Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Le droit de vote des immigrés

Interrogé sur Canal+, Nicolas Sarkozy s’est prononcé pour le droit de vote aux élections municipales des étrangers en situation régulière "en France depuis 10 ans", "sur la base de la réciprocité" avec les Français vivant dans les pays d’origine de ces étrangers. Y-aurait-il donc beaucoup de Français dans ces pays ?

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

16 commentaires

  1. Hors de question.
    L’avenir des immigrés c’est de repartir, il n’ont rien à faire dans les élections, rien du tout.
    C’est le pire piège qui soit.

  2. Ce qui est effrayant, c’est que ces gens ont un bilan misérable, ils ont tout raté, ils ont tout détruit et ils osent encore penser à prendre des initiatives.
    Toutes les idées des socialo-sarkozystes sont à fuir comme la peste.

  3. Et dans le même temps ce pitre vient nous parler d’un ministère de l’identité nationale…

  4. Ce n’est même pas une décision de lui, rappeler vous que Sarkozy comme tout ceux du système n’est qu’une marionnette de l’UE.

  5. C’est le truc des communistes ça, le droit de vote des étrangers. On avait déjà droit au logement opposable, maintenant ils veulent le droit de vote des immigrés, le marriage des homos…
    Nous sommes en effet un des Etats de l’URSE.

  6. Question : l’UE, c’est la marionnette de qui ? Si nous avions la réponse, nous pourrions agir…

  7. Le droit de vote aux immigrés.
    Donner le droit de vote aux immigrés lors des élections locales serait une erreur. En effet la modification du corps électoral des municipales et des autres élections locales faites en y adjoignant des étrangers non communautaires mettrait ces derniers en position d’arbitre de consultations se gagnant à la marge. Accorder ce droit de vote créerait automatiquement des tensions entre Français et étrangers non communautaires. Tel n’est pas le cas pour les étrangers communautaires puisqu’il existe des systèmes de réciprocité qui favorise, par nos concitoyens, l’acceptation de ce droit de vote des étrangers.
    La mise en œuvre du droit de vote aux immigrés lors des élections locales est plus propre à semer la discorde qu’à favoriser l’intégration des non-communautaires, alors que les conditions pour devenir Français, et donc pouvoir légitimement voter à toutes les élections, sont parmi les plus souples au monde. De plus notre pays accepte la bi nationalité. Devenir national est donc une possibilité largement ouverte et constitue le meilleur instrument d’intégration. Le préserver nécessite de ne pas morceler les attributs qui lui sont liés.
    GJTG

  8. Pour ceux qui malgré tout, ont du mal à comprendre l’essentiel, et veulent encore voter […] :
    http://perso.orange.fr/contra_impetum/index.htm
    et plus spécifiquement :
    http://perso.orange.fr/contra_impetum/moteur_revolution.pdf
    [Si je ne me trompe, vous semblez soutenir qu’un chrétien ne devrait pas voter.
    Cela contredit le § 2240 du CEC :
    “La soumission à l’autorité et la coresponsabilité du bien commun exigent moralement le paiement des impôts, l’exercice du droit de vote, la défense du pays :
    Rendez à tous ce qui leur est dû : à qui l’impôt, l’impôt ; à qui les taxes, les taxes ; à qui la crainte, la crainte ; à qui l’honneur, l’honneur (Rm 13, 7).
    Les chrétiens résident dans leur propre patrie, mais comme des étrangers domiciliés. Ils s’acquittent de tous leurs devoirs de citoyens et supportent toutes leurs charges comme des étrangers … Ils obéissent aux lois établies, et leur manière de vivre l’emporte sur les lois … Si noble est le poste que Dieu leur a assigné qu’il ne leur est pas permis de déserter (Epître à Diognète 5, 5. 10 ; 6, 10).”
    Si vous ne votez pas, payez-vous vos impots ?… MJ]

  9. Le droit de vote des immigrés sera le coup de grâce pour notre pays et conduira à l’ingérence permanente des pays étrangers dans la politique française.
    Sarkozy est vraiment un candidat dangereux.

