Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

L’école, incapable d’intégrer les enfants d’immigrés

E Un rapport du Haut Conseil à l’intégration, qui doit être remis au Premier ministre en novembre, dénonce l’incapacité de l’école française à intégrer les enfants de l’immigration. Ce document de travail ne s’intéresse pas à toute l’école et à tous les enfants d’immigrés mais principalement à ceux qui fréquentent les "établissements ghettos". Au moment où Angela Merkel fustige les échecs de la Multi-Kulti à l’allemande, il montre que l’école républicaine n’arrive plus, dans de nombreux territoires, à jouer son rôle.

Les plus fortes concentrations se situent en Ile-de- France: Seine-Saint-Denis (57%), Paris (41%), Val-de-Marne (40%). Cette surreprésentation dépasse même 60% dans 20 communes, pour l’essentiel situées en petite et grande couronne parisienne, où un jeune sur cinq est d’origine maghrébine et un sur six d’origine subsaharienne. Dans certaines villes comme Clichy-sous-Bois, Aubervilliers ou La Courneuve, plus des trois quarts de la jeunesse est d’origine étrangère.

"Il n’est pas rare d’avoir des classes primaires et de collèges entièrement composées d’élèves d’origine étrangère, partageant la même confession".

L’enfermement dans des établissements ghettos, l’incapacité des pouvoirs publics à inverser le phénomène, le rejet du français – langue mal maîtrisée – provoquent des replis communautaires et religieux. Le document du HCI rapporte la difficulté croissante rencontrée par des enseignants d’histoire-géographie à aborder certains aspects du programme: le fait religieux, la Shoah et le Proche-Orient. Certaines classes se déclarent "100 % musulmanes". La religion y serait affichée ouvertement et chaque élève serait situé par rapport à ses origines nationales et religieuses.

"Ainsi en est-il à Marseille entre Comoriens et Mahorais ou entre Kurdes et Turcs. Dans ces établissements ghettos, les élèves sont prisonniers d’une assignation identitaire et religieuse".

Partager cet article

9 commentaires

  1. L’école est prisonnière d’idéologies qui font la preuve de leur inefficacité pour ne pas dire nocivité ! S’ils étaient honnêtes et cherchaient le bien de leurs élèves, les enseignants devraient se remettre en question et changer.

  2. Alerte rouge,il me semble que beaucoup de monde à glissé dessus mais bachelot ne propose rien moins que la fiv étendue au couple pacsés donc bien entendu aux lesbienne,ouvrons grand les yeux et vivement le remaniement qu’elle débarrasse le plancher!
    [Commentaire mal placé.
    Les AFC, entre autres, ont prévenu :
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2010/10/les-afc-d%C3%A9%C3%A7us-du-projet-de-loi-sur-la-bio%C3%A9thique.html
    MJ]

  3. Et pendant ce temps Sarkosy va faire le beau en Suisse au sommet de la francophonie.

  4. Quelle surprise !
    Personnellement, je travaille à la rédaction d’un rapport qui démontre que l’eau est humide !

  5. 1)Les étudiants qui se préparent à devenir enseignants sont souvent très peu regardants sur la précision des mots (“ça se comprend” –même quand c’est incohérent– leur suffit) et pensent que parce qu’on connaît un mot on sait ce qu’il signifie. Il est très difficile d’exiger d’eux un oral et un écrit en bon français. Malheureusement, une fois en poste, ils ont à faire face à tant d’urgences qu’améliorer la qualité de leur français n’est pas la première priorité; le concours écrème un peu, mais ne transforme pas radicalement les candidats.
    2)Quand on arrive dans une classe, il est souvent très difficile d’anticiper correctement, au vu de la liste des élèves, l’équilibre (ou le déséquilibre) filles/garçons.

  6. Enfin, de la plupart des immigrés, car les enfants de Vietnamiens s’intégraient très bien. Il est vrai qu’ils n’avaient pas “la haine”…
    D’autre-part, rappelez-vous, dans les années 90, les affiches agit-prop de la gauche du genre : “Heureusement les enfants de Mohamed paieront les retraites de Dupont”. Ça en prend tout à fait le chemin!

  7. Des idéologues a tout les niveaux – politiques, universités, médias, sociétés civiles…
    des nigauds préparant des lois iniques – Ils ont commencé par détruire les frontieres, la citoyenneté est donnée sans conditions et ensuite ils passent les problemes aux profs qui ne peuvent pas tout faire…oui le poisson pourri par la tete….

  8. S’integrer, c’est s’adapter au milieu dans lequel on se trouve. Mais si le milieu c’est eux, ils n’ont pas à s’adapter, à s’integrer

  9. J’ai peur que Lavandin dise vrai …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services