Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

“L’école, c’est notre église laïque”

C'est ce qu'on a pu entendre aujourd'hui au sein de l'Assemblée nationale :

F"M. Olivier Falorni. Ma question s’adresse au ministre de l’éducation nationale. Le Président de la République a annoncé dimanche la mise en place
d’un Observatoire national de la laïcité. La date choisie n’est pas
fortuite : François Hollande a fait cette annonce le jour anniversaire
de l’entrée en vigueur de la loi du 9 décembre 1905, loi fondamentale
sur la séparation des Églises et de l’État
, votée dans cette assemblée
par nos prédécesseurs.

La laïcité est au cœur de notre pacte républicain. Elle nous protège
contre tous les intégrismes, contre tous les obscurantismes, contre tous
les extrémismes. La laïcité doit être plus que jamais au cœur de notre modèle éducatif.
Je me réjouis donc de la volonté du chef de l’État de confier à cet
Observatoire national de la laïcité le soin de formuler des propositions
sur la transmission de la morale laïque pour lui donner une place digne
d’elle au sein de l’école.

Notre école publique, gratuite et obligatoire est le joyau de notre
République
. Elle doit redevenir ce creuset citoyen qui rend possible
l’égalité. […] L’école, c’est notre église laïque à tous écrivait Paul Bert. Alors,
monsieur le ministre, ma question est simple : ce magnifique credo
républicain est-il aussi aujourd’hui le vôtre ? […]

M. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale :

"Monsieur Olivier Falorni, à l’occasion de la commémoration du vote de la
loi de 1905, qui appartient à tous les républicains, le Président de la
République a annoncé la création d’un Observatoire de la laïcité. La
création de cet observatoire avait été prévue par le Président Jacques
Chirac, mais il n’avait jamais vu le jour. […] C’est l’occasion pour moi de vous dire que la laïcité ne doit pas diviser mais rassembler l’ensemble de nos concitoyens. […] Comment en serait-il
autrement alors que notre République est une république démocratique,
indivisible, sociale et aussi laïque ? […] C’est la fonction des
enseignants, prévue par nos textes, d’instruire et d’éduquer, de
transmettre les valeurs de la République et, en particulier, l’idéal
laïc
. C’est dans cette perspective que nous avons décidé dans la
continuité de travaux engagés par mes prédécesseurs – ce soir j’irai
saluer au Haut conseil à l’intégration le travail fait par le ministère
de l’éducation et le Haut conseil sur la pédagogie de la laïcité – de
restaurer la morale laïque. C’est bien notre volonté qu’elle soit
présente de l’école élémentaire jusqu’à la terminale
parce que les
valeurs de la République doivent être défendues, parce que c’est notre
responsabilité d’adulte de les transmettre… […]"

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. Leur laïcité est une maison bâtie sur le sable, un gadget idéologique pour temps calme. On l’a bien vu lors des émeutes de banlieue en 2005 où les autorités laïques sont allées chercher les imams pour essayer de reprendre le contrôle de la situation.

  2. On se croirait dans une loge.

  3. Discour éculé d’ un Rad. Soc. pur jus. On se croirait au bon vieux temps de la fin du 19è… Que tous ces gens sont passéistes ! C’est pas Dieu possible .

  4. @ B.H.
    Oui, et ce n’était pas la première fois. Dès la fin des années 80, quand ça chauffait dans la région lyonnaise, ils en appelaient au consul d’Algérie ou au Roi du Maroc !
    Dans leur école-église ils prêchent leur “bonne parole” qui est de moins en moins compatible avec l’Évangile.
    La laïcité ne tire sa force et sa signification que de la Force et de la Signification de l’Église qu’elle combat.
    Il est ainsi des idéologies de ressentiments qui sont en quelque sorte “portés” par leur adversaire. Ils ne savent que mettre un signe moins devant les valeurs de l’autre.

  5. Laïcs ? J’y croit pas, beaucoup font de la pseudo religion dans les caves des loges franc-maçonnes où le glauque rejoint le ridicule. Prions pour eux, le Seigneur est capable de retourner les coeurs.

  6. Quand on lit les derniers articles, entre les a bas la calotte, et cela, on a l’impression d être revenu un siècle en arrière ! SURSUM CORDA ET HASTA LA MUERTE !!!

  7. C’est pathétique et faux ; La laïcité ne protège pas contre tous les extrêmismes, bien au contraire, et tout le monde peut le constater dans l’actualité.
    Elle ne protège pas non plus contre le fanatisme laïc exercé contre tous les catholiques !
    A bas la république !

