas de traitement spécifique dans le cadre d’un service public en fonction des convictions religieuses, politiques ou philosophiques, mais certains “aménagements” possibles.”
    Cela veut dire qu’un catholique n’aura pas droit au traitement spécifique par soins palliatifs mais sera directement piqué/tué.

  17. Ces propositions hallucinantes seraient à afficher en urgence à l’entrée de toutes les structures privées ” des secteurs social, médico-social ou de la petite enfance (…)” pour réveiller les consciences anesthésiées! la laïcité républicaine était déjà au 19ème siècle à l’origine de l’essor des écoles coraniques en Algérie…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]