Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

L’erreur de France Info sur une agression qui n’a jamais eu lieu

Déçue de n'avoir pas obtenu de Bobard d'or hier, la radio France Info a aussitôt montré qu'elle voulait concourir à l'édition de 2016.

France Info a envoyé une alerte sur les téléphones portables affirmant que le compagnon d'Enora Malagré (chroniqueuse et animatrice de télévision et de radio) avait appelé la police pour dire qu'il venait de poignarder la jeune femme.

Vingt minutes après, France Info en a envoyé un nouveau message avec cette mention

"Correctif. Agression de l'animatrice Enora Malagré : la police a été victime d'un canular".

La police a été victime… mais ni France Info, ni ceux qui ont reçu son message.

A croire que les responsables du bobard de l'AFP sur le décès prématuré de Martin Bouygues ont été embauchés par France Info.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Non, en effet, les journalistes ne sont pas responsables dans cette affaire. Toute la faute incombe au policier qui, apparemment, a cru bon de donner cette information à la presse avant même d’avoir vérifié la matérialité des faits.
    C’est cela qui est grave et c’est cela qu’il faut dénoncer — si effectivement tel a été le scénario, et je vois mal comment il aurait pu en être autrement. Je ne crois pas que l’AFP écoute les fréquences de la police pour faire ses dépêches.
    Il faut arrêter de prétendre que la presse pourrait être infaillible, ou que les journalistes devraient avoir, à l’égard de leurs sources, les mêmes exigences que les historiens. Ce n’est pas le même métier.
    Je sais bien que c’est très rigolo de taper sur les journalistes, mais il n’est pas interdit d’être juste à leur égard, non plus.
    Quant à la fausse mort de Martin Bouygues, c’est un incident bénin, contrairement aux larmes de crocodile que l’AFP et les médias en général se sont crus obligés de verser dessus en battant leur coulpe (essentiellement parce que Bouygues, via TF1, est un gros client de l’AFP, et a un gros pouvoir politique via ses activités de construction).
    L’annonce erronée du décès de célébrités est quelque chose qui arrive régulièrement, qui ne peut pas être entièrement empêché et qui, contrairement à ce qu’on a lu partout, ne prête nullement à conséquence.

  2. propagande et toutou soumis qui répète servilement tout ce qu il entend

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services