Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

L’Eglise italienne apporte une réponse concrète à la crise

Benoit16vatican Le cardinal Bagnasco, président de la Conférence épiscopale italienne, a présenté un plan d'aide aux familles nombreuses (3 enfants au moins) sans revenus. Baptisée "le prêt de l'espérance" et conduite avec le soutien de l'Association des banques italiennes (ABI), cette opération consiste en un prêt de 500 euros par mois à taux réduit sur 2 ans au maximum. Elle devrait permettre d'aider 20 000 à 30 000 familles particulièrement touchées par la crise économique.

Pour y parvenir, l'Eglise se fixe pour objectif de recueillir 30 millions d'euros lors d'une "quête exceptionnelle" qui aura lieu dans les églises dimanche 31 mai, jour de la Pentecôte. Grâce à ce fonds de départ, l'ABI sera en mesure de mettre à disposition des plus pauvres la somme de 180 millions d'euros sur trois ans […]
"C'est une première", a insisté le cardinal Bagnasco, qui rappelle néanmoins que l'Eglise ne tient pas à se transformer en banque mais que les évêques se comportent "en pasteurs" et s'inscrivent dans la tradition "des pratiques anciennes dont l'exemple le plus significatif est celui de saint Paul qui organisait la collecte pour les pauvres de Jérusalem".
Pour profiter de cette générosité, les candidats […] devront justifier de leur indigence et de leur vie maritale "au sens de la Constitution italienne". Les concubins seront donc exclus de ce mécanisme. […]
Cette initiative permet également à l'Eglise italienne, à laquelle l'Etat délègue beaucoup de ses compétences en matière d'aide sociale, de faire une nouvelle fois la preuve de son efficacité. Et de donner la leçon au gouvernement qui a essuyé de nombreuses critiques lors de la mise en place laborieuse de la "Social Card", une carte prépayée de 40 euros par mois pour faire ses courses ou payer les factures de gaz, jugée trop modeste et humiliante.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Vous ne précisez pas si cette aide sera réservée aux familles italiennes ou européennes ou, au minimum, pourvues d’un titre de séjour régulier… Compte tenu de l’action immigrationniste constante de l’Eglise italienne, via la Caritas en particulier, et des récentes déclarations des évêques italiens en faveur de l’immigration-invasion et contre le gouvernement Berlusconi, il faut plutôt s’inquiéter que se réjouir de cette initiative.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]