Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

L’enseignement catholique désapprouve le projet de loi sur le mariage

Communiqué du Secrétariat général de l'enseignement catholique :

"Au nom de sa responsabilité éducative, l'Enseignement Catholique
estime qu'il est de son devoir de faire entendre sa voix sur le projet
d'ouverture du mariage et de la parentalité aux personnes de même
sexe.

Ouvert à tous, l'Enseignement Catholique
accueille les personnes sans aucune discrimination. Il scolarise tous
les enfants, quel que soit le milieu familial dans lequel ils
grandissent. Cet accueil, fondé sur l'égale dignité de toute
personne, ne saurait conduire à renoncer aux repères indispensables à
la croissance harmonieuse de chaque jeune.

L'Enseignement
Catholique juge indispensable de distinguer ce qui dépend de la
liberté de chacun de ce qui relève des choix collectifs à promouvoir
parce qu'ils engagent la société toute entière. Toutes les options
individuelles n'ont pas à être instituées, au risque d'ébranler des
références sociales aussi fondamentales que le mariage, union d'un
homme et d'une femme, et la famille, cellule de base où la
responsabilité éducative est exercée par un père et une mère.

Fort
de son expérience et de son expertise éducatives, l'Enseignement
Catholique partage le point de vue du plus grand nombre des
professionnels de l'enfance
. Avec eux, il rappelle que, pour la
construction de l'identité et de la personnalité de chaque enfant et
de chaque jeune, la reconnaissance de la différence sexuelle et le
droit d'accéder à ses origines et à sa propre histoire sont tout à
fait essentiels.

Négliger les droits de
l'enfant pour faire prévaloir un droit à l'enfant constituerait un
très grave contresens dont les enfants seraient les premiers à pâtir.
C'est pourquoi l'Enseignement Catholique est en désaccord avec une
évolution législative ouvrant le mariage et la parentalité aux
couples homosexuels.

A tout le moins, une
telle perspective exige l'ouverture d'un large débat permettant un
échange de points de vue argumentés et une prise de conscience par le
plus grand nombre de l'importance des enjeux. La gravité de la question
posée, présentée par le gouvernement lui-­‐même comme « une
réforme de société et même une réforme de civilisation » est
incompatible avec la précipitation et l'invective.

L'Enseignement
Catholique invite tous les éducateurs à une réflexion approfondie,
animée par la recherche du bien commun et la vigilance à l'égard de
toute simplification abusive. Il appelle chaque membre des communautés
éducatives des 8 500 écoles catholiques à prendre part, en conscience
et avec clairvoyance, au débat qui doit enfin s'ouvrir
."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. ‘216 Aucun pouvoir ne peut abolir le droit naturel au mariage ni modifier ses caractères et ses finalités. En effet, le mariage est doté de caractéristiques propres, originelles et permanentes. Malgré les nombreuses mutations qui se sont vérifiées dans les différentes cultures, structures sociales et attitudes spirituelles au cours des siècles, il existe dans toutes les cultures un certain sens de la dignité de l’union matrimoniale, bien qu’il n’apparaisse pas partout avec la même clarté.478 Cette dignité doit être respectée avec ses caractéristiques spécifiques, qui exigent d’être sauvegardées face à toute tentative de bouleversement. La société ne peut pas disposer du lien matrimonial, par lequel les deux époux se promettent fidélité, assistance et accueil des enfants, mais elle est habilitée à en discipliner les effets civils.
    http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/justpeace/documents/rc_pc_justpeace_doc_20060526_compendio-dott-soc_fr.html
    _________________

  2. Depuis ce matin, j’entends sur RMC les critiques des journalistes et de parents d’élèves qui critiquent l’enseignement catholique qui, paraît-il, veut faire un “scandaleux bourrage de crâne”, du prosélytisme en direction des enfants.
    Pour lutter contre ce soi-disant “bourrage de crâne”, des parents d’élèves (de gauche ?) doivent se réunir pour savoir la réponse à apporter.
    Et le journaliste a dit que c’est “inouï” qu’on leur parle en C.P. de mariage, de procréation, alors qu’ils ne savent pas ce que signifie “homosexuel”.
    Quand Belkacem se rend dans les écoles, quand elle “veut réconcilier histoire et homosexualité”, ce n’est évidement ni du “bourrage de crâne” ni de l’endoctrinement”.

  3. @ Gilles : je bous aussi devant cette émission :le meneur de jeu dit que l’Enseignement Catholique invite PARENTS et PROFS à débattre, puis déblatère contre le bourrage de crâne des ENFANTS ,les appels soigneusement triés vitupèrent l’Eglise voire prônent le mariage des prêtres… etr ils osent dire que l’Ecole Publique ne fait pas de prosélytisme !En fait, c’est la continuation de la mise à mort du christianisme par les athées et les franc-maçons ..et la foule déchritianisée depuis 68 suit comme des moutons de Panurge…aurons nous le courage de défendre “la foi de nos aïeux” comme chantaient les Bretons..autrefois ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services