Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Le vaccin obligatoire par le curiaçage

Le vaccin obligatoire par le curiaçage

Emmanuel Macron avait promis à l’automne que la vaccination ne sera pas obligatoire :

Alors comment compte-t-il la rendre obligatoire ? Par le curiaçage, comme l’explique le courrier des stratèges :

Pour mettre en place le vaccin obligatoire, Emmanuel Macron ne sortira pas de son chapeau l’un de ses flashs totalitaires, comme celui qu’il a utilisé pour le pass sanitaire, où une mesure venue de nulle part est brutalement imposée sans crier garde. Pour le vaccin obligatoire, il a choisi de recourir au curiaçage (la technique utilisée par le dernier des Curiaces pour combattre les Horaces, à savoir passer à l’offensive étape par étape, petit pas par petit pas).

En l’espèce, l’offensive a commencé depuis plusieurs mois, avec l’annonce d’un renoncement à l’obligation vaccinale. Après cette promesse ferme et claire de la fin novembre 2020, Macron a fait le choix d’avancer masqué et de préparer progressivement l’opinion à un revirement de dernière minute.

L’instrumentalisation de la science

Pour opérer ce revirement, Macron compte bien s’appuyer sur la voix des scientifiques (qu’il a foulée aux pieds sur la question du pass sanitaire), qui eux-mêmes procèdent par curiaçage. Ainsi l’Académie Nationale de Médecine a-t-elle opéré hier un premier curiaçage en demandant l’obligation de vaccination pour certaines professions et pour les enfants.

Cette mesure n’est sanitaire qu’en apparence, puisque le COVID ne menace pas les enfants, et puisque le vaccin n’a qu’un effet de moyenne durée (quelques mois au plus). L’objectif est évidemment de banaliser, dans les esprits, l’obligation vaccinale pour justifier plus facilement sa généralisation dans quelques mois. 

Et voici comment des scientifiques, qui sont souvent des ayatollahs du Big Pharma (grâce auxquels ils arrondissent régulièrement leurs fins de mois), se prêtent volontiers au jeu de la politique : en « installant » la question de la vaccination obligatoire dans le débat public.

La marginalisation progressive des réfractaires

L’autre volet du curiaçage en cours consiste à marginaliser progressivement tous ceux qui ne sont pas vaccinés. Entre le pass sanitaire pour le passage des frontières, le cahier de rappel obligatoire dans les restaurants, et les campagnes publiques pour la vaccination obligatoire, ceux qui auront échappé au vaccin seront très isolés, et même privés d’une vie normale. 

Facialement, il restera possible, pendant quelques mois, d’échapper au vaccin. Mais la punition sera celle d’un bannissement d’un grand nombre de lieux publics.

Partager cet article

35 commentaires

  1. Et bien tant pis… pour ma part je n’irais plus mais je reste un homme libre…

    • Moi aussi

    • Oui, ça ira pour nous les vieux, les jeunes seront obligés d’y passer à un moment où à un autre pour des raisons professionnelles, de vie sociale….

      • En 2021 encore aujourd’hui nous célébrons dans les caves et ça se passe en France, les églises sont fermées mais un certains nombre d’évêques jureurs refusent de les prêter à la FFSPX arguant qu’ils ne sont pas en communion avec l’église. Quand on connaît l’idéologie de ces gens-là on se demande lesquels sont le plus en communion avec la véritable Eglise catholique.

      • Sauf si les jeunes en ont entre les jambes et n’acceptent pas les diktats d’une clique de gangsters au pouvoir

  2. Les lieux publics, quand on est chrétien, on peut s’en passer : cinémas, matchs divers et variés, restaurants, musées … le Bon Dieu y gagnera.

    • Les églises sont des lieux publics…

      • En 1793, on célébrait dans des granges ou dans des caves … en Chine c’est actuellement le cas. Et bien, pourquoi pas en France et en Europe aussi ? Mais jamais ce “vaccin”, jamais !!

