Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Le testament de Shahbaz Bhatti

Le site de musulmans convertis au catholicisme Notre-Dame de Kabylie a mis en ligne le testament spirituel du ministre catholique pakistanais assassiné. L'archevêque de Florence, Mgr Giuseppe Betori, a demandé par lettre au clergé de son diocèse de lire ce Testament, au cours des messes du samedi 13 et du dimanche 14 mars. Le voici :

S "De hautes responsabilités au gouvernement m'ont été proposées et on m'a demandé d'abandonner ma bataille, mais j'ai toujours refusé, même si je sais que je risque ma vie. Ma réponse a toujours été la même : « Non, moi je veux servir Jésus en tant qu'homme du peuple ». Cette dévotion me rend heureux. Je ne cherche pas la popularité, je ne veux pas de positions de pouvoir. Je veux seulement une place aux pieds de Jésus. Je veux que ma vie, mon caractère, mes actions parlent pour moi et disent que je suis en train de suivre Jésus-Christ. Ce désir est si fort en moi que je me considérerai comme un privilégié si – dans mon effort et dans cette bataille qui est la mienne pour aider les nécessiteux, les pauvres, les chrétiens persécutés du Pakistan – Jésus voulait accepter le sacrifice de ma vie. Je veux vivre pour le Christ et pour Lui je veux mourir. Je ne ressens aucune peur dans ce pays. À de nombreuses reprises, les extrémistes ont tenté de me tuer et de m'emprisonner ; ils m'ont menacé, poursuivi et ont terrorisé ma famille. Les extrémistes, il y a quelques années, ont même demandé à mes parents, à ma mère et à mon père, de me dissuader de continuer ma mission d'aide aux chrétiens et aux nécessiteux, autrement ils m'auraient perdu. Mais mon père m'a toujours encouragé. Moi, je dis que tant que je vivrai, jusqu'à mon dernier soupir, je continuerai à servir Jésus et cette pauvre humanité souffrante, les chrétiens, les nécessiteux, les pauvres. Je veux vous dire que je trouve beaucoup d'inspiration dans la Bible et dans la vie de Jésus-Christ. Plus je lis le Nouveau et l'Ancien Testament, les versets de la Bible et la parole du Seigneur et plus ma force et ma détermination sont renforcées. Lorsque je réfléchis sur le fait que Jésus a tout sacrifié, que Dieu a envoyé Son Fils pour notre rédemption et notre salut, je me demande comment je pourrais suivre le chemin du Calvaire. Notre Seigneur a dit : « Prends ta croix et suis-moi ». Les passages que j'aime le plus dans la Bible sont ceux qui disent : J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi ! ». Ainsi, lorsque je vois des personnes pauvres et dans le besoin, je pense que c'est Jésus qui vient à ma rencontre sous leurs traits. Pour cette raison, j'essaie toujours avec mes collègues d'aider et d'assister ceux qui en ont besoin, les affamés, les assoiffés."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je reste muet devant tant d’abnégation chrétienne ! Il a tout dit…

  2. Un saint ne s’exprimerait pas autrement.

  3. tout d’un saint.

  4. Comment ne pas se sentir petit devant ce géant de la Foi? le monde l’a haï comme le Christ( l’est toujours).Pas de doute qu’il ait reçu sa récompense.Merci Seigneur.

  5. Oui, la sainteté, la vraie…Il n’y a rien à ajouter, sauf merci.

  6. Quel Chrétien!Quel exemple pour nous !

  7. Shahbaz Bahtti sera sans nul doute le catholique de l’année 2011 !!!
    On comprend que pour un certain nombre d’hommes d’égise l’avenir de la Sainte Eglise n’est plus en Occident ..
    qui ne produit plus que des Christine Boutin !!

  8. Il faut instruire un procès pour reconnaitre ses vertus héroïque ! et si Dieu le veut il sera saint et martyre.

  9. @nemo
    Je me suis autorisé à envoyer votre message à Mme Boutin. (guillemets pour droits d’auteur préservés)
    Les discours à ce degré sont inutiles. Et je suis las de combatre les innombrables ramifications de la Bête.

  10. Las, mais pas mort.

Publier une réponse