Le travail dominical n’est pas enterré

C Le secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation, Luc Chatel, a affirmé dimanche que l'examen de la proposition de loi UMP sur l'extension du travail le dimanche reprendrait, dans sa forme actuelle, dans la deuxième quinzaine de janvier :

"Nous reprendrons le texte tel qu'il a été arbitré entre le gouvernement, le groupe parlementaire et le président de la République",

Ce texte donne désormais un cadre légal aux situations existantes en légalisant l'illégalité et permet au maire d'autoriser l'ouverture des magasins dans sa ville huit dimanches par an contre cinq aujourd'hui. Avant un prochain texte qui proposera 10 ou 15 dimanches, pour "suivre" les situations illégales, puis 20 ou 30 dimanches et ainsi de suite…

Michel Janva

7 réflexions au sujet de « Le travail dominical n’est pas enterré »

  1. SANGLIER 78

    ancien commercial puis directeur commercial OBLIGE de travailler le dimanche , sans recuperation , je vous assure de toutes les destructions: maritales ,familliales, PHYSIQUE,morales, bref meme pour gagner du fric 15 ans plus tard ,vous pleurez les enfants pas vus, le manque de sport, le temps perdu pour rien car les impots se sont charges de vous voler le plus sois disnat gagne
    merci de votre combat et ne lachez rien!
    le travail du week end c est le burn out assure
    pierre

  2. pmc

    Soit, le fait précède la loi.
    On laisse ouvrir illégalement puis on régularise.
    Pour les sans-papier, pareil : On laisse entrer puis on régularise.
    Bon, maintenant, arrêtons donc de payer nos impôts, pour voir…
    Joyeux Noël !!!

  3. Jean L

    J’ai envoyé un courriel à Marc Le Fur pour le remercier de s’opposer au travail du dimanche. Ecrivons à notre député pour lui faire connaître notre opposition. Il pensera peut-être aux prochaines échéances électorales.

Laisser un commentaire