Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le travail dominical, fruit de l’idéologie consumériste

De Jean-François Chemain, Secrétaire national du FRS :

"Certains reviennent aujourd'hui à la charge en faveur du travail dominical. Cet acharnement est très inquiétant. Il témoigne tout d'abord d'un aveuglement idéologique, qui pousse à ne savoir répondre à la faillite patente du libéralisme que par toujours plus de libéralisme. Il annonce, derrière le droit à travailler le dimanche, le devoir de le faire, et son corollaire, la généralisation. Au nom de quoi, en effet, le refuserait-on ensuite à d'autres secteurs ?

Les familles, actuellement si fragilisées moralement, socialement, économiquement, y perdront encore en équilibre. Plus gravement, enfin, la banalisation du dimanche porte une grave atteinte à cette identité chrétienne dans laquelle notre pays a fondé sa tradition politique, en particulier les droits de l'Homme, la démocratie, la laïcité. A une époque où chacun est en recherche de sens, ce projet désespéré et désespérant réduit dramatiquement l'homme à sa dimension économique et consumériste.

La nature ayant, dans le domaine religieux comme dans tous les domaines, horreur du vide, l'effacement volontaire des signes de notre tradition chrétienne laissera immanquablement la place à d'autres traditions, qui ne partagent pas forcément les valeurs de liberté, de laïcité et de tolérance, issues du christianisme."

Suivez mon regard…

Michel Janva

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je ne serais pas aussi catégorique. Il y a des commerces qui sont ouverts le Dimanche matin depuis toujours. Il ont des employés qui sont contents de travailler.
    Et puis depuis la “messe anticipée” quand commence le jour du seigneur? Dans ma jeunesse j’étais un habitué de la messe du Dimanche soir.
    [Non pas “depuis toujours”.
    Dans certaines régions catholiques de l’Allemagne, tout commerce est fermé le dimanche. Pour les consommateurs, ce n’est qu’un peu d’organisation.
    MJ]

  2. Le FRS, ce n’est pas le parti du député Jean-Frédéric Poisson qui va voter ce texte comme nous l’a révélé Le Salon ??
    [Oui. MJ]

  3. L’analyse que fait le secrétaire du FRS sur l’opportunité ou non de permettre de travailler le dimanche est plus ou moins exacte. Néanmoins, on ne manquera pas de remarquer une énormité, dans le droit fil du mensonge marxiste.
    ” la charge en faveur du travail dominical” est égale à “ne savoir répondre à la faillite patente du libéralisme que par toujours plus de libéralisme”.
    Dire cela dans l’actuel contexte économique spécifique à la France est ahurissant et outrancier.
    J.F. Chemain ne croit pas si bien dire quand il précise que “cet acharnement est très inquétant” et que cela “témoigne tout d’abord d’un aveuglement idéologique.” Il ne doit sans doute pas s’apercevoir que ses précisions sont essentiellement opposables à sa déclaration grandiloquante sur le libéralisme.
    On est juste un peu las d’être pris pour des idiots utiles.

  4. Le FRS prône la primauté de la personne et la défense de la famille.
    Il ne peut donc y avoir de concession possible (avec l’UMP) sur le travail du dimanche.

  5. Pourtant, les “concessions”, ils sont en train de les faire sur le travail du dimanche (cf. JF POISSON, député FRS-UMP, sur le SB)!
    Ben oui, faut bien ramener les électeurs catho dans l’excarcelle de l’UMP pour les Européennes (le FRS est sur les listes UMP…)!
    D’où le double discours:
    1 – Le FRS est contre le travail du dimanche (venez, venez…);
    2 – Les députés FRS voteront pour le projet de loi au motif que c’est un texte de “compromis” (et pan!).
    Moyennant quoi, les députés FRS auront contribué à l’effet “tâche d’huile” du travail du dimanche: après les magasins, ce seront les transports, les services à la personne etc. qui seront obligés de s’aligner sur le même rythme.
    Et hop, le tour sera joué, il faudra régulariser les situations et le travail le dimanche sera généralisé.
    Merci le FRS.

  6. A André Duhamel :
    “Il y a des employés qui sont contents de travailler” : est-ce le résultat d’un sondage représentatif et détaillé, d’une étude sociologique sérieuse?
    Les dégâts humains du happening de ce précieux « acquis social » presque bimillénaire dans so principe ne risquent-ils pas d’être tout de même plus étendus que les “bienfaits”.
    Quel est le but de cette affirmation qui dans tous les cas ne confirmerait pas grand choses, si ce n’est que le repos dominical risque fort de se voir infiniment mieux défendu par l’Union des syndicats que par nombre de bobos et de gogos * pressés d’exister malgré tout dans un monde qui se veut délibérément anti-chrétien.
    Pensez-vous par ailleurs que la novation de la “messe anticipée », somme toute ringarde au regard de ce à quoi aspire une part grandissante de notre jeunesse et , soit aujourd’hui fortement recommandée par le Magistère ? permettez-moi d’en douter .
    Mais il est vrai que malgré les rappels incessants du Saint-Père, le relativisme continue de consumer ce qu’il reste de catholicité: s’inscrire à contre courant de la “guerre” anti-chrétienne ( le mot est du Cardinal George) signifie être négatif ou comme vous le dites “catégorique” .
    C’est ainsi qu’il est recommandé d’être “consensuel” et de composer avec Monsieur Léonetti sur l’euthanasie, puis comme il a si bien réussi, sur le projet de même inspiration morbide du faux parent.
    Mais ce n’est apparemment pas si grave que cela en somme. Puisqu’il ne s’agit guère globalement , sans que cela soit souvent clairement dit, que de la destruction révolutionnaire des fondements de notre civilisation qui , comme, s’est épuisé à nous le susurrer jusqu’à son dernier souffle, sa Sainteté Jean -Paul II, est l’expression même de l’humanité telle que voulue par le Créateur…
    “Que votre oui soit oui” c’est tout le mal que je puis vous souhaiter.
    Pax tecum.
    * au nombre desquels vous risquez de vous assimiler par vous-même , ce qui serait navrant pour tous et pour vous-même.

  7. Peut-être certains employés sont – ils contents de travailler le dimanche…moi je connais un jeune père de famille qui travaille avec un petit salaire dans un commerce de proximité ouvert le dimanche matin. Lui est présent à la messe avec sa famille, tous les dimanches matins.

  8. Le ne pense pas vous appeler de Béotie, mais qu’est-ce donc que cette “chose” appelée FRS ?
    [Forum des Républicains Sociaux, le parti de Mme Boutin. MJ]

  9. “l’effacement volontaire des signes de notre tradition chrétienne laissera immanquablement la place à d’autres traditions, qui ne partagent pas forcément les valeurs de liberté, de laïcité et de tolérance, issues du christianisme.” Suivez mon regard…”
    L’oeil de la pyramide ?..

  10. J’ai travaillé au Bon Marché ouvert quatre dimanches par an sans moi : il suffit de déposer sa dérogation un mois avant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services