Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’Ecole Polytechnique épinglée par la Cour des Comptes

La Cour critique la comptabilité insuffisamment fiable pour connaître le "coût complet de la scolarité (qui) reste difficile à évaluer" et dénonce "une gestion des personnels enseignants trop laxiste". La Cour relève également "le recrutement coûteux d'élèves étrangers", qui à cause des exonérations de frais de scolarité, des bourses et des organisations de concours, est estimé à plus de 7,5 millions d'euros, "soit 75 000 € par ingénieur". Enfin, la Cour préconise "le nécessaire rétablissement de la pantoufle", (remboursement des frais de scolarité imposé à l'élève qui n'intègre pas la fonction publique), qui représente "un manque à gagner d'au moins 300 000€".

Partager cet article

6 commentaires

  1. Je ne comprends pas cette frénésie à vouloir recruter 20% d’étudiants étrangers, en majorité chinois. C’est du pur transfert de technologie financé par nos impôts.
    A minima, ils devraient payer des droits de scolarité très conséquents

  2. C’est bizarre cette frénésie dans le recrutement d’élèves étrangers?? Je regardais récemment les conditions d’admission à la Villa Médicis: là aussi, il y a une espèce de quota, il faut 20% d’étrangers. Les raisons sont plus ou moins floues, “ouverture sur le monde”, “ouverture à d’autres formes d’art”… Au total, quand même l’impression que c’est totalement idiot.
    Je n’arrive pas à en comprendre l’intérêt?

  3. @ ODE,
    Je suis comme vous très surpris, et je ne vois qu’une explication: une idéologie mondialiste, cela fait tellement plus moderne qu’être une école franchouillarde.
    Il pourrait il est vrai y avoir un intérêt pour le rayonnement de la France, mais cela nécessite alors d’être autrement pensé, en réfléchissant en particulier aux obligations à donner aux élèves ainsi formés.
    On en est loin. Je pense que les élèves rentrent chez eux bien contents d’avoir bénéficier d’avantages substantiels.

  4. Moralité (si c’est pareil dans les autres écoles et c’est vraisemblablement le cas): si nos enfants veulent avoir une chance d’intégrer une école prestigieuse, à défaut d’avoir des parents riches, ils ont intérêt à changer de nationalité.

  5. c’est comme dans l’équipe de France, mais là c’est l’inverse, c’est 20% de français de souche aussi on voit le résultat!

  6. @ Ludovic : il n’y a pas de majorité de Chinois (20% max des étrangers qui ne représentent que 20 % des étudiants !!, soit 4% de Chinois parmis les étudiants). Les Marocains sont plus nombreux par exemple (22%)
    Quant à vos réflexions sur les quotas, elles sont “stupides” puisque les 400 places pour les Français sont statutaires (dont 80 environ pour les corps). Les 100 places pour les étrangers viennent en sus (ils ne prennent la place de personne) et permettent aussi de faire rayonner le savoir, la formation et la spécificité de la formation à la française.
    Si on suit votre raisonnement, pourquoi envoyer des Français au MIT, à Harvard, Oxford, Columbia …
    Les échanges sont nécessaires et bénéfiques et il est normal que les étudiants de tous les pays en bénéficient (je vous fais noter par ailleurs que ces étudiants étrangers apprennent le français qui est la langue d’enseignement en 7 mois pour les uns, 3 pour les autres, et qu’ils vivent à la française durant 3 ans)
    Après si vous ne comprennez pas à quoi ça sert, retournez dans votre grotte !

Publier une réponse