Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Italie

Le président du Sénat italien prêche la bonne parole

Marcello20pera_1 Mardi, dans le Corriere della Sera, le président du Sénat, Marcello Pera, qui appartient au parti Forza Italia du premier ministre, appelait à ne pas sous-estimer le danger d’une «interprétation violente de l’islam visant à semer la haine contre l’Occident. Si nous demandons pardon, si nous mettons un genou en terre, nous avons déjà perdu». Dénonçant le «syndrome injustifiable du sens de culpabilité qui nous paralyse», il estimait nécessaire de mettre les Etats arabes et islamiques «devant leurs responsabilités».

Aujourd’hui, Pera, entouré de plusieurs ministres, a lancé un manifeste pour "défendre l’Occident, traversé par une crise morale" et menacé "par le fondamentalisme et le terrorisme islamique." S’opposer "au laïcisme toujours plus poussé" et à "l’égalité de tous les styles de vie et de tous les styles culturels", tels sont 2 des principes énoncés, dans un climat de campagne électorale. Il a également prôné la défense "des racines judéo-chrétiennes de l’Europe" et "du droit à la vie depuis la conception jusqu’à la mort naturelle".

Le président du Sénat a affirmé que "tous ceux qui ont souscrit à ce manifeste s’engagent moralement et politiquement à le respecter s’ils sont élus". Parmi les 67 signataires figurent 4 ministres et une dizaine de parlementaires. Pera a également affirmé que Silvio Berlusconi, bien qu’il ne fasse pas partie des signataires, avait "lu, partagé et souscrit" son document et les principes qu’il prône. Le signer aurait été plus clair…

Pera "L’Occident traverse une crise d’identité culturelle, morale et spirituelle. Nous nous sentons coupables de notre bien-être" et "considérons que le terrorisme est une réaction contre nos erreurs", déplore également la brochure de présentation, qui affirme : "L’Occident est vie. L’Occident est civilisation. L’Occident est liberté."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Ca nous change des gouvernants français! Il faut dire qu’en Italie, même si Berlusconi est un magnat incontesté de la presse, la liberté d’expression est autrement plus réelle qu’en France.
    Pas de loi Gayssot, pas de fadaises contre “l’homophobie”, pas de repentances permanentes, défense de la famille et de la chrétienté…oui, la police de la pensée n’y a pas encore mis ses sales pattes. Et c’est heureux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!