Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’équipe d’Emmanuel Macron s’inquiète

Lu dans Valeurs Actuelles :

"L’équipe d’Emmanuel Macron est traversée par de multiples questionnements. Des membres du staff du candidat nous rapportent depuis le début d’après-midi, “le QG de campagne est plongé dans une ambiance assez angoissée”. Les conseillers se demandent comment se passera le jour d’après. Que deviendront ils ? Qui entrera au gouvernement ? Emmanuel Macron n’a envoyé aucun signal, personne ne sait rien sur la suite des événements.

D’autres sont également très inquiets après les déclarations d’Emmanuel Macron sur la nécessité de travailler avec des ministres de droite et de gauche. “Macron est quelqu’un de très mystérieux, il cloisonne absolument tout”nous explique-t-on. “Ses conseillers sont apeurés lorsqu’ils pensent à l’après 7 mai. Il est tellement secret que même dans certains grands ministères, ils ne sont au courant de rien pour la suite” !"

Il va y avoir de la frustration dans l'air. Combien de temps va durer l'état de grâce ? Assez pour passer l'étape des législatives ?…

Capture d’écran 2017-05-07 à 19.21.27Selon l’entourage proche d’Emmanuel Macron, le candidat devrait nommer Alexis Kohler (photo), son ancien conseiller à Bercy, au poste de Secrétaire général de l’Elysée. Il a été à partir de septembre 2014 son directeur de cabinet au ministère de l'Economie et auparavant un des conseillers de Pierre Moscovici. Alexis Kohler est passé par Sciences Po, l'ENA et l'ESSEC. Il fait partie de l'équipe qui a élaboré et chiffré le programme économique du candidat d'En Marche!. Alexis Kohler est issu de la promotion Averroès de l'ENA (1998-2000). Alexis Kohler, qui travaille dans le privé en Suisse depuis novembre 2016, est également passé par l'Agence des participations de l'Etat (2008-2012) et sa courte carrière professionnelle l'a mené au FMI et à la Banque internationale pour la reconstruction et le développement.

L'abstention est évaluée entre 26% et 27%, pour le second tour de l'élection présidentielle, un chiffre plus élevé qu'au premier tour. Au premier tour, l'abstention était de 22,23% et elle avait atteint 19,65% au second tour de 2012. Le taux de participation à 17H00 s'élevait à 65,3%, en baisse de près de quatre points par rapport au premier tour (69,42%), selon le ministère de l'Intérieur. Ce taux est le plus faible à 17H00 depuis 1969, selon les statistiques officielles. Autant dire que le président qui sortira dans quelques minutes en voit sa légitimité amoindrie.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Macron devrait écouter Asselineau commenter les résultats à 21h30 :
    https://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
    Il en apprendrait beaucoup plus que sur les chaines de TV

  2. Il découvre que la France n’est pas (encore) la Corée du Nord !

  3. Pour Macron demain, une analyse;
    Analyse d’un psychiatre italien …
    https://youtu.be/NNDgsw39m9s

  4. C’est maintenant il y a la France des collabos, et celle des résistants.
    Je propose pour commencer, une campagne “Pas mon président”, badges, autocollants, réseaux sociaux, etc …
    Même les mélanchonistes seraient intéressés.
    Qui s’en charge ?

  5. Le président crève déjà de trouille, demain il sera planqué sous le tapis, après demain il s’enfuira.

  6. Alexis Koehler est un type absolument remarquable (pour l’avoir vu de près).

  7. La fabrication d’un chef d’Etat artificiel, à l’aide de toute la panoplie des techniques du marketing, fut théorisée dès 1928 par Edward Bernays – neveu de Sigmund Freud – dans son ouvrage fondateur Propaganda. L’auteur, qui était consultant pour de grandes sociétés mais également pour le gouvernement américain, jugeait l’existence d’un « gouvernement invisible » indispensable à la vie des sociétés démocratiques. Bernays écrivait :
    « La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société́ démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays. Nous sommes pour une large part gouvernés par des hommes dont nous ignorons tout, qui modèlent nos esprits, forgent nos goûts, nous soufflent nos idées. C’est là une conséquence logique de l’organisation de notre société démocratique. Cette forme de coopération du plus grand nombre est une nécessité pour que nous puissions vivre ensemble au sein d’une société au fonctionnement bien huilé ».
    Les thèses d’Edward Bernays furent certainement utilisées par les globalistes pour faire un lien dans l’esprit des gens, que sortir de l’euro était impensable. Comment ? En utilisant le FN :
    https://www.youtube.com/watch?v=Gdy1pJvPCcE

  8. @remy
    Qui s’en charge ? Réponse: vous!