        • Pour ce qui est des célébrations dans les garages, on a déjà fait il y a quelques années, ce n’est pas si vieux que ça (enfin, je n’ai pas l’impression d’être si vieux que ça 😉 )
          Le vaccin, c’est introduire la mort dans notre âme….via la mort des foetus utilisés pour les développer voire les fabriquer. Ce n’est pas anecdotique et même si ce n’était que symbolique, ce serait déjà très grave, la religion le catholicisme ou le satanisme connaissent le sens des symboles..A nous de choisir sous quel oriflamme nous voulons être.

  3. Qu’importe les privations, l’essentiel est ailleurs…

  4. sauf quand le lieu public est une église avec un curé respectueux du protocole sanitaire

    • Eh bien mon cher Henri, vous n’avez qu’à aller à la messe tradi….ça ne vous tuera pas !

    • Le problème n’est pas le curé, mais le plus souvent le fidèle qui fait du zèle et ne se rend pas compte qu’il manque de charité en refusant l’entrée à une vieille dame marchant péniblement avec une canne, par exemple, car la jauge est atteinte. En principe, on ne peut refuser l’accès à personne dans une église.
      Cela n’arrive pas dans les églises où sont célébrées les messes tradi, car les règles sanitaires sont écrites en français et nous nous écoutons du latin (lol comme disent les jeunes).

  5. on demandera une réduction d’impôt!

  6. L’actuel président a au moins un côté pratique : il suffit d’inverser totalement le sens de tout ce qu’il dit pour comprendre en clair quels sont ses desseins !

  7. Finalement, comme ces gens ont été très mal élus (affaire Fillon, …), que l’Assemblée Nationale, pour les mêmes raisons, est peu représentative des Français, qu’ils dédaignent de s’occuper des domaines régaliens qui concernent en priorité les Français (en particulier les frontières, la sécurité, l’immigration, la liberté de circuler, …), qu’ils sont incapables de faire développer rapidement des vaccins non génétiques, des médicaments, des soins appropriés et humains en France, alors quelle autorité ont-ils vraiment ?

    Untel sera d’accord pour se faire vacciner mais seulement avec un vaccin classique (virus désactivé ou protéines recombinantes), un autre préférera se faire tester de temps à autre, un autre demandera de bon droit à avoir accès aux soins et médicaments adaptés à la maladie digne d’un pays comme celui que fut la France encore récemment, …

    Un immigré aurait lui tous les droits, y compris de violer le territoire Français, d’y entrer sans se faire tester, d’y commettre des crimes et délits sans vraiment être poursuivi mais un Français de longue date ou naturalisé et bien assimilé après y être entré légalement serait soumis à une surveillance digne des romans d’Orwell ? Cherchez l’erreur !

    Que le Président et le gouvernement s’occupent d’abord de l’insécurité, des zones de non-droit, de l’islamisation forcée, des crimes et délits qui se multiplient.

    Et tout cela fera de bons Français de France, encore faut-il qu’ils se sentent libres, responsables et qu’on leur fiche la paix !

  8. Espérons qu’il y aura des recours devant les diverses instances.
    Et puis on fera traîner jusqu’à l’apparition d’un vrai vaccin ou la disparition de la maladie.
    Ce n’est pas le seul problème puisque satan règne maintenant sur le monde occidental.

  9. On s’en doutait un peu.

    Donc maintenant, on fait quoi ?

    On se laisse faire ?

    • Les catholiques adorent ça : se faire marcher sur les pieds.

      Et en plus ils s’indignent quand d’autres “minorités” religieuses ont des poussées de testostérone et s’en prennent à la République ou à son bras séculier.

  10. Je n’ai pas écouté la vidéo, je souhaite garder ma paix et ma liberté intérieures, mais obliger les gens de se faire piquer ou injecter** alors qu’il suffirait de les soigner de façon simple, saine et efficace dès les premiers symptômes prouve qu’il y a un loup là-dessous…un petit puçage “nanoparticulé-quinquegéré” ?
    (** et non “vacciner” puisque ce truc ne soigne rien, la preuve c’est qu’on ne sait d’ailleurs pas combien de fois il faudra que les gens se fassent piquer, et en plus,d’après s ce qu’on peut lire, le plan prévoit la fin du Covid 19 en 2025 puis une autre plandémie pour la période 2025-2028). Pas belle la vie….des labos.

