Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

L’Eglise détient la vérité sur les justes rapports entre l’Église et l’État

De Philippe Maxence dans l'Homme nouveau :

"Alors qu’une partie des pays arabes est en proie à de violentes secousses, une espèce de non-dit s’installe en France. Si la presse nous tartine les oreilles avec l’aspiration démocratique de ces pays, c’est surtout un possible basculement dans l’islamisme et un déferlement de populations immigrées qui inquiètent. Pour beaucoup, face à un tel danger, la solution serait dans une stricte laïcité.

Or, on l’a vu : même en dehors de toute considération doctrinale, la laïcité à la française, vantée (avec des nuances certes) de Mélanchon à Zemmour, a prouvé son inefficacité. Non seulement le problème n’est pas réglé, mais il ne cesse de devenir plus aigu. Au sein de l’Église de France, des voix encore timides se font entendre à ce sujet. L’irénisme d’une laïcité pacifiante et respectueuse, fondatrice du pacte social, tend lentement à s’estomper. On rappelle que la laïcité est issue du christianisme et pour que l’on prenne en compte la position catholique, on souligne même que l’Église est en quelque sorte « experte » en la matière.

Experte ? Certainement, l’Église l’est-elle. Mais la formule vaut seulement dans la limite d’une formule. Ainsi, l’Église n’est pas seulement « experte en laïcité », elle détient la vérité sur les justes rapports entre l’Église et l’État qui ne sont assurément pas l’absorption étatique de la laïcité ni l’absorption religieuse de l’islam. Nous l’oublions trop nous-mêmes : la doctrine de l’Église contient les principes pour répondre aux problèmes du monde. N’ayons pas mauvaise conscience. Osons le dire. Au moins une fois !"

Partager cet article

2 commentaires

  1. La question posée dans la réalité n’est pas de le dire en rappelant des principes théoriques que nous ressassons entre convaincus -l’entre nous- , mais de le faire partager aux Français déchristianisés et que l’institution ecclésiale catéchise de moins en moins, ce qu’on constate au sein de l’enseignement catholique, où le nombre de confirmés diminue d’année en année.
    Remettre en cause la laïcité c’est très bien, mais il faudrait que nous sachions proposer comment en sortir. Et là nous sommes ”secs” , tout au moins sur le plan civique et politique, particulièrement face au problème de l’Islam.
    Car une fois que nous aurons redit qu’il faudrait convertir les musulmans, et que c’est la seule solution, nous voilà bien avancés pour l
    Qu’est ce qu’on fait maintenant en 2011 devant l’Islam conquérant ?

  2. L’Eglise “détient la vérité” …
    L’Eglise détiendrait-elle le Christ, lui qui est le chemin, la vérité et la vie ? (Jn 14.6)
    [L’Eglise c’est JC, répandu et communiqué, dixit Bossuet.
    M’est avis que l’Eglise et JC c’est tout un, dixit Ste Jeanne d’Arc…
    MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]