Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le Pen veut décourager le recours à l’avortement

Interrogé hier matin sur RMC, Jean-Marie Le Pen répondait aux questions des auditeurs. Pascal, un auditeur, est en complet désaccord avec l’abrogation des lois sur l’avortement inscrite dans le programme :

"- Abrogerez-vous les lois sur l’IVG ?

Jmlp_rmcinfo JMLP : Personnellement, je suis pour la défense de la vie. Cela dit je n’ai pas abordé cette question et je l’aborderai peut-être dans le courant de la campagne électorale […]. Je constate, navré, que les facilités législatives qui ont été accordées – la contraception et tout le reste – n’ont pas fait baisser le nombre des avortements. Et l’avortement est toujours une décision grave et une attitude que personnellement je réprouve même si je comprends quelquefois les raisons très graves qui poussent certaines personnes à perdre volontairement leur enfant. [Une fois élu] Je dois aussi inciter les mères françaises à avoir leurs enfants et je préconise un accueil de la vie par l’Etat, la France, qui devrait décourager les femmes et les jeunes filles de faire un avortement. Voilà quelle est ma position.

C’est une question très délicate, je le reconnais mais dans laquelle l’Etat doit intervenir quand il s’agit de l’intérêt national du pays. Or nous avons une natalité insuffisante, et je crois tout doit être fait pour encourager les femmes qui souhaitent avoir des enfants ou qui sont prêtes à accepter de les laisser vivre. Je crois qu’on doit les encourager à le faire."

L’intervenant suivant a demandé sa position sur le "mariage" homosexuel : Le Pen s’est clairement déclaré contre.

Michel Janva

Partager cet article

12 commentaires

  1. Pourquoi voter pour quelqu’un d’autre ? Je ne crois pas avoir entendu de Villiers un discours semblable…

  2. Il est vrai que c’est une question très délicate. Nous tous qui sommes contre l’élimination de l’enfant à naître voyons bien que la situation a tellement changé, les mentalités ont été tellement formatées, que on ne nous écoute plus si nous disons “Je suis contre l’avortement.” Il faut expliquer qu’on est contre la souffrance qui découle de l’IVG, qu’on est indigné devant le nombre de femmes victimes de cette loi qui ne les protège pas mais les livre aux pressions du père de l’enfant et de l’entourage. Qu’il est injuste qu’on sacrifie des femmes et des enfants sur l’autel d’une idéologie qui est martelée dans les collèges et lycées et qui laisse un champ de vies ruinées et devastées. Il est grand temps de faire connaître la vérité sur l’avortement et le nombre de femmes qui en sortent esquintées à vie. Sur le fameux préservatif qui ne préserve pas et surtout pas la femme. Il est grand temps de mettre en place les structures pour aider les femmes et jeunes filles à garder leur enfant quitte à le donner à adopter. Il y a des pays où l’on a construit des résidences qui prennent en charge les femmes qui acceptent de donner la vie à leur enfant. Pourquoi pas en France? Les 220 000 IVG par an remboursés par la Sécurité sociale au taux (il me semble) d’à peu près 1 500 euros chaque, ça paierait combien de structures d’aide??
    Bravo à Jean Marie Le Pen qui a le courage de dire ce qu’il a dit.

  3. Ce n’est déjà pas mal, mais peut mieux faire.Jean-Marie Le Pen en fait lui même l’aveu.Pourquoi pas en début de campagne ? C’est donc insuffisant à ce stade. Qui dit mieux pour l’abrogation ?
    à artemisa mariès: ne croyez pas “que l’on ne vous écoute pas quand on je suis contre l’avortement” .Si on l’explique tous les aspects tragiques et négatifs qui touchent l’humanité, par la santé, la psychologie , la démographie , l’économie,l’écologie, la géoplitique,on intéresse beaucoup de monde , croyez-moi , au même titre que les grandes “fausses questions qui intéressent prioritairement les français” selon les média.Essayez réellement et vous serez étonnée.

  4. Ce n’est déjà pas si mal comparé au reste de la classe politique française néanmoins j’ai la désagréable impression de lire la profession de foi d’un candidat américain démocrate: « à titre personnel, je suis contre l’avortement, mais… ».

