Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le rap antifrançais protégé par la justice

Le tribunal correctionnel de Melun a jugé irrecevable la citation à comparaître délivrée par le député UMP Daniel Mach contre le chanteur de rap Monsieur R. en raison du caractère violent ou pornographique de l’une de ses chansons. Le tribunal a considéré que le député des Pyrénées-Orientales n’avait aucune qualité juridique à agir contre Monsieur R., de son vrai nom, Richard Makela. Ce dernier était poursuivi pour "diffusion de message violent, pornographique ou contraire à la dignité, accessible à un mineur" pour l’une de ses chansons intitulée "FranSSe" dans laquelle il compare la France à une garce.

Depuis décembre 2005, c’est la troisième fois que les juridictions françaises relaxent des rappeurs. Mercredi dernier, la cour d’appel de Paris a confirmé la relaxe de l’un des rappeurs du groupe "La Rumeur", poursuivi pour diffamation d’une administration publique, en l’occurence, la police nationale. Décision contre laquelle le parquet général s’est pourvu en cassation.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. Imaginons candidement qu’un chanteur de droite fââââchiste interprète une chanson aux paroles acidulées pour les chastes oreilles de l’Inquisition antiraciste et métissioniste du PAF, et il y a gros à parier que ces bons frères précheurs d’SOS Racisme, de la LICRA et du MRAP citeraient ces ignobles criminels à comparaître devant des tribunaux aux ordres, qui ne tarderaient pas de leur côté à expédier les contrevenants en stage de repentance citoyenne et de prise de conscience sur les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire…
    De l’hystérie, je vous dis !

  2. Cette décision est à vomir!

  3. je ne suis pas assez calé en droit, mais puisque ce député n’a aucune qualité pour agir en justice, alors que les faits sont avérés, et que l’Etat ne fait rien, il faut donc se retourner contre le ministre de la justice et celui de l’Intérieur représentants de l’Etat, et ça un député, qui plus est de l’UMP, peut le faire. Allez monsieur le député, un petit effort

  4. Qui pourrait nous fournir les adresses internet de tous ces juges et tribunaux antifrançais afin que nous puissions leur faire part de notre indignation? amdg

  5. L’ennemi est à l’intérieur ! (sans jeu de mots bien sûr…)

  6. Ecoeuré.

  7. Les réactions sont un peu vives ! Ce n’est pas aux juges qu’il faut s’en prendre. Il ne s’agit pas d’un décision sur le fond (ce n’est pas une relax), les juges ont simplement appliqué le droit qui veut qu’on doit avoir intéret à se plaindre pour pouvoir le faire, sinon la plainte est irrecevable. C’est comme ca dans tous les cas. Il faut par exemple etre attaqué directement par une chanson pour pouvoir sans plaindre. N’importe qui ne peut pas contester devant les tribunaux n’importe quoi. Et heureusement sinon tout le monde pourrait contester tout le monde et ce serait sans fin. Il faut arreter de s’en prendre aveuglement aux juges qui, rappelons-le, ne font qu’appliquer les lois. Et arretons les réactions du type “il faut écrire à ce pourri de juge”, avant un minimum de reflexion. On perd tout notre crédit à force de tirer sur tout ce qui bouge. Gardons noter capacité d’indignation pour des choses qui en valent la peine. Une telle décision ne veut pas dire que la justice française approuve les paroles du rappeur !! Il faut juste savoir maintenant qui aurait interet à agir ( interet direct et peronnel) contre ce rappeur

  8. Qd les députés Mach et Garraud avaient sorti 1proposition de loi sur ce sujet, de nbres personnes sur ce blog les avaient attaqués!!!

  9. Une attaque collective contre la france et un appel à la rebellion font que nous avons tous intérêt à éviter que ces appels à la haine civile soient diffusés. C’est le ministère de la justice qui ne fait pas son travail. Il faut donc s’adresser à l’ump et au ministre

  10. @banou: pas d’accord! A force de toujours tout accepter ou tolérer, à force de toujours adopter le profil bas devant les idéologues de l’antiFrance, nous les poussons à la surenchère et habituons l’ensemble des citoyens à trouver normales leurs provocations. Puisque les textes des rappeurs ne sont pas jugés pour ce qu’ils sont en réalité (des appels à la haine raciale et au meurtre des Français “de souche”), mais présentés comme des “oeuvres artistiques” (non, ne rigolons pas!), ils pourraient fort bien être proposés à l’épreuve de français du Baccalauréat , comme a déjà été proposé il y a un an ou deux la détestable chanson “Lili” de P. Perret. Actuellement, c’est très tendance de remplacer les textes du patrimoine littéraire français par des écrits contemporains, qui vont tous dans le même sens idéologique, alors, il se trouvera bien un fonctionnaire “inspiré” pour aller proposer au Bac une chanson style “Fransse” afin de caresser dans le sens du poil les candidats de la banlieue. amdg

  11. Je ne comprends pas comment ce racisme-là d’étrangers à notre encontre qui les accueillons et les avons accueillis pourtant si gracieusement – avec tous les droits – n’est pas sanctionné… Que se passerait-il si un de nos groupes de RIF /RAC mettaient dans les textes les points sur les i en termes fleuris, comme ce titre FranSSe, mais à l’envers dans leurs directions… ?
    Je fais attention aux mots employés pour éviter les nouveaux stages de rééducation “nationale”…
    Pauvre France.

  12. Dans ce cas, pourquoi donc ne trouve-t-on pas les albums de rock identitaire tel que “LEGION 88” et de rap comme “CONTRE-INVASION”???
    Eh oui! Deux poids, deux mesures, en faveur des antifrançais, comme d’habitude…

  13. Je trouve effectivement les députés UMP bien tièdes dans la défense de cette plainte !
    Mais il semble que le locataire de l’Elysée, lui ne voit absolument pas où il pourrait y avoir un probleme.
    En d’autres époques notre pays aurait fait une grosse colére depuis le commun des français jusqu’au sommet de l’état et réciproquement …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!