  11. Et si tous ceux qui sommes contre ces saloperies, nous nous mettions ensemble pour faire bloc et derrière les toubibs qui sont contre nous arriverions à nous faire entendre et puis peut-être que nous pouvons nous organiser entre nous . IL faut réfléchir à tout cela et on trouvera des solutions

  12. Alors, il existe un site avec les adresses des professionnels de tous ordres qui refusent de demander n’importe quel laissez-passer aux clients.
    Il existe des groupes locaux de solidarité résistante (RSA solidarité active)

    Vous semblez réagir les uns et les autres comme des individualistes… Ce doit être une vraie impression fausse, n’est-ce pas?

  13. La Cour européenne a statué sur l’interdiction de l’obligation vaccinale. Le lien en français est à la fin avec les articles de loi de la Cour européenne.

    Toute obligation de vaccination est désormais illégale par défaut Le Conseil de l’Europe
    (à ne pas confondre avec l’UE), auquel appartiennent tous les États européens à l’exception du Belarus, du Kosovo et du Vatican qui est le parrain de la Cour européenne des droits de l’homme, a décidé le 27.01.2021 dans sa résolution 2361/2021, entre autres, que personne ne peut être vacciné contre sa volonté, sous la pression.

    Les 47 États membres sont invités à signaler avant la vaccination que la vaccination n’est pas obligatoire et que les personnes non vaccinées ne doivent pas subir de discrimination.

    La discrimination est également expressément interdite en cas de risques sanitaires existants ou si une personne ne souhaite pas être vaccinée. Les fabricants de vaccins sont tenus de publier toutes les informations sur la sécurité des vaccins.

    Avec cette résolution, la plus importante organisation de défense des droits de l’homme en Europe a désormais établi des normes et des obligations, ainsi que créé des lignes directrices en vertu du droit international, qui doivent être appliquées par les 47 États membres, y compris l’UE en tant qu’organisation.

    Les discriminations, par exemple sur le lieu de travail ou les interdictions de voyager pour les personnes non vaccinées, sont donc légalement exclues.

    Dans toute procédure judiciaire, contre toute autorité, tout employeur, tout fournisseur de voyages, tout responsable.

    En Version française :

    https://pace.coe.int/fr/files/29004/html

  14. Je crois qu’il est vraiment le temps de s’accrocher à son chapelet et prier prier prier prier comme l’a demandé de nombreuses fois la TRES SAINTE VIERGE MARIE !
    Il faut des combattants et des priants !!!!
    Souvenons-nous des paroles de SAINT REMI au Baptême de Clovis !

  15. Ce vaccin ne protède rien et même son arn dans notre adn ne fera rien mais il tue si l’on a une faiblesse cachée ou apparente… il y aura donc des morts. Les musulmans n’en veulent pas ainsi que la plupart des autres. Alors résister et le refuser va impliquer un effondrement économique .. regardez juste les stades vides, les spectacles vides, les meetings politiques vide…et tous cescomemrces et autres, car on oeut s epasser allègrement de ces superficialités de l’inutile etr du merdinchina, etc…. et en conséquence le manque à gagner de l’état car chute de la tva et des recettes diverses et des bénéfices escomptés par big pharma qui entre nous panique à mort sur sa rentabilité prévue qui n’arrive pas… ce baratin est celui de la dernière chance pour tous ces incapables… comme le dernier sursaut avant la mort… IL FAUT TENIR BON et si macron ne supprime pas les élections pour cause d enouvelle pandémie et confinement, aller voter contre eu importe qui…. ou faire la révolution et tout renverser par la force….

  16. Personne n’a eu l’idée de considérer que le pass sanitaire est anticonstitutionnel puisqu’il contrevient non seulement à la liberté de circulation reconnue dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, mais aussi à celle d’égalité, l’une des trois valeurs de notre devise républicaine?

  17. habilement, ce principe du “nudging” en anglais appliqué au passeport sanitaire consiste à faire en sorte qu’un biais cognitif « positif » déclenche chez les individus un choix sécuritaire sans les contraindre totalement, comme le ferait une obligation vaccinale : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/formation-continue-a-la-securite/application-de-la-methode-du-fromage-suisse-et-du-nudging-a-la-prevention-de-la-pandemie-covid-19

Publier une réponse