Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

L’Eglise se lève et obtient le retrait d’une proposition de loi antichrétienne

Le 19 juin, un député philippin, Raymond Palatino, présentait une proposition de loi visant à interdire les manifestations et symboles religieux ostentatoires dans les bâtiments publics et édifices d’Etat. La conférence épiscopale a fait remarquer que « la majorité des employés du service public étant catholiques », il n’y a pas lieu de « les empêcher d’exprimer leur foi », et que la présence d’un

« petit crucifix et la récitation d’une courte prière ne pouvaient qu’engendrer des résultats positifs, rappelant à l’employé d’être bon, juste et honnête dans son travail ».

L’ancien archevêque de Cebu, Mgr Ricardo Vidal, a été plus virulent. Il a appelé les chrétiens à « se lever pour défendre leur foi », et a ajouté :

« La religion catholique fait partie de ce que nous sommes. Elle donne les valeurs essentielles à partir desquelles l'Etat délimite son champ éthique et spirituel. Sans elle, l'Etat deviendrait une zone de non-droit ».

Lundi, Raymond Palatino a annoncé qu’il retirait sa proposition de loi :

« Je présente mes excuses à tous ceux que mon projet avait offensés, sans que j’en ai eu aucunement l’intention. »

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Comme quoi la franc-maçonnerie aux Philippines a du mal à passer contrairement à la France où les évêques prêtent main-forte aux frères 3 points et maintenant aux musulmans.. Echangerait 5 évêques de France contre un archevêque des Philippines.

  2. Je me prends à rêver que cela vienne à se passer en France….

  3. En France, une grande partie du clergé s’est habitué à considérer la soumission au laïcisme de la République comme un devoir de l’esprit de paix, ou peut-être même comme un devoir civique. Ce qui, au départ, était subi comme une contrainte, est devenu peu à peu si familier, si normal que l’on craindrait presque de le perdre. Quoi qu’il en soit, nous voyons que s’est imposé avec le temps, comme une espèce de fausse orthodoxie, un métissage de catholicisme et de républicanisme qui fait paraître excessif et “intégriste” ce qui, chez nous, était et ailleurs demeure simplement catholique.

  4. « Je présente mes excuses à tous ceux que mon projet avait offensés, sans que j’en ai eu aucunement l’intention. »
    Naïf?
    Bref, contentons-nous des excuses présentées… ça change de ceux qui ne présentent même pas des semblants d’excuses.

  5. A CASSANIUS.
    Bon et beau commentaire, rien à rajouter,si ce n’est merci et pour toutes et tous restons vigilants.

  6. « Je présente mes excuses à tous ceux que mon projet avait offensés, sans que j’en ai eu aucunement l’intention. »
    Mais bine sûr. Qu’il ne se fasse pas passer pour plus bête qu’il n’est.
    ça s’appelle un ballon d’essai, c’est tout. On répète ces petites attaques pendant 10 ans, les gens s’habituent à ce que leurs libertés soient attaquées, puis finissent par consentir à ce qu’on les leur confisque…
    Il n’y avait aucune naïveté dans cette proposition de loi, juste du calcul dans une guerre de fond et de long terme, mondiale, contre la foi catholique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services