Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

Le cercle vicieux du déclin démographique

The Economist de cette semaine consacre un article à la situation démographique de l’Europe. S’appuyant sur des travaux récents (en particulier celui-ci, v.o. pdf), l’hebdomadaire en dresse un portrait assez inquiétant : les dirigeants européens ont, ces dernières décennies, vécu dans l’illusion que la chute des taux de fécondité européens ne serait que transitoire. Or il s’avère que cette chute n’est pas un cycle, mais un cercle vicieux. On perçoit maintenant trois phases :

Dans un premier temps, la chute brutale des taux de fécondité semblait liée à des facteurs conjoncturels : en Europe occidentale et du Sud, la déchristianisation; plus récemment, à l’Est, la fin des politiques familiales des régimes communistes.

– Dans un deuxième temps, on a pu espérer un rétablissement, car les couples disaient souhaiter plus d’enfants que le nombre qu’ils avaient effectivement. Mais ceci a été compromis par le recul continu de l’âge au mariage et au premier enfant. Une limite physiologique a de plus en plus empêché les parents d’avoir plus d’un ou deux enfants.

– On entre actuellement dans une troisième phase : celle où des jeunes couples, n’ayant connu que les deux phases précédentes ne considèrent même plus comme anormal de ne pas avoir d’enfants. Ce basculement culturel pourrait compromettre définitivement un rétablissement démographique.

Cette analyse laisse de côté deux aspects de la catastrophe démographique européenne : le rôle de l’Etat-Providence dans le recul de l’âge au premier enfant; et bien sûr la question de l’immigration. Mais elle a le mérite de montrer qu’on ne peut en rien espérer un rétablissement démographique européen sans nouvelle évangélisation : l’Europe dans 50 ans sera chrétienne ou ne sera littéralement plus.

Henri Védas

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

2 commentaires

  1. la clé de voute du probléme actuel

  2. une étude très documentée publiée sur ce sujet tabou par l’institut Thomas MORE:
    http://www.institut-thomas-more.org/showNews/46

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services