Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Le Traité fiscal en est à sa 4e mouture

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"La quatrième mouture du projet de traité sur le pacte fiscal a été communiqué aux délégations hier soir.

Parmi les nouveautés, un pays de l’eurozone ne pourra obtenir de renflouement que s’il a ratifié le traité. Ce qui montre l’inquiétude des eurocrates sur les perspectives de ratification. Hier, précisément, en Irlande, le Sinn Fein a menacé de porter plainte devant la Cour suprême si le gouvernement tente de trouver le moyen de ne pas organiser de référendum.

La Commission européenne voit son rôle renforcé. Notamment, si la Commission conclut qu’un pays a mal retranscrit les obligations du traité, eh bien, euh… un autre pays portera l’affaire devant la Cour de Justice. Car le problème est la légalité de l’implication de la Cour de Justice, puisqu’il ne s’agit pas d’un traité de l’UE. Donc ce n’est pas la Commission qui porte plainte, mais un pays auquel la Commission aura demandé de dénoncer son voisin… Mais un pays peut-il porter plainte devant la Cour de Justice de l’UE à propos d’un texte qui n’est pas un traité de l’UE ? Pour répondre à cela, la nouvelle mouture précise (il leur en a fallu, du temps…) que le traité constitue un « compromis », « au sens de l’article 273 » du Traité européen. Cet article dit en effet que la Cour de Justice « est compétente pour statuer sur tout différend entre États membres en connexité (sic) avec l'objet des traités, si ce différend lui est soumis en vertu d'un compromis ».

Que de contorsions, pour un texte qui ne servira à rien…"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. c’est bien. Ces tripatouillages pitoyables prouvent que les eurocrates sont aux abois. L’explosion de ce monstre bureaucratique est proche !

  2. Attention, par ce décret, le Pape, et la congrégation pour le culte divin, n’approuvent pas leur liturgie eucharistique, mais seulement les différentes étapes de la progression du chemin, ce qui est plus de l’ordre d’une paraliturgie, sans que ce terme soit une dépréciation, mais une clarification conceptuelle.
    Merci
    Cordialement,

  3. vu l’efficacité de la méthode… On l’a vu quand la France a dépassé les critères de Maastricht en matière de déficit public

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services