  5. Le Pen parle des mères – FRANCAISES – alors qu’il s’agit d’une question pour toutes les femmes, quelle que soit leurs origines.
    Pitch : Vous n’avez pas ENTENDU la position de Philippe de Villiers, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’existe pas; si vous aviez lu la biographie de Philippe de Villiers parue récement vous auriez vu qu’il a AGI dans son département et que sa manière d’expliquer son opposition à l’avortement est tout à fait intéressante

  6. Bon début, à approfondir.

  7. à Sancenay : Bien sûr, dans un dialogue entre ami, autour d’un bon verre dans un salon, ou avec des gens que l’on rencontre et soit qui ne connaissent pas nos opinions politiques, soit qui nous connaissent assez pour nous respecter “malgré nos opinions”, on peut heureusement parler de tout, prendre le temps de l’écoute et de la parole. et alors, oui, nos arguments portent car ils sont pensés, structurés, justes, conformes à la dignité, susceptibles d’être compris et entendu, voire acceptés par une intelligence aouverte au dialogue.
    Pour autant, il faut comprendre que nos hommes politiques, et surtout Le Pen, diabolisé depuis trente ans ne peut hélas profiter du même confort que nous. Il est “le Mal”, il n’a pas le temps de répondre avec les nuances, la douce charité dont nous jouissons quand nous en débattons avec un ami. En revanche, si une personalité politique ou un courant anti-avortement prnd le pouvoir, il aura les moyens et le temps d’exposer ses arguments, d’éduquer les populations, d’ouvrir les intelligences et les coeurs au message de la vie.
    N’exigeons pas l’impossible de nos “leader”, la position de Le Pen me parraît suffisante et courageuse.

  8. On peut voter pour quelqu’un d’autre si l’ on veut voter utile puisque JMLP ne sera jamais président : il se heurtera toujours au front républicain, il ne peut viser que sa présence au second tour, ce qui est très satisfaisant intellectuellement mais totalement inefficace…
    Je trouve honteux d’insinuer que Villiers a un langage moins ferme sur le sujet de l’avortement : le 29 novembre à l’assemblée nationale, il disait ceci contre l’allongement du délai de l’avortement : “C’est notre philosophie de la vie qui est en cause, notre façon d’aider les plus démunis, les sans voix, ceux qui ont déjà de petites mains mais pas encore d’avocats.” ou encore “je sais bien que ce texte va être adopté. Si je lis c’est pour l’Histoire, qui retiendra qu’à l’imitation des nationaux socialistes, vous aurez introduit l’eugénisme d’Etat dans notre pays.” et puis encore “Je sais que cela vous gêne. A 12 semaines, il ne s’agit plus d’aspirer un embryon, mais de fragmenter un foetus en voie d’ossification”
    P de Villiers n’a jamais changé son discours d’un iota, preuve en est la création d’une maison Tom Pouce en vendée !(chez lui, les actes sont en accord avec les paroles)

  9. à Beaujeux : “chez lui, les actes sont en accord avec les paroles”…
    – pourquoi, pas chez Le Pen ? Sondez-vous les reins et les coeurs ? Le Pen n’est pas un catholique fervent, sans doute, et alors ? Faut-il être catholique pratiquant pour défendre l’avortement ? Faut-il aller à la messe le dimanche pour lutter pour la défense de la chrétienté, la défense du patrimoine spirituel de la France ? On parle ici de l’avortement, et je ne vois pas en quoi les “gestes” de Le pen sont en opposition avec ses parôles…
    – Puisque le SB a décidé de ne pas censurer votre post, je vais pouvoir en rajouter un peu, puisque vous vous plaisez à relancer la polémique Villiers Le Pen. Le Pen n’a jamais cautionné un parti pro-avortement. Villiers, en y adhérant, en ramenant ainsi un grand nombre de voix de cathos rassurés par sa présence (pourtant inutile puisqu’il n’ a rien empéché) a permis à la “droite” de continuer à drainer vers elle des voix qui n’auraient pas du lui revenir. Pendant ce temps, Le Pen et le FN défendaient la vie, luttaient contre l’avortement, mais seuls puisque des Villiers n’osaient pas leur tendre la main pour ne pas se “griller”.
    – Enfin, beaucoup de gens qui pensent comme vous que Villiers, “lui au moins”, conforme sa vie privée à sa vie publique, beaucoup de ces gens ont voté pendant trente ans pour ces partis d’avorteurs (et je ne parle pas du reste…). car voter Le Pen, s’était, comment dire … ?
    – Enfin, je pense que Villiers est sans doute un “homme bien”, un “honnête homme”, mais on peut être un saint et un gros nul en politique (je ne dis pas que c’est le cas… même si ça me démange). Pourquoi s’est-il allié avec Pasqua ? pour défendre la vie ? Dans son parti d’alors, le second de Pa squa était aussi le patron du “réseau Voltaire” ! ça vous dit quelque chose ?
    – Quand à dire que Le Pen ne met pas sa peau au bout de ses idées, qu’il serait malhonnète en politique, se serait un comble pour quelqu’un qui s’est battu seul pendant tant d’années. Tout pourrait être différent pour notre cause aujourd’hui si quelques voix courageuses au sein de la “droite” s’étaient élevées pour défendre le FN et les idées qui sont les siennes depuis trente ans.Cela aurait ancré la droite à droite et aurait éviter que nos idées soient forcément “fascistes” ou “réactinnaires”. Que Villiers ne s’étonne donc pas d’être marginalisé comme Le Pen, lui qui n’a jamais eu ce courage.

