Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Légaliser et organiser la consommation de cannabis en France

Le raisonnement est toujours le même à gauche : comme le mal existe, autant le dépénaliser, le légaliser, l'organiser pour mieux l'encourager enfin ! Ainsi, le think thank proche du PS, Terra Nova, vient de publier une étude en se basant sur la comparaison avec l'addiction…pour les jeux de hasard pour légaliser en organiser la consommation de cannabis :

"Dans un rapport daté de décembre 2014, Terra Nova se prononçait pour la légalisation du cannabis en France. Il démontrait, d’une part, l’échec des politiques menées à l’encontre de cette substance depuis plus de 40 ans ; d’autre part, il tentait d’évaluer les impacts économiques positifs qui pourraient être associés à un scénario de légalisation du cannabis dans le cadre d’un monopole public permettant de contrôler étroitement le prix et du même coup l’évolution de la consommation (…)

Le but de cette nouvelle étude est de proposer un cadre de gouvernance et d’organisation propre à un marché légalisé et régulé du cannabis en France, sur la base de l’exemple fondateur que représente l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). En effet, le marché des jeux d’argent et de hasard en ligne a été légalisé en France par la loi 2010-476 du 12 mai 2010. Elle légalise l’offre d’un bien potentiellement addictif et dépénalise de fait une industrie autrefois considérée comme illégale. Le pari du législateur était d’assécher l’offre illégale, en faisant venir une large majorité des joueurs sur les sites légaux, et de réduire les pratiques problématiques sur cette offre légale. (…)

L’histoire et la concrétisation de ce processus de légalisation d’une conduite potentiellement addictive offre un cadre qui conviendrait à la légalisation contrôlée du cannabis (…) Enfin, les recettes fiscales issues du cannabis pourraient faire l’objet d’un vote au sein de la loi de finances de la Sécurité sociale et d’une affectation claire au budget de l’Assurance maladie (…)

La mise en production de cannabis pourrait soit se faire par des agriculteurs français autorisés par des licences du Ministère de l'agriculture, soit par des entreprises étrangères. Dans tous les cas, la production de cannabis devra répondre à un cahier des charges (…)"

Nocivite-du-cannabisNul doute que le gouvernement veuille créer un jour un délit d'entrave numérique à la consommation de cannabis pourtant reconnu nocive pour la santé, notamment chez les adolescents :

"Le professeur Marie Odile Krebs, chercheuse et praticienne en psychiatrie, alourdit un peu plus le tableau en évoquant les risques cognitifs et psychiatriques du cannabis chez les ados : « Les mésusages, c’est-à-dire l’abus et la dépendance, s’observent dans la période charnière de 15-25 ans. Or le problème c’est que c’est à cet âge-là que débutent les principaux troubles psychiatriques de l’adulte », dont les troubles anxieux, de l’humeur, la schizophrénie et, de façon moins évidente, la dépression."

Que cela soit un futur thème de sujet de société ou une future réforme, nul doute que la dite "droite",  prisonnière perpétuelle de l'effet de cliquet,  n'osera jamais revenir dessus et ira même par faire sienne cette idée…comme nous le montre aujourd'hui les principaux candidats à la primaire sur la loi Taubira…

Partager cet article

6 commentaires

  1. Vivre de la misère des autres ne gêne absolument pas le “parti du progrès” qui d’ailleurs se garde bien d’intégrer les coûts d’hospitalisation des “sans dents” qui se laisseront séduire par la prétendue innocuité des drogues dites “douces”.

  2. Tabagisme passif, canabisme passif,
    “vache-folle” dans ton cerveau, massif,

  3. Au vu des figures d’abrutis du gouvernement Hollande et de leurs raisonnements totalement débiles, ils n’ont pas fumé que la moquette.
    Ceci explique cela.

  4. “Plus le malheur est grand, et plus ses racines sont longues…” disait le regretté Maurice Druon dans ses fameux “Rois maudits” !
    Cette incroyable et monstrueuse volonté de détruire la France, son histoire, son peuple, sa jeunesse doit remonter à loin… je dirai environ 50 ans…
    Et ça commence à faire long !

  5. Le Bien sera appelé MAL, et le Mal sera appelé BIEN.
    Nous y sommes depuis pas mal de temps, mais tout s’accélère, le diable montre sa rage, il sait que DIEU va intervenir…..ces jours seront abrégés en faveur des élus…..

  6. Ceux dont l’objectif prioritaire a toujours été la destruction de l’être humain en tant que créature de Dieu, envers Qui va toute leur haine satanique, ne peuvent qu’encourager tout ce qui est de nature à aller dans ce sens : drogue, avortement, dépravation sexuelle de la jeunesse, paresse (32 heures par semaine, pas de notes, baccalauréat donné), ignorance, “no education”, pédophilie, polygamie et j’en passe. Il n’y a pas de surprise, c’est toujours le même leitmotiv. Là où le bât blesse, en revanche, c’est qu’ils sont au pouvoir depuis 4 ans et leur capacité de destruction a été décuplée, tandis qu’on arrivait encore à les marginaliser tant qu’ils étaient dans l’opposition. La dépénalisation du cannabis n’est que l’arbre qui cache la forêt de leurs intentions malfaisantes, car il faut s’attendre à d’autres tentatives, notamment du côté de la pédophilie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services