Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi / L'Eglise : Le Vatican / Médias : Nouveaux médias

L’Eglise a besoin de valoriser les “voix” des catholiques présents dans les blogs

Lors de la 13e congrégation générale du synode, Mgr Claudio Maria Celli, Président du Conseil Pontifical pour les Communications
Sociales, est intervenu. Voici le résumé de son intervention :


C"La nouvelle évangélisation nous demande d’être attentifs à la
“nouveauté” du contexte culturel dans lequel nous sommes appelés à
annoncer la Bonne Nouvelle, mais également à la “nouveauté” des
méthodes à utiliser. Les nouveaux médias sont en train de changer
radicalement la culture dans laquelle nous vivons et offrent de
nouveaux chemins pour partager le message de l’Évangile.
Les
nouvelles technologies n’ont pas seulement changé la façon de
communiquer, mais ont transformer la communication même, en créant
une nouvelle infrastructure culturelle qui est en train d’influer
sur l’environnement de la communication et nous ne pouvons pas faire
ce que nous avons toujours fait, même avec les nouvelles
technologies.

L’arène numérique n’est pas un espace “virtuel” moins important du
monde “réel” et, si la Bonne Nouvelle n’est pas proclamée aussi de
façon “numérique”, nous courons le risque d’abandonner beaucoup de
personnes, pour lesquelles c’est celui-là, le monde dans lequel
elles “vivent”. L’Église est déjà présente dans l’espace numérique,
mais le prochain défi est de changer notre style communicatif pour
rendre cette présence efficace, s’occupant surtout de la question du
langage. Dans le forum numérique, le discours est spontané,
interactif, et participatif
; dans l’Église, nous sommes habitués à
utiliser des textes écrits comme moyen normal de communication. Je
ne sais pas si cette forme peut parler aux plus jeunes, habitués à
un langage ancré dans la convergence de mots, sons et images. Nous
sommes appelés à communiquer avec notre témoignage, en partageant
dans les relations personnelles l’espoir qui nous habite. Nous ne
pouvons diluer les contenus de notre foi, mais trouver de nouveaux
moyens de l’exprimer dans sa plénitude.

Nous sommes obligés de nous exprimer de façon à impliquer les autres
qui, à leur tour, partagent nos idées avec leurs amis et
“followers”. Nous avons besoin de valoriser les “voix” des nombreux
catholiques présents dans les blogs, afin qu’ils puissent
évangéliser, présenter l’enseignement de l’Église et répondre aux
questions des autres
. Je pense à l’Église qui est appelée à
instaurer un dialogue respectueux avec tous, à donner raison à
l’espérance que tous portent dans leur coeur."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Aujourd’hui beaucoup de nos chers clercs ont peur des media et de plus en plus d’internet. Dans un véritable désarroi, ils nous appellent sans cesse à la prudence et à la méfiance. Ils se sentent dépassés et doublés, les informations et les documents internes tenus soigneusement secrets ou dans la pénombre sortent au grand jour et circulent sans qu’on leur en demande la permission.
    Cela pousse irréversiblement à un changement radical de méthode, celle du silence qui hélas avec le recul s’avère néfaste mais aussi à un changement de regard sur les laïcs qui grâce aux informations qu’ils ont par les journaux ou par internet sortent de la soumission, de l’ignorance et de l’infantilisme qui était finalement un moyen commode pour nos ecclésiastiques de les tenir à l’écart . Tout le monde était habitué comme cela mais aujourd’hui les données ont radicalement changé !
    Ne plus considérer l’information comme mauvaise, mais la corriger si nécessaire quitte à faire des mises au point claires et nettes en chaire, ne plus considérer les laïcs comme des ennemis mais comme des collaborateurs adultes est un défi qui demande un comportement nouveau . Cela sera possible si des clercs bien formés forment des laïcs pour que ces derniers restant à leur place, apportent leur complémentarité, chacun à sa place.
    Merci à Mgr Claudio Maria Celli et que ce soit le Salon Beige qui nous informe, cela finit par être un comble !

