Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le député Occolier subira-t-il le sort du député Vanneste ?

Raymond Occolier a expliqué le 1er octobre 2006 que

"dans la Bible, Dieu dit que c’est une abomination. Je préférerais démissionner du poste de maire plutôt que de célébrer un mariage homosexuel. (…) J’ai le droit de dire que je suis un chrétien et j’obéis aux valeurs auxquelles je crois et que je défends."

Raymond Occolier est délégué national du PS à l’éducation et à la mémoire, conseiller régional de Martinique et maire du Vauclin et candidat du PS aux prochaines élections législatives dans la quatrième circonscription de la Martinique.

Michel Janva

Partager cet article

10 commentaires

  1. il est sur la bonne voie, à quand sa démission du PS qui a mon avis n’est pas un parti en accord avec sa foi?

  2. Que c’est beau l’intégrité !
    Raymond Occolier est-il aussi prêt à abolir la loi Veil et à faire condamner tous les avortueurs, à interdire l’euthanasie, la manipulation embryonnaire et les FIV ? Pour ne rien dire des moyens prétendument contraceptifs, mais réellement abortifs que sont la pilule, le stérilet, etc.
    Quand M. Occolier nous présentera tout cela ensemble et qu’il fera en plus en sorte de n’avoir aucune espèce de coopération avec des francs-maçons (mais y en a-t-il au PS ?) pour être en accord avec les interdits pontificaux, alors – et alors seulement – on pourra peut-être croire qu’il est de bonne fois…
    En attendant on risque fort de le prendre pour un Tartuffe.

  3. Ben alors là, chapeau !
    Jamais je n’aurais pu penser qu’un membre du PS aurait pu tenir un propos aussi intrépide surtout sur un sujet délicat comme celui-là.
    Quant à demander l’abrogation de l’avortement, n’en demandons pas trop, car pas même nos bons Evêques de l’Eglise de France n’y semblent être favorables… C’est du moins le cadet de leurs préoccupations visiblement.

  4. Cher Jacques, en demandez-vous autant au député UMP Christian Vanneste? Après tout, son candidat officiel est soutenu par Madame Veil et l’UMP est un repaire de F:.M:. Le geste de ce socialiste est très courageux, car il risque de démobiliser une partie de son camp aux élections, et il ne gagnera pas beaucoup de votes dans la droite libérale qui préfère la baisse des impôts à la baisse des avortements.

  5. Montherlant disait : l’ami de la verité n’a pas d’ami.

  6. @ Xtophe :
    “Quant à demander l’abrogation de l’avortement, n’en demandons pas trop, car pas même nos bons Evêques de l’Eglise de France n’y semblent être favorables… C’est du moins le cadet de leurs préoccupations visiblement.”
    Conducteurs aveugles, qui filtrez le moustique, et avalez le chameau !
    Mt 23 ; 24

  7. Cher M.,
    Je demande quelques explications sur le verset de Matthieu, car je crains ne pas avoir bien compris.
    Je constate que le PS a une doctrine qui ne s’appuie que sur la dégradation des valeurs morales et la permissivité intégrale. Or, les déclarations de ce député socialiste viennent à l’encontre de la philosophie athéiste – voire même anti-chrétienne – prônée depuis des décennies par ce parti.
    Les Evêques de France – eux qui sont en charge des âmes – se contentent de bien peu lorsque le PACS ou l’allongement de la durée légale de l’avortement sont adoptés par le Parlement. En ravanche, lorsque le seul candidat qui défend les valeurs traditionnelles de la vie et de la morale parvient au second tour de l’élection présidentielle, tous se ruent contre lui en dénonçant l’Antéchrist.
    Si j’ai voté Chirac en mai 2002, c’est parce que j’ai écouté les recommandations de l’Eglise de France et cru à son discours. Je me rends compte que j’ai été berné…
    Quant à la démarche de M. Occolier qui consiste à s’appuyer sur la Foi chrétienne pour définir son action politique, on ne peut que la saluer ! Mais dans ce domaine, on doit attendre plus de nos Evêques que de nos politiques, car ce sont les hommes d’Eglise qui sont en charge de la défense et de la propagation du Bien !
    Alors je me permets de demander ce que Le Pen a également demandé sur RCF : “Pourquoi sur les questions ESSENTIELLES portant sur le respect de la vie et de la morale, les Evêques français ne parlent-ils pas aussi franchement que le Pape ?”

  8. Cher Xtophe,
    D’abord quelques remarques d’ordre formel : athée pas “athéiste” ; évêques ne prend pas de majuscule ; parlement non plus ; foi non plus. Je vous fais grâce du reste.
    Lorsque je cite ce verset de l’évangile de Matthieu en regard de votre remarque sur l’avortement c’est seulement à dessein de mieux mettre en lumière le fait que la dénonciation de l’homosexualité pour nombre de personnes – Raymond Occolier entre autres – risque de n’être que le moyen idéal de se donner bonne conscience à aucun frais (puisque, à qui est hétérosexuel, ceci ne coûte à l’évidence rien). Ainsi, se focaliser sur les turpitudes réelles ou supposées d’autrui devient une manière de dissimuler les siennes propres ; lesquelles pourraient bien, de par surcroît, être autrement plus graves.
    En effet, qu’est-ce qui est le plus nuisible à la société et où est le plus grand scandale ? Que des individus aient des affections voire des pratiques sexuelles qui déplaisent à une frange de leurs contemporains, mais marginales et sans conséquences significatives (en terme de démographie, par exemple) ou bien qu’on permette l’homicide et qu’on le pratique à une échelle absolument inédite, qu’on pousse même le vice jusqu’à le subventionner et à le revendiquer comme une droit ?
    Entre des affections non orthodoxes et des milliards d’assassinats, perpétrés dans l’impunité la plus totale, il y a bien la disproportion que l’on constate entre le moustique et le chameau.

  9. Cher M.,
    Je suis rassuré de ce que vous écrivez et je l’approuve dans sa totalité. Néanmoins, je n’ai jamais mis sur le même plan avortement et homosexualité. J’ai évoqué ces sujets en réponse à l’un des posts qui évoquaient ces deux sujets.
    Ayant évolué de nombreuses années au sein de gens de gauche, je peux vous dire que lorsqu’un des leurs tient un tel propos (qui peut paraître de bon sens aux yeux de certains, mais certainement pas aux yeux de ses soutiens politiques), il faut le saluer comme il se doit. Même si – et je vous rejoins totalement – ce monsieur ne s’est pas exprimé sur les millions d’avortements qui ont été opérés depuis des décennies dans ce pays.
    Concernant le terme “athéiste”, je le maintiens, car qu’un parti – et en l’occurence le PS – soit athée, rien de blamâble. En revanche, lorsque ce même parti et ses filiales (MJS, MRAP, SOS Racisme, Verts etc.) diffusent une pétition s’opposant vigoureusement au “retour de l’ordre moral” à l’occasion de la visite du pape Jean-Paul II en France en septembre 1996, je pense que l’on peut le qualifier d’athéiste : c’est-à-dire de propagandiste de l’athéisme.
    C’est un peu comme la laïcité et le laïcisme… Le PS n’est pas que laïc, il est laïciste, car il vomit l’Europe Chrétienne, il hait le Pape, il abjure la Chrétienté et ses préceptes : bref pour eux “Ni Dieu, ni maître” : un discours opposé à la déclaration de M. Occolier…

  10. En effet, mais “Evangile” prend un “E” majuscule en revanche…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services