Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Non classé

Le vol de portraits d’Emmanuel Macron dans les mairies augmenterait…

Le vol de portraits d’Emmanuel Macron dans les mairies augmenterait…

Face à ce terrible fait d’insécurité dû à priori aux gilets jaunes, la gendarmerie est saisie. L’arrestation des casseurs d’extrême gauche passera donc après…

Depuis un mois, policiers et gendarmes sont mobilisés afin de tenter de juguler une série de vols pas comme les autres. Des dizaines d’inconnus, vêtus parfois de gilets jaunes, s’introduisent, sans dégradation, dans les salles de mariage, du conseil ou d’honneur de mairies à Paris mais aussi un peu partout en province afin de dérober le portrait officiel du président de la République.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Même Hollande n avait pas suscité un tel rejet….

  2. Eh oui, la police est là pour ça. J’amalgame ici police, et gendarmerie faisant un travail de police, pour renvoyer les lecteurs à tout ce que dit Simone Weil de cette corporation dans l’Enracinement.

  3. Ce sont sans doute les Gilets jaunes qui ont subtilisé ces portraits pour pratiquer de la sorcellerie vaudou en y plantant des aiguilles …

  4. Argonne a raison… Le micron Jupiter s’est mis dans une drôle de béchamel… Tant pis pour lui !

    Je n’irai pas jusqu’à dérober un “Loubet”, comme on dit dans la Royale, mais si jamais j’en trouve un qui traîne par terre, je le fous bien en évidence dans une poubelle, voire une bouche d’égoût !

  5. On connaissait les pilleurs de bijoux, de statues et autres œuvres d’art, mais des pilleurs de portrait officiel du chef d’état en exercice, il me semble que c’est du jamais vu auparavant. Y aurait-il un marché où cela se monnaie (peut-être les “élites” de l’Union Européenne”?)? Ou bien ont-ils l’intention de “thésauriser”, en espérant que ça finisse par prendre de la valeur? (cf. un commentaire de l’article en lien: “Mais non se sont des fans collectionneurs car le jour ou Macron disparaîtra les photos prendront de la valeur « ils ou elles désirent spéculer »” -copié-collé, la faute d’orthographe est d’origine-) Ou bien ont-ils une commande d’un “artiste” qui en a besoin comme matière première pour une “accumulation”?
    Dans l’article en lien, on peut lire “Selon les militants [écologistes à l’initiative de ces larcins], les vols de portraits du président Macron sont une réaction à l’inaction politique face à l’urgence climatique. Les auteurs de ces faits se disent prêts à rendre les portraits dérobés une fois que le gouvernement aura amorcé une politique à la hauteur de l’urgence climatique.” Je ne suis pas convaincue que cette “réquisition” (voir gazouillis dans l’article en lien) soit une réelle “monnaie d’échange”.
    Toujours dans l’article en lien “« D’autres interpellations sont à venir, prévient la même source. On ne peut pas laisser se propager ce genre d’action. »” Ils ont du temps à perdre…
    Si vous avez du temps, lisez les commentaires de l’article en lien: l’imagination n’est pas morte!

  6. Gendarmerie ou Gestapo ? On est en droit de se poser la question !
    Quand on lit les “directives”… Qu’on ne vienne pas me dire que nous sommes dans un état de droit !

    Franchement j’ai honte.

  7. J’en ai revendu plusieurs a très bon prix, pour des gens qui souhaitent jouer aux fléchettes.
    Je devrais peut-être pas le dire … d’autres les accrochent au mur dans des Back-Rooms, je me demande bien pourquoi ?

  8. Voler un portrait du Gauleiter serait-il devenu un crime de lèse-majesté ?… Pendant que les forces de police et de gendarmerie sont occupées à poursuivre ces “dangereux délinquants”, les milices gauchistes peuvent tranquillement se livrer à la casse et au pillage des magasins…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!