  9. L’équipe de Macron n’est pas la seule à s’inquiéter. Du point de vue eschatologique, Macron représente les Pharisiens et les Saducéens du Nouveau Testament, car il a bénéficié de l’aide de leurs descendants.
    Pourtant, en s’adressant à ses disciples, Jésus disait déjà : « Attention ! Gardez-vous du levain des Pharisiens et des Saducéens » (Matthieu 16.5),c’est-à-dire, gardez-vous de leur enseignement maléfique. « Si vous étiez vraiment les enfants d’Abraham, vous feriez les actions qu’il a faites. Mais maintenant, bien que je vous aie dit la vérité que j’ai apprise de Dieu, vous cherchez à me faire mourir. Abraham n’a rien fait de semblable ! Vous, vous faites les mêmes actions que votre père. » Puis plus loin « Vous avez pour père le diable et vous voulez faire ce que votre père désire. Il a été meurtrier dès le commencement. Il ne s’est jamais tenu dans la vérité parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit des mensonges, il parle de la manière qui lui est naturelle, parce qu’il est menteur et père du mensonge. » (Jean 8.39…45)
    Nul aujourd’hui ne peut dire jusqu’à quel point le Deutéronome tel que nous le connaissons ressemble au Deutéronome tel qu’il fut lu en 621 av. J.-C., car les livres de l’Ancien Testament furent sans cesse modifiés jusqu’à l’époque de la première traduction, où d’autres modifications diverses furent faites, sans doute pour éviter une agitation excessive parmi les gentils. Nul doute que quelque chose fut supprimé alors, si bien que le Deutéronome dans sa forme originelle devait être vraiment violent, car ce qui demeure est déjà bien assez brutal. L’intolérance religieuse est la base de cette « seconde Loi » (l’intolérance raciale allait suivre plus tard, dans une autre « nouvelle Loi »), et le meurtre au nom de la religion est son principe caractéristique. Cela nécessite la destruction des Commandements moraux, qui sont en fait mis en place pour mieux être démolis. Seulement ceux se rapportant à la vénération exclusive du Jéhovah « jaloux » sont laissés intacts. Les autres sont enterrés sous un grand monticule de « lois et jugements » (règlements institués pour ainsi dire sous une Loi dirigeante) qui les annulent de fait. Ainsi, les commandements moraux contre le meurtre, le vol, l’adultère, la convoitise, la haine du prochain et autres du même genre, sont-ils viciés par une multitude de « lois » enjoignant expressément à massacrer les autres peuples, assassiner les apostats individuellement ou communautairement, prendre des concubines parmi les femmes captives, « détruire totalement » en ne laissant « rien en vie », « exclure l’étranger » de la remise de dettes, et autres exemples du même acabit. Quand on arrive à la fin du Deutéronome, les commandements moraux ont été invalidés de cette manière, dans le but d’installer, sous l’apparence d’une religion, l’idée politique grandiloquente d’un peuple envoyé spécialement dans le monde pour détruire et « posséder » les autres peuples et pour dominer la Terre. L’idée de destruction est essentielle au Deutéronome. Si elle est enlevée, nul Deutéronome, ou loi mosaïque, ne subsiste.
    Le parti de Macron est celui du Deuteronome, celui de la destruction afin qu’un petit groupe domine….

  10. Le nouveau president attend sans doute les instructions de ses Maîtres…

  11. Presque personne dans les célébrations…
    On n’a pas envie de célébrer la libération alors que le pays est occupé !

  12. C’est vrai qu’il a l’air pétrifié de peur le Macron…
    On se console comme on peut ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services