  10. voici ce que cela donnera de donner le droit de vote aux étrangers, même aux municipales
    Les islamistes ont prévenu :
    A nous Roubaix, à nous la France
    En cette année de l’élection présidentielle, il n’est pas mauvais de rapprocher la conception du candidat Sarközy sur l’Islam en France de celle de Mohamed Sabaoui, 25 ans, Français de papier, étudiant à l’université de Lille, islamiste et cofondateur du Comité de Sauvegarde des Musulmans de France, donc représentatif du fameux islam des mosquées.
    L’Empire islamique qui fut autrefois plus grand que celui de Rome, rayonnait sur une grande partie du monde comme l’avait exigé notre prophète. Donc, comment voulez-vous qu’il ne reprenne pas la place qui est la sienne ? (…) Les lois de votre république ne sont pas conformes à celles du Coran et ne doivent pas être imposées aux musulmans, qui ne peuvent être gouvernés que par la Charia. Nous allons donc œuvrer pour prendre ce pouvoir qui nous est dû. Nous allons commencer par Roubaix qui est actuellement une ville majoritairement musulmane à plus de 60 %. Lors des futures élections municipales, nous mobiliserons nos effectifs et le prochain maire sera musulman. Après négociations avec l’Etat et la Région, nous déclarerons Roubaix enclave musulmane indépendante, et imposerons la Charia (Loi de Dieu) à l’ensemble des habitants. (…) Souvenez-vous, sur vos antennes de télévision, le Roi du Maroc lui-même à déclaré qu’un Arabe restait toujours un Arabe, et le Coran nous dit que même un enfant né d’une union entre un Arabe et une infidèle reste et demeure Arabe ainsi que ses enfants, pendant 7 générations. Vous avez eu une démonstration magistrale de cette solidarité entre Arabes musulmans ou non lorsque notre Frère Khaled Kelkal, compromis dans les attentats du métro de Paris en 1995, traqué par toutes les polices, et mort en martyr, était logé, nourri et épaulé par l’ensemble de la population arabe de deuxième et troisième génération. C’est dire votre naïveté (…) La minorité chrétienne aura le statut de “dhimmis”. Ce sera une catégorie à part qui pourra racheter ses libertés et droits par un impôt spécial. En outre, nous ferons ce qu’il faut pour les amener par la persuasion dans notre giron. Des dizaines de milliers de Français, sur l’ensemble du territoire, ont déjà embrassé l’Islam de plein gré, pourquoi pas les chrétiens de Roubaix ? Actuellement à l’université de Lille, nous mettons sur pied les Brigades de la Foi, chargées de “convertir” les Roubaisiens récalcitrants, chrétiens ou juifs, pour les faire rentrer dans notre religion, car c’est Dieu qui le veut ! Ceux qui refuseront malgré nos efforts de se convertir seront traités comme il se doit. Si nous sommes les plus forts, c’est que Dieu l’a voulu, nous n’avons pas les contraintes de l’obligation chrétienne de porter assistance à la veuve, à l’orphelin, aux faibles et handicapés.
    Nous pouvons et devons au contraire les écraser s’ils constituent un obstacle, surtout si ce sont des infidèles (…) Par ailleurs, vous n’attachez aucune attention à l’importante fécondité de nos femmes arabes qui suivent les préceptes du Coran, dont les seules naissances de 4/5/6 enfants ou plus par femme, vous submergeront ; paradoxalement, avec votre besoin de nous considérer comme Français, vous financez et nourrissez ceux qui deviendront vos maîtres.
    Avouez que c’est du suicide. Il existe actuellement en France six millions d’Arabes ; peu importe qu’ils soient Arabes ou Français selon vos critères, ils sont et resteront Arabes. Sachez qu’ils constituent une armée mobilisable à tout instant d’au moins trois millions de soldats de Dieu, et que nous quadrillons tout votre territoire, même vos autorités reconnaissent 1 400 zones de non-droit. Ce que nous n’obtiendrons pas par la persuasion, nous l’aurons par la force (…) Souvenez-vous qu’aux dernières élections qui se sont déroulées en Algérie au cours de l’année 1996, plus de deux millions d’Algériens résidant en France sont allés voter par solidarité. La mobilisation a bien marché (…) Notre invasion “pacifique” au niveau de l’Europe, bien engagée, n’est pas encore terminée. Nous voulons agir simultanément dans tous les pays d’accueil. Puisque vous nous faites une place de plus en plus grande chez vous, nous aurions tort de ne pas en profiter. Nous serons votre cheval de Troie. Au nom des Droits de l’Homme dans lesquels vous vous empêtrez, vous n’avez réussi qu’à vous ligoter vous-mêmes. Tenez, si vous parliez comme je vous parle, en Algérie ou en Arabie Saoudite, vous seriez dans le meilleur des cas immédiatement arrêté. Vous avez créé des lois pour punir ceux des vôtres qui tiendraient des propos racistes à notre égard. Voyez jusqu’où va votre aveuglement : trouvez-vous normal d’envoyer de jeunes beurs accomplir leur service militaire en Algérie ? Quand vous dites que les “jeunes” des banlieues sont des exclus, c’est encore vous qui vous culpabilisez. Khaled Kelkhal, dont je vous parlais, n’était pas un exclu, il avait une famille et fait des études secondaires. Ce que les jeunes ne vous pardonnent pas, c’est que vous ne savez pas vous faire respecter d’eux ! Pourquoi respecteraient-ils une France qui capitule devant eux, qui s’offre aux émigrants à coups d’aides et d’avantages sociaux ?
    La France devrait être comme une femme qui se fait désirer et non comme une vieille dame qui doit payer pour obtenir certaines faveurs. On ne respecte que ce que l’on craint. Quand nous aurons pris le pouvoir, vous ne verrez plus les beurs brûler les voitures, voler dans les magasins ou trafiquer la drogue. Ils sauront que le châtiment est implacable : le vol, c’est l’amputation ; et le crime, la peine de mort que nous, nous n’avons pas abolie. Nous vaincrons, car notre cause est juste.
    Mohamed Sabaoui
    Propos extraits du “Paradoxe de Roubaix” de Philippe Aziz, Ed. Plon.

