Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

Le Bethléem de la Vendée

Le 28 février 1794, aux Lucs sur Boulogne, 110 enfants âgés de moins de 7 ans sont massacrés. Leurs noms.

"Seigneur Jésus, qui avez couronné de l’auréole des martyrs les petits enfants de Bethléem immolés à votre place par Hérode, daignez nous accorder la Glorification des petits enfants des Lucs, victimes de l’impiété révolutionnaire. N’est-ce pas en haine de votre nom qu’ils furent eux aussi massacrés, nouveaux SAINTS INNOCENTS de cette paroisse justement surnommée le BETHLEEM DE LA VENDEE ? Notre-Dame du Petit-Luc, Reine des Martyrs, priez pour nous !".

Michel Janva (merci à PP)

Partager cet article

3 commentaires

  1. L’article de Wikipedia que vous citez en référence s’applique à relativiser le génocide vendéen en général et le massacre du 28 février 1794 aux Lucs en particulier – et ce en se référant à un « spécialiste » de la « mémoire vendéenne » du nom de Jean-Clément Martin.
    J’ajoute qu’ayant ouvert le volet « discussion » de cet article, j’ai trouvé mon commentaire effacé trois heures après.

  2. Bravo au Salon Beige pour cet hommage.

  3. @Xavier Soleil ; concernant l’article de Wikipedia, je me suis permis de rectifier le tir en prenant référence les recherches de Pierre Marambaud dont le livre « Les Lucs, la Vendée, la Terreur et la mémoire » fait autorité. A noter que les travaux de Pierre Marambaud (récemment décédé) ont beaucoup inspiré le discours d’Alain Decaux lors de la cérémonie d’inauguration du Mémorial de Vendée (en septembre 1993) en présence d’Alexandre Soljenytsine.
    Enfin,Bravo pour l’intérêt que vous portez à l’histoire de la Vendée.

Publier une réponse