Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Valeurs chrétiennes : Famille

Légiférer sur la garde alternée ? Et si on revenait sur le divorce ?

Images-4Lu dans Présent :

"« Dans le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant », faut-il généraliser la « garde alternée » pour la progéniture des divorcés, comme le préconise la proposition de loi portée par le député MoDem Philippe Latombe et discutée en commission des lois ? Actuellement, en cas de séparation, la garde est confiée à la mère dans 73 % des cas, la résidence alternée ne concernant que 17 % des familles séparées. Pour une raison assez simple : cette formule exige que les deux parents aient des logements proches – et proches de l’école fréquentée par l’enfant –, de superficie équivalente, et dans lesquels tous les équipements et vestiaires destinés aux enfants soient dupliqués. Ce qui suppose un assez haut niveau de revenus, que bien peu de familles possèdent."

Dans le respect de l'intérêt supérieur de l'enfant, il serait certainement plus utile de dissuader les parents à divorcer. Or c'est exactement l'inverse qui est fait depuis les années Giscard. Résultat, le nombre de divorces explose, les familles s'appauvrissent et les enfants sont, encore, les premières victimes des adultes.

Partager cet article

5 commentaires

  1. … et si l’on se penchait aussi sur la préparation au mariage qu’il soit religieux ou civil, comme étant un engagement …. pas uniquement fiscal…

  2. Mais selon les grands pontes de l’ONU, de l’U.E. et de notre ministère, un enfant n’a pas forcément besoin de parents. Ainsi en fait-on naître sans père ou sans mère.
    Autant supprimer les deux en suivant à la lettre les expériences communistes tentées au XXe siècle. Tout le monde à l’orphelinat pour plus d’égalité entre eux.
    Certes cela n’a pas continué car on s’était aperçu que cela donnait des éléments médiocres, dépressifs. Mais on n’avait pas inventé les pilules du bonheur actuelles ! Drogués tous les jours, nos chers bambins pourraient certainement tenir le coup. L’immense avantage, des femmes et des hommes à 100% disponibles pour travailler. Et les divorces ne seraient pas un drame, puisque les couples seraient sans enfant. Ce dernier à peine né, deviendrait propriété de l’état, comme le suggérait certainement la sénatrice PS Laurence Rossignol en 2013. Vincent Peillon ajoutait dans Le Figaro du 2/9/2012 : « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper… Il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel »

  3. Tous ces bidouillages anti familles, donc anti France, sorte des ombres hideuses de la Maçonnerie , domestique servile de quelques uns.

  4. Et plutôt que d’apprendre à l’école, comment mettre un préservatif, leur apprendre le respect de leur corps et la signification de ce qu’est un couple, un engagement pour la vie car responsables à vie des enfants issus de ce mariage.

  5. Pour la garde alternée, je trouve que ce serait aux parents de changer de logement une semaine sur deux, ils verraient ce que subissent les enfants qui ont, forcés et contraints, un domicile différent chaque semaine. Ca a peut-être l’air d’une idée bizarre mais ce serait beaucoup moins égoïste vis à vis des enfants.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.