Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

Le texte liberticide sur les écoles libres a été adopté

Capture d’écran 2018-02-21 à 20.19.52Mercredi 21 février à 14h30, le Sénat a adopté la proposition de loi liberticide visant à encadrer le régime d'ouverture des établissements privés hors contrat, présentée par Françoise GATEL et plusieurs de ses collègues, dans le cadre de l'ordre du jour réservé au groupe Union Centriste. 

Le texte, soutenu par le ministre Jean-Michel Blanquer, a été adopté par 240 voix pour, 94 voix contre. 347 présents et 334 votants.

Dans son numéro du jour, Minute s'étonne du silence de l'enseignement catholique. Alors même que toute école, avant de pouvoir passer un contrat avec l'Etat, doit avoir 5 ans d'existence… hors contrat.

Capture d’écran 2018-02-21 à 20.21.20

Partager cet article

18 commentaires

  1. Perversion infâme de ce texte liberticide, qui ne vise QUE les écoles catholiques.
    Que les idiots utiles du Système, qui se pâment devant la sévérité d’apparence du ministre Blanquer, mangent leur chapeau.
    Vous avez voté Macron? Vous l’avez!
    Et ne venez pas vous plaindre.

  2. Le denier STOP.

  3. Compter sur un évêque, c’est comme compter sur un politicard, c’est toujours de la daube !

  4. Quiconque connaît un tant soit peu le fonctionnement de l’enseignement catholique ne peut malheureusement pas être surpris.
    Le SG, les DDEC, les OGEC, etc. se comportent trop souvent comme de simples chambres d’enregistrement des décisions ministérielles ou rectorales.

  5. Pour qui les représentants de l’enseignement catholique ont voté aux dernières présidentielles ?

  6. Le groupe Union Centriste ?
    En abrégé G.’.U.’.C.’.

  7. simone weill disait elle meme que si les cathos étaient montes au creneau au moment du vote de la loi, cette dernière ne serait peut etre pas passée

  8. Et maintenant comment vont faire les cathos qui ont voté Macron ?

  9. Certainement que les “cathos” qui ont voté Macron n’envoient pas leurs enfants dans des écoles hors contrat.

  10. La CEF pour l’instant défend l’avortement avec le MRJC et le CMR. Ainsi que le Genre …

  11. les nazillons sont au pouvoir et la dictature est en marche. Ce sont des tordus et que fait la pseudo-droite rien, pourtant ils ont la majorité au Sénat mais il y a tellement de FM dans cette droite là que c’est plutôt de la gauche il n’y a donc rien à en tirer. Donc comme l’a dit Ph de Villiers le projet soviétiforme est devenu réalité.nazis soviétiques même combat détruire tout ce qui est beau et bien et dans ce cas tout ce qui se fait de bien dans ces écoles hors contrat, ces gens-là sont pour détruire la France et tant qu’il n’y seront pas parvenus, ils continueront leurs méfaits

  12. silence assourdissant du haut clergé catholique, aussi envers leurs frères d’orient qui sont massacrés

  13. Non “marcantoine | 21 fév 2018 22:48:07” pas SIMONE (Adolphine -c’était son deuxième prénom, ça ne s’invente pas-) WEIL, philosophe, sœur cadette du mathématicien français André Weil, mais SIMONE VEIL, née JACOB, femme politique.

  14. Que tous ceux qui ont voté pour l’imposteur Macron – il y en a partout, même autour de vous sans l’avouer -, que tous ceux qui sont abusés par quelque plat de lentilles du cuisinier Blanquer, ouvrent enfin les yeux.
    Ce pouvoir, concocté dans l’ombre, jette le masque sur un nouveau sujet : cette proposition de loi, qu’il approuve, ne sort pas de nulle part.
    Certes le mal ne peut triompher indéfiniment : de courageux parents surmonteront les obstacles, ailleurs des religieux retrouvent une vocation enseignante trop couramment perdue et savent ouvrir ou soutenir des établissements libres avec une patience et un génie réels.
    Mais, de grâce, ouvrez les yeux de ceux qui s’aveuglent sur ceux qui font le mal à la liberté scolaire et à l’école volontairement.

  15. “L’enseignement…”, comment dites-vous, “Catholique” ? Oh si peu !

  16. La lâcheté des représentants “politiques” du catholicisme ne date pas d’hier !
    Déjà Jaurès s’en étonnait il y a plus d’un siècle :
    Évoquant, en 1905, la quasi absence de réaction des dignitaires et intellectuels catholiques après les lois délibérément anticléricales du début du XXe siècle. (Par ex, les églises ne devaient servir qu’au culte ; le Curé de Juvisy fut ainsi condamné pour avoir fait, dans “son” église, une conférence culturelle sur Rome et le Vatican !)
    – « Nos adversaires nous ont-ils répondus ? Ont-ils opposé doctrine à doctrine, idéal à idéal ? Ont-ils eu le courage de dresser contre la pensée de la révolution, l’entière pensée catholique qui revendique pour Dieu, pour le Dieu de la révélation chrétienne, le droit non seulement d’inspirer et de guider la société spirituelle, mais de façonner la société civile ? Non, ils se sont dérobés ! Ils ont chicané sur des détails d’organisation. Ils n’ont pas affirmé nettement le principe même qui est comme l’âme de L’Église. »
    Le “Ralliement” était devenu reddition, il s’est maintenant mué en kollaboration avec l’adversaire !

  17. Merci à vous de nous informer.;

  18. Je dédie cette loi aux Versaillais catholiques et se croyant ”de droite” qui ont voté au second tour de la présidentielle à plus de 60% pour la défense de ce qui leur paraissait essentiel : leurs placements en €uro.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services