Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le naufrage pro-avortement de Ouest-France

56bra_20060308 Présent de demain rapporte que le quotidien Ouest-France a gratifié ses lecteurs d’un portrait hagiographique (reproduit ici) d’un Charles Olivier (photo), "humaniste engagé".

Et pourquoi M. Olivier est-il un humaniste ? Parce que, médecin à Saint-Brieuc, il s’est fait une spécialité de démembrer et tuer des enfants par avortement. Avec tant de zèle qu’il en pratiquait illégalement avant la loi Veil, et a poursuivi la besogne après sa retraite, l’hôpital manquant de volontaires pour l’exécuter.

Les illusions de cet avorteur sont pathétiques : il est persuadé d’avoir été "la loco qui tirait un train". Et il réfléchit à "d’autres combats éthiques" : "la fin de vie, les travaux sur l’embryon humain ou le clonage, qui véhiculent autant d’hypocrisies et de réticences que l’IVG il y a trente ans"…

Bouquet final, Ouest-France reprend à son compte la fable selon laquelle il y aurait eu 300.000 avortements par an avant la loi Veil, contre 200.000 aujourd’hui (qu’on regarde simplement ces statistiques : 300.000 en 1974 est absurde).

Cela fait bien longtemps que Ouest-France, le plus fort tirage de la presse française, n’est plus un journal chrétien. Mais il est l’émanation d’un certain courant démocrate-Ouest20franceschrétien : héritier d’Ouest-Eclair (cofondé par un abbé Trochu), Ouest-France a été relancé en 1944 par un futur député MRP. Il est aujourd’hui détenu par "l’Association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste", que préside le pseudo-catholique Jacques Duquesne.

Cette célébration de l’avortement conclut le glissement historique vers l’apostasie d’une famille de pensée issue du catholicisme français.

Henri Védas

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il se définit comme une locomotive tirant un train…Un train de la mort qui envoie a l’incinérateur des petits d’homme, comme d’autres véritables trains roulant vers la Pologne pendant la seconde guerre mondiale.
    On va surmonter notre dégoût et prier pour lui: la frénésie avec laquelle il agit trahit une emprise bien démoniaque. On va le confier à Marie! David Fontey

  2. Je crois qu’il faut prier effectivement pour eux comme on prierait pour les criminels nazis

  3. ou comme pour les crimminels marxistes et staliniens, quoique!

  4. Hélas, rien de nouveau, il rejoint les Duquesnnes, Gaillot et autreMorano. Triste.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services