  10. Ouh la, y a que la vérité qui fâche… c’est vous qui sondez les reins et les coeurs et bien mal puisque vous ne pouvez même pas vous imaginer que j’ai voté JMLP pendant 25 ans ! Quand à dire que Villiers n’a pas de courage, laissez moi rire ! Et le nul en politique, il est arrivé 1° au palmarès des départements de l’express, journal qui ne peut être taxé de provillièriste…
    Ce n’est pas moi qui ai relancé la polémique, je ne fais que répondre à la provoc de Pitch ! Mais calmons nous, je pense que dans le combat contre l’avortement, il n’y a pas d’ennemi et j’admire énormément le combat de JMLP, je note simplement que maintenant il est malheureusement inefficace !

  11. OK, Beaujeux, merci de vos précisions. Quand je parlais de “ces gens qui ont voté pendant trente ans pour ces partis d’avorteurs”, je ne vous classez pas forcément dedans.
    “nul en politique” : je pense qu’il défend (mal) des bonnes idées au niveau national, qu’il défend (pas mal du tout) de bonnes idées au niveau européen, et qu’il fait un excellent boulot en Vendée. Pour autant, et quoique je sois allé l’applaudir à plusieurs reprises, il a toujours fait des alliances qui m’ont parues hallucinantes par le passé, en refusant de tendre la main vers ses paires de la droite nationale.
    Pour l’avenir, je ne pense pas comme vous, mais il faut avoir conscience que ce qui sépare le FN du MPF, c’est une question de tactique politique, pas de valeurs. Je pense qu’on aura l’occasion d’en débattre à nouveau. Bien cordialement,

  12. à Mangouste ,
    Je vous disais gentiment “croyez-moi” cela signifie chez moi, vous le saurez pour un prochain dialogue que je parlais d’expérience.Précisemment j’ai eu l’honneur de défendre prioritairement la Vie à des élections, un certains nombre de fois, de la manière argumentée que j’ai décrite, sur le terrain, et très peu dans les salons,en particulier parce que l’on y glanait trop peu de voix, je suppose comme aujourd’hui, car je les fréquente plutôt rarement.Je crois qu’un de mes aversaires qui était alors patron de presse,président de conseil général et député sortant s’en souvient probablement encore assez bien, puisque malgré la “vague bleu” de l’époque , il fut le seul de la “droite courbe” a être mis en ballotage sur son département et je crois même sur sa région alors que dans le même temps la candidate socialiste a fait un score minable …A vous d’essayer chère Mangouste ,vous voyez cela marche et cela peut même être assez comique lorsque l’ on voit alors quelques scribes manger leur journal.
    Par ailleurs,je ne pense pas demander l’impossible à ceux que vous appelez “nos leaders”. S’il s’agit en particulier de Jean-Marie Le Pen, ce n’est pas impossible puisqu’il se plaît lui-même à envisager l’abbrogation de la loi sur l’avortement ” en cours de campagne” dit-il.Ce qui me paraît être de sa part une manière assez habile de faire monter les enchères sur ce point avec ses adversaires de “droite” et peut-être aussi de titiller un peu les partisans pro-vie en leur signifiant que c’est en premier lieu à eux de s’immiscer dans la campagne, ce qui est loin d’être faux.Car la démocratie a ,notamment comme faiblesse , de ne se préoccuper que de se dont on parle.La faute en revient donc à ceux qui ne parlent pas ou qui moulinent dans le vide.
    Moi je maintiens ma position :je donnerai ma voix à celui se positionnera intangiblement dans le sens du respect absolu de toute vie humaine, car dans ce domaine , avec les dérives de la génétique nous courrons au suicide de l’humanité, à l’abomination absolue.
    Je suis catholique et j’obéis simplement au premier des Evêques ,et à ceux qui veulent bei avoir l’humilité de le suivre.
    comme le rappelait récemment ici Monsieur l’Abbé Charles Tinotti,il n’y a en ce domaine AUCUNE concession possible.
    Je vous conseille amicalement d’en faire autant sinon vous allez perdre votre âme dans la logique précisémment des promotuers de l’avortement, de l’euthanasie et touti-quantoute. Ce n’est sûrement pas votre but.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]