Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le Vendée Globe nous change du “wokisme”

Le Vendée Globe nous change du “wokisme”

Le Père Danziec explique dans Valeurs Actuelles pourquoi l’édition 2021 du Vendée Globe peut raviver la flamme de ceux qui désespèrent de la nature humaine.

[…] Plus fondamentalement, comme les aventures des saints qui ont nourri le merveilleux chrétien, l’aventure au grand large de tous ces marins ranime en nous la soif de vastes horizons. Au milieu des torrents de médiocrité, entre “célébrités” de téléréalité indigente ou artistes en mal de revendications diversitaires, cette race d’aventuriers nous bouleverse parce qu’elle honore la nature humaine. Elle nous émeut parce que nous nous prenons à rêver à avoir le même courage, la même audace. Elle nous touche parce qu’elle nous prouve que le dépassement, malgré ses exigences, est possible. Le vieux loup de mer Loïck Peyron confiait récemment lors d’un entretien à Valeurs actuelles : « Quand un chauffeur de Taxi nous reconnaît, il ne nous dit pas “bravo”, il nous dit “merci”. » Du wokisme à l’ensauvagement, de Camélia Jordana à Youriy, le Vendée Globe propose une formidable évasion à un monde en plein naufrage. Et rien que pour cela, en effet, aucun merci ne saurait être de trop.

Partager cet article

1 commentaire

  1. En plus cette année, une vraie régate à l’arrivée. Huit navigateurs sont arrivés en moins de vingt-quatre heurs d’intervalle après 40 000 kilomètres de courses. Il est dommage que le couvre-feu empêche de venir les féliciter après 18h.

Publier une réponse