  11. Ce texte, nini, omet de préciser que les socialo-communistes reviendraient en force et que nous ne pourrions plus jamais nous en débarrasser, car tant qu’ils sont là, ils font venir des pauvres du tier-monde pour se fabriquer de nouveaux électeurs.

  12. Eh bien moi, je suis pour le vote des immigrés, ce n’est que justice, après tout, car quand on a vécu longtemps dans un pays, je ne vois pas pourquoi on en serait exclu lors des élections. Je suis pour la reconnaissance de tous dans la société française, et je suis royaliste d’Alliance Royale… aucun rapport avec le communisme !

  13. Je pense que pour la France, la fin est proche, il ne manque plus que le droit de vote pour les immigrés pour les élections locales, puis pour les législatives et enfin pour les présidentielles, car il ne lâcheront pas ……………
    Mohamed Sabaoui cité par “nini” vous a prévenu, c’est ce qui arrivera, et cela a déjà commencé ……..
    Continuons à nous culpabiliser, eux rigolent !!!!!!!!!!!

  14. A Michel Janva,
    Si je paie mes impôts.
    Car cela est normal pour le bien commun!
    Ceci dit, qu’en fait “notre” gouvernement, quel crime commet-il avec ?
    Je ne vote pas, car le vote est l’essence du système révolutionnaire.
    De plus, quelles compétences moi ou vous, avons pour déterminer qui est le plus à même de gouverner le pays?
    Manifestement, vous penser qu’il est nécessaire de voter pour le moins pire!
    L’expérience montre que de moins pire en moins pire, nous arrivons systématiquement(c’est à dire par le système) au pire.
    Complice involontaire mais consentant de la Révolution, cela fait bien le jeu de notre Ennemi.
    [Avec les impôts, l’Etat finance l’avortement…
    Ai-je écrit qu’il fallait voter pour le moins pire ? J’ai écrit que le catéchisme de l’Eglise catholique nous demande de voter. Si vous n’êtes pas d’accord avec le catéchisme, c’est votre problème. Ce n’est pas une raison pour me traiter de complice de je ne sais quoi, puisque je pourrai vous accuser également de complicité avec la culture de mort, car vos impôts servent à payer nos dirigeants, les avortements, etc. MJ]

  15. Pour espérer remonter la pente, nous devons nous débarrasser des boulets sociol-communiste qui entrainent tout le monde vers le bas. Avec cette mesure, nous sommes cuits, ils vont se fabriquer toujours plus d’électeurs, soit en les faisant venir, soit en favorisant par des aides en tout genre leur fécondité déjà trop élevée.

  16. “sur la base de la réciprocité”… ? Mais alors, nous sommes bien tranquilles et pour longtemps ! Malin ce Sarko !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services