  8. ce n’est pas tres elegant de ma part. mais c’est ce que nous disait mon pere, ne en 1904 : ‘l’ecole laique, obligatoire et constipatoire’
    un des premiers avertissements que nous faisait mon pere etait contre les ‘freres3points’ et contre le communisme

  9. C’est curieux cette « laïcité » enseignante. C’est un peu un cercle carré. Il est de la nature des laïcs de ne pas donner un enseignement religieux public, il ne peuvent le faire qu’indirectement lorsque dans la cadre d’une institution, ils rendent la justice par exemple (autorités politiques) ou aident à la rendre. Les laïcs justement n’enseignent pas une foi, ni même une morale aux enfants qui ne sont pas les leur. En revanche, la nature leur a conférer un droit/devoir d’enseigner à leurs progéniture et de l’éduquer.
    D’après la « Déclaration universelle des droits de l’homme » (10 décembre 1948) l’enseignement appartient “par priorité”, je dirais même exclusivement aux parents qui délèguent ce droit/devoir ou ne peuvent en être privés (mais sans en amoindrir le principe) que dans des cas exceptionnels d’incapacité ou d’absence.
    Voici que nos ministres et autres députés représentants une petite minorité pérorent comme au XIXe siècle, comme si la Déclaration de 1948 et le Pacte internationale relatifs aux droits civils et politiques de 1966 (article 18 in fine) n’avaient pas été promulgués par l’ONU et signés par la France. Nous en sommes revenus « au petit père Combe ». Pourquoi pas à la marine à vapeur, aux pare-brises en verre et à la moustache du génial maréchal Staline ?
    Ces gens là sont des tyrans et des passéistes.
    Vive la liberté d’éducation des parents ! L’Etat a le devoir de la protéger et de favoriser sa mise en œuvre pas de lutter contre elle, sinon, il est pervers.
    La “morale” laïque, c’est la “morale” relativiste. On impose une vérité aux enfants en leur enseignant sans titre qu’il n’y a pas de vérité, c’est absurde. Mais c’est aussi du passé, c’est bon pour le musée.
    Vive la liberté d’éducation des parents dans le respect de l’ensemble des droits de l’homme ! (article 30 de la Déclaration universelle des droits de l’homme).
    Peillon démission ! Minoritaire, vous n’avez aucun titre démocratique à pérorer et à imposer vos décisions bafouant les droits fondamentaux de l’homme. Pour l’instant vous devez tout au plus, vous borner à expédier les affaires courantes, dans l’attente de la mise en œuvre d’une politique de vraie liberté.

  10. Le terme “laïcité” est le nom de code qui désigne l’idéologie maçonnique, à savoir, essentiellement, l’antichristianisme.
    C’est le mot de passe de la secte GOF (Grand Orient de France), qui a mis depuis un siècle notre pauvre France en coupe réglée.
    Il ne faut donc pas s’étonner si cette “laïcité”, si sectaire face aux chrétiens, fait en même temps les yeux doux aux musulmans : elle a tellement peur que la France retrouve ses racines catholiques, qu’elle est instinctivement favorable à tous les ennemis de l’Église !
    L’aspect comique de la chose, c’est que la laïcité, ainsi, se détruit elle-même et manifeste plus que jamais sa contradiction intrinsèque.
    Mais peu lui importe : la secte GOF est tellement animée par sa HAINE contre l’Église qu’elle se laissera égorger avec joie par les islamistes, pourvu que ceux-ci veuillent bien, en même temps, égorger les derniers chrétiens…
    (NB : Lisez tous le grand livre de François Brigneau : “Jules l’imposteur” et faites le lire à vos fils, vos neveux, vos amis, pour faire comprendre la perversité de cette “laïcité” républicaine. C’est un ouvrage de salut public !)

  11. PC de la république démocratique de France ?

  12. La laïcité “nous protège contre tous les intégrismes, contre tous les obscurantismes, contre tous les extrémismes.” Nous protège-t-elle contre les intégristes christianophobes, laïcistes virulents et haineux, genre francs-maçons, libres-penseurs, trotskistes, etc. ? Les dégradations d’églises, de chapelles et de tombes chrétiennes semblent indiquer que ces extrémistes ont le droit de faire ce qu’ils veulent dans la France de François Hollande…

  13. Rassurez-vous ! L’intox laïcarde anti-catholique et pro régime pseudo-républicain ne marche pas qi bien que cela. Au certificat d’études, il fallait chanter devant l’examinateur l’un des trois chants patriotiques agréés. Je suis tombé sur “LE CHANT du DEPART”. Vous savez : “La République nous appelle, sachons vaincre ou sachons périr…” Eh ! Bien, moi à 14 ans je me disais que jamais je ne sacrifierais ma vie pour un régime politique quel qu’il soit. On pet la sacrifier pour défendre sa famille, un ami, ses enfants, sa femme, ses parents, une personne que l’on estime supérieure mais pas un régime en plus abstrait qui voudrait m’employer à massacrer ceux qui lui résistent au mépris de sa déclaration fondamentale qui reconnaît le DROIT à la RESISTANCE à l’OPPRESSION. ET de nouveau, il va falloir résister à l’oppression que tous ces mécréants veulent exercer en conditionnant les jeunes esprits ce qui est le pire crime contre l’Humanité que des humains puissent commettre. RESISTONS !

  14. La différence essentielle entre l’Église et l’école, c’est que l’Église croit d’abord en quelqu’un ! Nous ne mettons pas notre espérance en quelque chose, mais en la personne du Christ ! Malgré tous les efforts déployés par les différents ministres, l’école ne sera jamais qu’une institution basée sur des valeurs !

  15. Bien vu par Humanus Genus: la laîcité est un nom de code pour désigner bien autre chose.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services