L’enseignement de la religion est un droit

Le cardinal Peter Erdö, archevêque de Esztergom-Budapest (Hongrie) et président du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) est intervenu lors d'une table ronde organisée au Conseil de l'Europe, le 4 mai à Strasbourg, sur ‘L'enseignement religieux : une ressource pour l'Europe'. Il a affirmé que

E "l'enseignement de la religion est avant tout un droit des jeunes et de leur famille. Mais c'est aussi un droit et une responsabilité des religions qui doivent pouvoir proposer et fournir ce service. […]

[L]idée laïciste qui entend imposer sa conception de la religion, affirmant que celle-ci doit rester une affaire privée, ne respecte pas l'aspect communautaire de la liberté et nie donc quelque chose qui est constitutif de la religion elle-même […] A une époque où beaucoup perçoivent les signes d'une crise, non seulement économique et financière mais surtout des valeurs et du sens de la vie, l'éducation religieuse peut jouer un rôle décisif […] Voilà pourquoi l'Eglise considère de son devoir de continuer à éduquer les jeunes, faisant tout son possible pour leur donner une instruction de haut niveau […] Nous sommes convaincus que la contribution des religions en général et de la religion catholique en particulier, donne à la vie une perspective nouvelle et un horizon plus vaste, la rendant plus humaine et capable de générer une société plus solidaire et riche d'espérance".

Michel Janva

2 réflexions au sujet de « L’enseignement de la religion est un droit »

  1. Emmanuel

    @ à Kevin: “il ne faut pas oublier ceci: la religion catholique est tout simplement la vérité”.
    Oui, pour vous peut-être! Mais pas pour tout le monde. Loin de là.
    Cela pourrait, éventuellement, le devenir à la condition expresse qu’il puisse y avoir adhésion personnelle dans la plus totale liberté. De cette liberté “constitutif de la religion (Catholique)elle-même” comme le dit le Cardinal justement.

Laisser un commentaire