Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

“Le tueur du Connecticut n’a t il pas fait ce que font tous les jours les médecins qui pratiquent l’avortement ?

Communiqué de Laissez-les-vivre :

"Établir un lien entre la tuerie de masse et l'avortement de masse tel qu'il est perpétré dans les grands pays industrialisés, cela nous parait tout à fait possible. La Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta a plusieurs fois fait état du rapport entre l'avortement et la guerre : En 1976, à l'ONU, puis en 1979, à Oslo, lors de sa remise du prix Nobel de la Paix, elle déclarait :"Le plus grand danger pour la paix dans le monde c'est l' avortement : si une mère peut tuer son propre enfant dans son sein qu'est ce qui nous empêche à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ?"

L'émotion provoquée par la tuerie de Sandy Hook à Neutown (Connecticut) et ses 26 victimes gagne les foules. Mais il se trouve des voix pour établir des parallèles entre tueries de masse et avortement. Si le républicain Mike Hukabee attribue cette tuerie à l'absence de Dieu dans les écoles, d'autres voix s'interrogent. Ainsi, dans le quotidien intellectuel italien de droite"Foglio", le journaliste Guiliani Ferrara intitule son éditorial du 16 décembre 2012 : "Pourquoi nous sommes si méchants ? " et y écrit : "Je crois que le massacre des enfants dans les sociétés riches et pacifiées est la conséquence de l'avortement de masse institué, la faculté de choisir entre la vie et la mort étant la compagne secrète de la violence des temps".
De son côté, la comédienne américaine Victoria Jackson reprend à son compte un "post" déposé sur son blog :"Le tueur du Connecticut n'a t il pas fait ce que font tous les jours les médecins qui pratiquent l'avortement ?" et elle raille les larmes d'Obama qui a déclaré :"Ils avaient toute la vie devant eux des anniversaires, des mariages, leurs propres enfants…". "Mais qui pleure les enfants avortés à cause du financement de Plannedparenthood imposé par Obama" interpelle -t- elle ! Sans nier, ni même un tant soit peu amoindrir la terrifiante responsabilité personnelle des tueurs de masse tels qu'Adam Lanza, il semble possible d'affirmer que la violence appelant la violence, l'accoutumance à l'avortement favorise l'émergence de tueurs en série."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Comme là et comme dans bien des évènements dans notre quotidien sans Dieu: nous nous lamentons des conséquences sans admettre que nous en chérissons les causes: combien de morts par avortement (sans parler de la contraception qui est devenu la nourriture quotidienne de combien de femmes conditionnées dans ce sens), l’eugénisme génétique, et l’euthanasie activo-passive, la violence légale, et la violence ordinaire du quotidien (insécurité), sans parler bien sûr des films et jeux vidéos pour les malheureux enfants et ados, tout cela pour le grand intérêt à court terme des industries pharmaceutiques, électroniques, etc.

  2. monde qui agonise pour avoir chasse DIEU, pour avoir retire les Crucifix des ecoles,
    pour ne plus apprendre aux petits enfants a aimer le Petit Jesus…
    un monde ou le sens du mot AMOUR a disparu au profit des amours incertaines et ephemeres
    monde qui blaspheme, insulte, meprise, torture, tue… avide du materiel et vide de l’essentiel : du spirituel
    quelle image du monde recoivent les enfants du 21eme siecle ??

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]