Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Législatives : l’UMP ménage ses futurs alliés [Addendum]

Le conseil national de l'UMP a entériné hier les investitures aux législatives de juin, décidées par la commission du parti présidentiel, donc sans primaires. La Commission nationale d'investiture de l'UMP a désigné des candidats UMP dans 501 circonscriptions sur 577. Les 76 restantes sont "réservées", en raison notamment de négociations. Voici quelques décisions :

  • Paris 2e : François Fillon, malgré Rachida Dati, qui entend encore décrocher une investiture dans la capitale
  • Boulogne-Billancourt : Claude Guéant (son fils François investi dans le Morbihan)
  • les villepinistes Jean-Pierre Grand (Hérault) et Marc Bernier (Mayenne),
  • Jean-Frédéric Poisson dans son ex-circonscription des Yvelines
  • l'ex-circonscription de Nicolas Sarkozy (Neuilly) est "réservée. Le DVD Christophe Fromantin, qui a battu l'UMP aux élections municipales et cantonales, s'y présente et il est probable que l'UMP ne souhaite pas répéter son échec et préfère le soutenir.
  • L'UMP n'a pas investi de candidat face à Hervé Morin (Eure), ni face à la plupart des députés NC sortants
  • De même, il n'y a pas de candidat UMP face à François Bayrou (Pyrénées-Atlantiques).

Addendum : Face au MPF, l'UMP a décidé ceci :

  • Dans la cinquième circonscription de Vendée (Fontenay-le-Comte), Joël Sarlot (UMP) affrontera Dominique Souchet (MPF) qui s’est déjà déclaré candidat.
  • Dans le Bocage/Les Herbiers, Véronique Besse (MPF) aura l’appui de l’UMP.

    Partager cet article

    9 commentaires

    1. Et en Vendée (2 MPF) ?
      Et Dupont-Aignan ? Ils ont un UMP en face ?

    2. pas de candidat UMP face à François Bayrou : c’est la stratégie de l’UMP, le droitiser pour lui faire perdre son électorat de gauche et l’empêcher de continuer à monter et de menacer peut-être Nicolas Sarkozy. Tous les médias de gauche ont d’ailleurs insisté sur cette droitisation (yahoo news, libération…), puisque François Bayrou pourrait également selon certains menacer François Hollande. Et puis François Hollande ne veut pas de jeu à trois, qui suppose des alliances changeantes comme sous la IIIe République, et veut supprimer le centre.

    3. visiblement, Dominique Souchet (MPF) a irrité Nicolas Sarkozy : le génocide vendéen, le travail le dimanche, les lois bioéthique… ? Un de nos meilleurs députés, si ce n’est le meilleur

    4. par contre à droite de l’UMP, plusieurs instances préparent des centaines de candidatures qui outre le fait qu’elle s’ajouteront à celles du FN, se cannibaliseront entre elles, si elles ne s’entendent pas.
      Les mêmes instances ayant des positionnements déjà contradictoires aux présidentielles…..

    5. Donc le MPF aura un député en moins. Ce parti est vraiment en train de mourir….

    6. Il faut dire que la dernière fois où l’UMP a essayé d’embêter Véronique BESSE (aux cantonales 2011), celle-ci a écrasé son rival UMP avec 60 % des voix contre 18 %… ça fait réfléchir !
      Concernant SOUCHET, c’est bien la preuve que l’UMP n’aime pas les voix libres et indépendantes. C’est d’autant plus inquiétant que SOUCHET fait partie des députés les plus pro-famille si j’en crois le classement du SB.
      Une raison de plus pour ne pas voter UMP !
      Ce parti ménage tous ses alliés au centre (NC, PCD…) mais se montre sans pitié avec son aile droite

    7. Michel, vous auriez pu préciser la bonne surprise: Vanneste est investi dans sa circonscription alors qu’il n’a pas mâché ses mots ces dernières semaines!
      Même lui en a été surpris… ouf! Avec Souchet et Besse, ça en fera peut-être toujours 3 de bons pour nous représenter (maigre consolation il est vrai…)

    8. Le problème, c’est que SOUCHET pourrait bien ne pas être réélu si l’UMP continue de s’acharner contre lui…
      J’espère que les électeurs feront preuve de discernement car son concurrent a l’air d’être un triste sire !

    9. c’est tout à l’honneur de Monsieur Souchet

    Publier une réponse