Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Cathophobie / Culture de mort : Eugénisme

L’Eglise en accusation au Sénat

Les discussions autour de la loi bioéthique le 1er juin laisse transparaître la haine de certains sénateurs pour l'Eglise. Extraits :

"M. Bernard Cazeau. – Après son examen en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, ce texte se réduit à une révision insignifiante de la précédente loi de bioéthique. Sur le statut de l'embryon, la pression de l'Eglise catholique s'est fait sentir. Les parlementaires doivent s'affranchir de l'influence des lobbies ! La recherche sur les cellules souches embryonnaires est indispensable. Les députés ont même enterré le principe d'une future révision de la loi : les chercheurs sont furieux. Les cinquante-quatre députés qui se sont fait les porte-voix de l'Eglise catholique sont tous membres de l'UMP et villiéristes. […]

G M. Jean-Pierre Godefroy. – En première lecture, le Sénat a adopté un texte progressiste, humaniste et républicain, et les socialistes s'y sont associés. Mais quel recul à l'Assemblée nationale ! M. Lorrain parle d'inquisition : eh bien, j'ai lu dans Le Monde des propos très choquants de Mgr André Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France. Il prête aux promoteurs du diagnostic prénatal la pensée suivante : « Les handicapés, on les aime bien, pourvu qu'ils ne viennent pas au monde. » C'est une insulte aux parlementaires qui ont voté la loi de 2005 sur le handicap ! […] Mgr Vingt-Trois salue les efforts des députés catholiques et de la Droite populaire : c'est lui qui le dit ! Cette immixtion de l'Eglise dans les débats de la République pose problème.

M. Guy Fischer. – Elle est inadmissible ! 

M. Jean-Pierre Godefroy. – Pis encore, Mgr Vingt-Trois considère que « les députés sont mieux équipés - que nous, les sénateurs - pour ce type de débats ».

M. Guy Fischer. – Scandaleux !

M. Jean-Pierre Godefroy. – Il souhaite que les parlementaires soient « présents au moment du vote » : qui vise-t-il ? Enfin, il soupçonne les sénateurs d'avoir « à coeur de montrer qu'ils ne sont pas une assemblée vieillie et qu'ils sont capables de prendre des positions de pointe là où on ne les attend pas ». C'est inadmissible. Les sénateurs ne sont-ils pas capables de se prononcer en conscience ? Le texte de l'Assemblée nationale est un copier-coller des positions de l'Eglise. Les sénateurs socialistes ne pourront s'y ranger."

A contrario, on peut saluer l'intervention du sénateur André Lardeux :

L "Certains déplorent l'influence de « groupes de pression », mais il est normal en démocratie que des courants de pensée s'expriment et tentent de faire partager leurs opinions. Je suis catholique, sans être le représentant de l'Eglise catholique au Sénat. On pourrait aussi s'interroger sur les lobbies industriels et les laboratoires qui se cachent derrière les grands noms de la recherche : j'aimerais que soient publiés les liens d'intérêts du professeur Marc Peschanski ou d'autres. Je suis satisfait que l'Assemblée nationale soit revenue sur certaines dispositions adoptées par le Sénat, même si j'aurais voulu qu'elle aille plus loin. Parler de retard ou de progrès a très peu de sens : tout dépend des convictions de chacun. Le plus simple serait d'interdire tout bonnement la recherche sur l'embryon. S'agissant du diagnostic prénatal, l'Assemblée nationale a été plus sage que le Sénat. Notre société fait preuve de tartufferie : elle prétend défendre les handicapés mais essaie de se débarrasser d'eux avant qu'ils ne naissent. Les trisomiques surtout sont visés. Je souhaite que l'Etat prenne l'engagement de financer la recherche sur la trisomie."

Partager cet article

6 commentaires

  1. Constat : dès qu’on n’est plus en symbiose avec le politiquement correct et le sectarisme ambiant, on n’a plus le droit de penser ni de s’exprimer.
    Ceux qui font les lois n’ont pas un pouvoir absolu sur les êtres et les choses.
    L’immixtion supposée de Monseigneur Vingt Trois dans la vie politique n’est que l’excercice de son droit de Pasteur.
    Il a d’ailleurs été compris par certains hommes de loi (chrétiens).
    Monseigneur a eu le courage de mettre en garde, (“il a dit la vérité, il doit être exécuté”, comme le dit la chanson).
    Prions pour Lui afin qu’il continue sa mission sans craindre de déplaire aux sectaires !

  2. Il suffit de répondre à ces messieurs sénateurs que le soit disant groupe de pression catholique est bien connu de tous et non pas secret, et qu’il représente tout de même un pourcentage important de la population française, ce qui n’est pas du tout la cas de la secte maçonnique à laquelle sont affiliés tant et tant de parlementaires, et notamment de sénateurs … Le groupe de soit disant pression catholique au moins est connu et représntatif à l’inverse de la secte maconnique, qui est tres influente et omniprésente dans la sphere politico médiatique alors qu’elle n’est constituée d’à peine moins de 3% de la population….

  3. On aimerait connaître les liens entre certains sénateurs et les lobbies pharmaceutiques, leurs liens avec la franc-maçonnerie, leurs liens avec certaines officines peu avouables, etc…
    Avec ce crime contre l’humanité (expérimentation sur l’embryon), ceux qui voteront cette loi auront un jour ou l’autre -il faut en être certain- à répondre de leurs actes. Et pour ceux qui seront déjà sous terre, honte à eux pour les siécles à venir.

  4. Quels hypocrites ! On dirait les Pharisiens de l’Evangile! Ça ne les dérange pas de se rendre aux diners du CRIF et de prendre leurs ordres rue Cadet !

  5. Ciel ! Va-t-on vers un clash entre l’Eglise et la République à la faveur de la discussion de la loi de bioéthique et de cet autre dossier où est apparu un discours ecclésial d’un genre nouveau ?
    http://cril17.info/2011/06/06/ciel-voici-un-discours-de-leglise-dun-genre-nouveau/

  6. Messieurs les Sénateurs, qui considérez qu’il est indispensable d’autoriser la recherche sur l’embryon, voteriez-vous un texte présentant comme indispensable la recherche sur les sénateurs de plus de 65 ans … en sachant pertinemment que cette recherche aurait pour effet de tuer ce matériel de laboratoire.

Publier une réponse