Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

Le pape, la Turquie et l’UE

Le Premier ministre turc Erdogan a-t-il bluffé en affirmant que Benoît XVI lui aurait dit qu’il soutenait l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ? Ce qui est certain, c’est que, pour des raisons diplomatiques, on ne voit pas le Pape démentir publiquement son hôte au cours de son voyage. En revanche, le Saint-Siège a précisé qu’il n’appartient pas au Pape ni au Saint-Siège d’intervenir dans les négociations entre la Turquie et l’Union européenne. Cela ne relève pas de leur compétence.

Michel Janva

Partager cet article

12 commentaires

  1. Erdogan a bluffé.
    Si cette affirmation était vraie, la politesse aurait voulue que ce soit le Pape qui l’annonce lui même.
    Autre point: cela ne sert strictement à rien de rappeler les racines chrétiennes de l’Europe si c’est pour ouvrir nos frontiéres aux 200 millions de Turcophones et se faire submergée par une vague d’immigration musulmane supplémentaire.
    Le Pape n’est tout de même pas fou.
    Vous imaginez le sort du Vatican entouré de pays musulmans?

  2. Entièrement d’accord avec Three piglets
    Je trouve que c’est vraiment déplacé de la part d’Erdogan, surtout que Ratzinger avait dit lorsqu’il était cardinal que ce serait une “grande erreur” si cela arrivait.

  3. Il n’empêche que c’est annoncé officiellement sur France Infos!
    Ne pas démentir reviendrai à faire penser que c’est vrai!
    Ce qui correspondrait à une approbation!
    Il n’y a pas d’autres solution que de démentir…..peut-être au retour du voyage en Turquie.
    Sinon Benoit XVI se met en position de victime consentante d’une manipulation.
    Pas acceptable ni même envisageable!

  4. “[…] il n’appartient pas au Pape ni au Saint-Siège d’intervenir dans les négociations entre la Turquie et l’Union européenne […]
    Rxact ! Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

  5. Enfin , France-info, c’est un peu la pravda républicaine, cad, au ordre d’un pouvoir qui veut absolument la Turquie en Europe afin de la défaire.
    Si le pape désapprouve cette affirmation gratuite, il le fera de retour de ce voyage , pas avant.

  6. Les réductions médiatiques des propos
    du Pape ont rythmé le pontificat de JPII.
    Dans un cas comme celui- ci, je pense qu’il faut attendre calmement les pièces du dossier et essayer de comprendre ce qui s’est réellement dit. Il faut aussi admettre que gouverner l’Eglise aujourd’hui comme hier exige un certain nombre d’habiletés et même de compromis sur les domaines contingents (Le Pape Pie VII est venu, au milieu des régicides devenus marquis, assister au sacre de Napoléon qui n’avait rien d’un saint, ni même d’un chef d’Etat catholique). On ne peut combattre tout le monde à la fois. Laissons donc faire notre Saint Père qui sait mieux que personne quel est son rôle, cessons de vouloir être plus fort que France info qui de toutes façons ne se soucie pas de la réalité, et remarquons enfin que cette déclaration fausse ou non n’aura aucune influence sur l’integration de la Turquie en Europe. Cessons aussi de voir en Benoit XVI la solution absolue à tous nos problèmes mêmes politiques.
    Sa tache est suffisament lourde et je pense qu’il est mieux armé que nous tous pour l’accomplir.

  7. Il est parfaitement faux que les prises de positions du pape n’ont pas d’influence politique.

  8. Sur Le Courrier de l’Ouest, le journal local, chez moi, à Angers, il est écrit en première page que le Pape a dit que l’islam est une religion d’amour et de tolérance !
    Est-ce vrai ? S’agit-il là encore d’une manipulation ?

  9. Une manipulation. Comme toujours, les propos du Saint-Père sont déformés par les me”r”dias. Référons-nous aux propres dires de benoit XVI et non à la manip. provocatrice.

  10. merci à François Darlan pour sa salutaire mise au point, ouf !

  11. Le pape parle des musulmans avec honneur, il se tait sur la religion, comme d’ailleurs la déclaration de Vatican II sur les musulmans.
    Comme l’a dit le Cardinal Ratzinger, il faut abbattre les bastions, abattre les préventions, atténuer ou supprimer les agressivités en vue de l’évangélisation par le dialogue. Il s’agit d’un travail de pacification, de paix, de calme. Ce travail vise d’ailleurs dans un premier temps à un simple progrès intellectuel ou culturel, si modeste soit-il, mais c’est un travail missionnaire. Ce travail n’est pas sans risque et demande beaucoup de courage.
    Le dialogue est missionnaire, non démissionnaire ; à la différence de ce qu’avaient imaginé, à tort, les interprêtes abusifs de Vatican II.

  12. Erdogan a menti. Extrait d’un article du Figaro du 30 nov, par le père Samir Khalil Samir, professeur d’islamologie et de pensée arabe à l’université St Joseph de Beyrouth :
    “Benoît XVI a-t-il changé d’avis sur les rapports que doivent avoir la Turquie et l’Europe ? On sait qu’en 2004 il avait émis de fortes réserves sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. À en croire les déclarations du premier ministre turc Erdogan, « le Pape est favorable à l’entrée de la Turquie en Europe ». Le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, nuance : « Il encourage le chemin du dialogue, de l’insertion et du rapprochement avec l’Europe, sur la base des valeurs communes » ; et Mgr Dominique Momberti, secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États, affirme : « La Turquie doit répondre à tous les critères politiques (…) et aux conditions de liberté religieuse exigées par l’Europe ».
    On ne trouve aucune citation directe de notre bon Pape sur le sujet. Se “rapprocher de l’Europe” et intégrer l’union européenne sont deux choses complètement différentes !!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services