  2. J’ajouterai que plutôt que de montrer les lettres anonymes tel un péché mortel, lire les articles de journaux ou regarder le monde extérieur comme étant tout mauvais, un nouvel exercice est à faire, regarder le contenu des lettres, des articles, lesexaminer (pourquoi sont-elles anonymes, de quoi ont peur leurs auteurs, les analyser et en tirer ce qu’il y a de juste .
    Aujourd’hui, quel livre nous fait-on lire dans les paroisses, quel film recommande-t-on ? De quel article se réjouit-on ? nous fait on revenir à l’ encyclique de Paul VI “Evangelium Nunciandi”… On a beau circuler, voyager, changer de paroisse. Mais tout cela ne saurait que changer s’il y a de la demande .

  3. J’ajouterai que plutôt que de mettre les lettres anonymes à la poubelle et considérer que tout ce qui vient de l’extérieur est mauvais: media, internet, si l’on analysait le contenu de ce que l’on condamne en fermant l’esprit des autres, si l’on s’interdisait de juger d’abord en fonction de la source, on en sortirait grandis, plus informés et surtout enrichis, des questions pourraient être posées !
    D’ailleurs il y a d’excellents journalistes, d’excellents blogs, d’excellents livres . Certains posent des questions graves…
    Les paroisses sont-elles source des bonnes informations ? Les paroissiens sont-ils incités à aller voir les bons films, les articles, les livres, les blogs qui font du bien ? Les paroissiens sont-ils incités à s’informer les uns les autres … Ecoutez les conversations à la sortie de la messe !
    Eduquer, ouvrir les esprits et respirer de l’air frais; voire rééduquer les jugements, réveiller les consciences devient une urgence!
    Un gros plan sur l’image que l’Eglise transmet de la profession des journalistes: Cette profession est accusée dans l’Eglise de tous les péchés : n’a-telle pas le droit au respect au même titre que le plombier polonais ??? On a besoin urgemment de Charité et de Justice, quant à la Vérité il faudrait trouver qu’elle a bon goût et qu’elle intéresse .
    Mais voilà il faut réapprendre à réfléchir par nous mêmes .

  4. à François: vous faites preuve d’un certain angélisme à l’égard de la profession de journaliste. Vous dites “Cette profession est accusée dans l’Eglise de tous les péchés : n’a-telle pas le droit au respect au même titre que le plombier polonais ???”. Bien sûr mais peut-être mérite t’elle moins le respect que le plombier polonais. Ce n’est pas diffamer cette profession que de dire que la grande majorité des journalistes défendent par leurs écrits et analyses des idées politiques très à gauche, souvent anti-famille et anti-chrétiennes, tout en prétendant être objectifs.

  5. L’Eglise ne connait que La Croix comme quotidien et pense que la gauche fait du social (bien qu’elle souhaite que les paroissiens de droite assurent les quêtes).
    Aux dernières élections, tous les prêtres de ma paroisse ont voté à gauche. Pour eux, la gauche c’est la solidarité, le partage et tutti quanti.

  6. Judicieuse remarque : nos ennemis peuvent constater combien l’Eglise “évolue” comme ils disent dans leur langue de bois!

  7. En parlant de grandes voix et de blogs, après avoir payé votre cotisation vous pouvez télécharger sur ce site non officiel les émissions de Radio Courtoisie à partir de minuit chaque jour : http://river-tiger.com/courtoisie/

  8. Les journalistes ne font que refléter, de manière simplifiée, l’opinion commune des ‘élites’ (professeurs chargés des postes les plus prestigieux, intellectuels mondains, politiques, patrons de presse, très hauts fonctionnaires,…).
    Ils ne sont pas la source des errances mais le thermomètre et l’amplificateur.
    Nos ‘élites’ ont, en une ou deux générations, perdu la foi, les notions de base d’une saine philosophie réaliste, et même certains repères humains essentiels.
    La persécution des catholiques semble inévitable. Les formes qu’elle prendra comment à se dessiner. Comme par le passé, cela purifiera l’Eglise et donnera d’extraordinaires fruits de sainteté.
    On doit néanmoins espérer, prier et travailler pour une conversion des ‘élites’.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique