Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Espagne

L’émergence d’un parti de droite nationale en Espagne surprend nos médias

L’émergence d’un parti de droite nationale en Espagne surprend nos médias

Ils ne s’y attendaient pas :

L’image a fait l’effet d’un électrochoc dans un pays qui semblait vacciné contre l’extrême droite. Dimanche 7 octobre, près de 10 000 personnes se sont entassées dans les gradins du palais de Vistalegre, à Madrid, pour acclamer les leaders de la petite formation Vox, Santiago Abascal et José Antonio Ortega, venus égrener leurs « cent mesures urgentes pour l’Espagne ».

Au programme : recentralisation de l’Etat, dissolution des régions autonomes, interdiction des partis indépendantistes, suppression de la loi de mémoire historique qui a interdit l’exaltation du franquisme en 2006 et de celle sur la violence faite aux femmes, récupération de Gibraltar, expulsion des immigrés en situation irrégulière, construction de murs à Ceuta et Melilla, retrait de l’espace Schengen, alignement sur le groupe de Visegrad (groupe informel réunissant la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie).

La foule était si nombreuse que des centaines de personnes sont restées derrière les portes de ces anciennes arènes symboliques, qui ont vu naître en 2014 la formation de la gauche radicale Podemos. A l’intérieur, Vox s’en prenait à « la petite droite lâche », en référence au Parti populaire (PP), et à la « girouette orange », c’est-à-dire le parti libéral Ciudadanos, et promettait « la grande Espagne, de nouveau ».

Lu sur Fdesouche :

ABC : Qui admirez-vous dans la politique européenne ? On vous compare à Le Pen.

Santi Abascal [photo], président de « Vox » : « Dans la politique européenne, j’admire la reine Isabelle la Catholique et Charles Quint. Et aujourd’hui, Viktor Orbán est le fer de lance d’une nouvelle Europe, fondée sur la souveraineté des nations, l’identité chrétienne et sur l’opposition à une immigration massive. »

Partager cet article

18 commentaires

  1. Les excès en tous genres de l’extrême-gauche en Catalogne ces derniers mois incitent probablement certains à regarder vers d’autres formations politiques ? Ce n’est pas pour me déplaire…

  2. “ABC : Qui admirez-vous dans la politique européenne ? On vous compare à Le Pen”

    à JEAN-MARIE, donc….

  3. “L’image a fait l’effet d’un électrochoc dans un pays qui semblait vacciné contre l’extrême droite”

    On se demande pourquoi l’Espagne serait “vacciné” alors que l’extrême-droite n’a pas, officiellement dirigé le pays !!! D’ailleurs, ce mot est totalement bidonné et on ne sait toujours pas ce que c’est véritablement…..

  4. Leur programme, qui ressemble pour beaucoup à du néo-franquisme, est certes assez sympathique et répondrait au moins pour partie à des problématiques actuelles, mais quel poids électoral peut-il avoir dans une Espagne d’aujourd’hui largement zombifiée comme les autres pays d’Europe ? La politique électorale pour se faire plaisir et rester cantonné dans les marges en soi ne sert à rien ; on verra si ce nouveau mouvement nationaliste aura plus de succès que les précédents…

    • Tout grand parti a commencé par être petit…. vous défoncez un peu des portes ouvertes !!! En plus le but c’est que l’Espagne envoie aussi, et enfin !!, des députés de droite patriote, même seulement quelques uns ce serait déjà ça….

      • Naïveté, quand tu nous tiens… Vous croyez sérieusement que tous les partis qui se créent puissent avoir un avenir politique ? Si ce parti n’a, comme tous les autres partis nationalistes qui se sont succédés depuis la fin du franquisme, aucun relais d’opinion ni aucune caisse de raisonnance au sein de la société, il restera, comme tous les autres, qu’un groupuscule de quelques nostalgiques… Ce qui aurait du être le destin du FN si Mitterand n’avait pas utilisé le talent de tribun de JMLP pour servir ses propres desseins politiques, à savoir dézinguer le PCF d’un côté, et diviser durablement la droite de l’autre. Le revers de la médaille est que le FN a su s’imposer durablement dans le paysage politique, ce qui n’était sans doute pas prévu initialement ; tout cela pour dire que n’est pas Le Pen qui veut et qu’un grand parti national n’émerge pas comme ça par hasard. Cela dépendra essentiellement si les conditions favorables sont réunies ou pas pour l’émergence d’un tel mouvement au sein de la société espagnole. Perso j’aimerais beaucoup qu’un tel tel mouvement puisse tailler en pièces l’imposture Podemos, mais il ne faut jamais prendre ses désirs pour la réalité…

        • “Naïveté, quand tu nous tiens… Vous croyez sérieusement que tous les partis qui se créent puissent avoir un avenir politique ?”

          je n’ai pas dit que tout parti finit par devenir grand. J’ai dit que tout grand parti a commencé petit. nuance de taille ! Apprenez à lire !

        • “qu’un grand parti national n’émerge pas comme ça par hasard. Cela dépendra essentiellement si les conditions favorables sont réunies ou pas pour l’émergence d’un tel mouvement au sein de la société espagnole. ”

          Quand l’époque est à la percée des populismes de droite, des nationalismes de droite, ou des droites décomplexées et anti-immigration (et à son arrivée au pouvoir ici ou là) partout dans le monde (USA, Brésil, axe de l’Italie à la Pologne, Russie et même Inde et Japon), on voit bien que ce n’est pas “par hasard” et que les “conditions sont réunies”…. il n’y a donc pas de raison pour que la Péninsule Ibérique soient à l’écart du mouvement… car TOUS les autres pays européens ont des partis dissidents puissants, y compris maintenant les pays baltes et même l’Allemagne… l’Espagne n’avait en soi aucune raison d’échapper au phénomène. C’était même l’inverse : c’était une anomalie que la Péninsule ibérique restât à l’écart, comme si l’Histoire s’écrivait à l’envers…. Quand on rassemble 15000 personnes à Madrid, c’est qu’il se passe bien quelque chose, et ça c’est du concret, pas du “désir pour des réalités” !!!

  5. Peut-être les verra-t-on protéger la tombe du Gênéral Franco aux côté du roi de jure Louis XX . Que la gauche vienne s y frotter !

  6. à force de tirer sur la corde, elle casse; les bobos fabriquent des populistes, qu’ils s’en prennent à leur politique (insécurité, immigration, délocalisations des emplois, préférence étrangère etc.)

  7. La dérive des flux de migrants vers l’Espagne va changer la donne. Le populisme est une heureuse “gangrène” favorisée par la migration tous azimuts. À quand son entrée dans le groupe de Visegräd avec l’Italie ?

  8. Vox n’est absolument pas un parti d’extrême droite, mais un petit parti qui dit ce que disait le Parti Populaire, il y a une quinzaine d’années, mais c’est vrai dans la situation politique actuelle du pays, le langage assez “guerrier” d’Abascal est sympathique, et l’intéressé est sans doute sincère.
    Mais certains catholiques espagnols se demandent cependant si, dans le jeu actuel politique, ce petit parti n’est pas de nouveau un “attrape-nigauds” qui va attirer encore les votes catholiques, et tout se terminera de nouveau comme avec le Parti Populaire (voir en France aussi les présidents dits de droite (et les partis dits de droite) qui reprenant le pouvoir à la gauche, on continue dans le même sens).
    Le faire passer pour un parti d’extrême droite peut donc avoir la double utilité de repoussoir pour les uns et d’illusions d’un parti d’opposition pour les autres, mais dans les deux cas, empêcher qu’une vraie opposition se forme.
    Mais bon l’on peut toujours espérer et souhaiter bonne chance à VOX.

    • et qui vous dit que VOX ne sera pas une “vraie opposition” ???

      Au bout d’un moment faut arrêter d’être suspicieux sans arrêt et faut commencer par faire un minimum confiance… et arrêter d’accuser quand il n’y a pas le moindre argument…. ça s’appelle faire du mauvais esprit ça….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services