Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis / Pro-vie

Le vice-président américain prédit l’abolition de l’avortement « durant notre vie »

Le vice-président américain prédit l’abolition de l’avortement « durant notre vie »

D’Olivier Bault dans Présent :

Le vice-président américain Mike Pence et son épouse ont fait une apparition surprise vendredi devant les centaines de milliers de personnes, dont beaucoup de jeunes, venues malgré le froid manifester à Washington en faveur du droit à la vie. Depuis la scène devant laquelle s’étaient rassemblés les manifestants, Mike Pence a vanté les avancées opérées sous la présidence Trump et a encouragé les militants pro-vie qu’il estime mus « par la compassion et l’amour ».

Des manifestations contre l’avortement étaient organisées dans tous les Etats-Unis, pour la 46e année consécutive depuis que la Cour suprême a, dans l’affaire Roe v. Wade, imposé en 1973 à tous les Etats américains la légalisation de l’avortement. Conformément à sa promesse électorale, le président Donald Trump a nommé à la Cour suprême, à chaque fois que l’occasion lui en était donnée, de nouveaux juges attachés à une interprétation stricte de la constitution américaine. Avec deux juges nommés par Trump à ce jour et peut-être bientôt une troisième occasion, les défenseurs du droit à la vie espèrent que le verdict de l’affaire Roe v. Wade pourrait être un jour renversé.

Le président américain a lui-même adressé un message vidéo aux manifestants de la grande marche annuelle pour la vie de Washington. Dans ce message, il leur a promis d’opposer son veto à tout projet de loi en faveur de l’avortement. Cette promesse intervient alors que la Chambre des représentants, désormais dominée par une majorité démocrate après les élections de mi-mandat, vient d’adopter un projet de loi en vue de rétablir les financements américains pour les organisations internationales promouvant l’avortement à l’étranger. Mais avec 241 votes en faveur de ce projet (dont la totalité des voix démocrates et 7 voix républicaines) et 190 voix contre, la Chambre des représentants ne dispose pas d’une majorité suffisante pour renverser le veto présidentiel. Dans son message, Donald Trump a également promis de soutenir les projets visant à interdire l’inscription de fonds fédéraux en faveur de l’avortement dans les lois de dépenses budgétaires. En retour, le président de la SBA List, une organisation indépendante dont le but est de soutenir les personnalités politiques pro-vie, a qualifié le président Trump de « président le plus pro-vie que notre nation ait connu » face à des démocrates qui « continuent de défendre un programme pro-avortement extrémiste ». […]

Partager cet article

2 commentaires

  1. Ça change de certains de nos politicards qui n osent pas affirmer qu il sont contre l IVG officiellement mais qui parlent d autres alternatives à celles tentées par ce crime faussement libérateur .
    Aux USA , au contraire, on affirme haut et fort que le camp de la vie est contre l avortement . On appelle un chat , un chat ! Que votre oui, soit oui, votre non soit non . Mais il est vrai que les pro IVG et le gouvernement sont tellement “progressifs “, tellement dans le vent , voir qu ils le précèdent , qu il est très difficile de dire les choses de but à blanc , qu il faille passer par des circonvolutions sémantiques pour éviter de choquer et peut être ne pas trop réveiller la rue Cadet . Peine perdue , les fm sont en éveil et en alerte, dès lors qu ils entendent parler de tout retour en arrière , de toute idêe contre revolutionnaire car au fond , ils aiment avoir peur, se faire peur et faire peur aux autres alors un peu plus de courage messieurs les politicards républicains et tranchons dans le vif , une fois pour toutes même si c est un début tout à fait inespéré .

  2. L’avortement sera remis en cause tôt ou tard, partout dans le monde.
    Pourquoi ?
    Pas à cause du soi disant obscurantisme religieux (pas mal d’opposants à l’IVG ne sont pas religieux) mais simplement :

    1/à cause de la dénatalité des occidentaux alors qu’il y a une immigration massive. Les occidentaux ont déjà conscience que le taux d’immigrés le même que le taux d’avortement/an dans leur pays…
    Comme disait Lénine “les chiffres sont têtus”. Point de fantasme de grand remplacement.

    2/parce que le droit à avorter (originellement défendu par Simone Veil) a été dévoyé. Il devait être mûrement réfléchi et être le dernier recours.
    Or beaucoup trop de jeunes filles ou de femmes sont assez irresponsables etavouent d’ailleurs d’elles mêmes ne pas prendre sérieusement leur pilule ne pas avoir de contraception.

    C’est ce manque de responsabilité et de sérieux, grassement remboursé par une Sécurité Sociale en péril, qui énerve les contribuables (alors que des soins de 1ère nécessité comme les lunettes/couronnes dentaires sont très mal remboursés).
    Article du Parisien en 2012 qui indique que 72%des femmes sous contraception avortent. 1/3 avoue même mal prendre sa pillule….
    http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/72-des-ivg-concernent-des-femmes-sous-contraception-29-05-2012-2021739.php

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services