Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le système politico-médiatique ne saurait se satisfaire des gages qu’on lui donne. Il en veut toujours plus

Le système politico-médiatique ne saurait se satisfaire des gages qu’on lui donne. Il en veut toujours plus

Cette phrase de Gilbert Collard prononcée en 2017 est toujours d’actualité. Marine Le Pen et le RN devraient davantage s’intéresser aux enseignements du passé. Ils devraient notamment se souvenir de la campagne calamiteuse de Jean-Marie Le Pen en 2007 où, voulant normaliser son discours et se tourner vers les banlieues, ce dernier obtiendra seulement 10%, les électeurs de droite ayant préféré voter pour Nicolas Sarkozy et son karcher, pour mieux être trahis ensuite… Marine Le Pen étant la directrice de campagne de l’époque, peut-être qu’il lui est difficile d’être objective aujourd’hui.

En vue de l’élection présidentielle de 2022, Marine Le Pen ne voulant pas droitiser son programme économique, alors même que le parti souffre d’un manque de crédibilité en matière économique, choisit plutôt la piste de la “dédiabolisation” qui rappelle tristement celle de 2007. Extrait d’une analyse publiée sur Challenges :

Marine Le Pen modère le ton, parle aux immigrés victimes de l’insécurité et partage les objectifs d’Emmanuel Macron contre le “séparatisme”, mesurant et normalisant son discours dans le but d’accéder au pouvoir. La présidente du Rassemblement national veut combattre “l’immigration massive” mais pour sa rentrée à Fréjus (Var), elle a défendu les étrangers qui sont les “premières victimes” de l’insécurité. “L’État doit protection et assistance à tous, Français ou immigrés, quel que soit le quartier”, avait-elle déclaré devant une salle atone, où personne, cette fois, n’avait crié “on est chez nous” (…)

Marine Le Pen pourrait mettre de l’eau dans son vin sur les questions économiques pour commencer à tisser des liens avec des élus LR. Mais elle s’y refuse“, note M. Crépon. Et sur sa gauche, l’électorat de Jean-Luc Mélenchon “reste très marginal dans le vote RN”.

Bruno Mégret fait la même analyse et lui reproche de ne plus s’opposer suffisamment au système :

“(…) Le Rassemblement national ne parvient pas à exister sur la scène politique. Il y a à cela une raison fondamentale : ses représentants tiennent, de façon certes plus énergique, le même discours que la classe politique, alors qu’ils devraient porter une vision radicalement différente pour incarner l’alternative au système en place (…) Marine Le Pen n’est pas différente de ses concurrents, car elle ne porte aucun projet qui rendrait sa puissance au politique. Rendre du pouvoir au pouvoir, là est le nœud du succès (…)

J’ai toujours préconisé la dédiabolisation, mais pour moi elle consistait à en finir avec les provocations sulfureuses et les dérapages verbaux. Car, au-delà, il faut tenir le discours de la rupture avec le système. Sur l’immigration par exemple, ce n’est pas clairement le cas. Pourtant, comme nous l’avions annoncé, ce phénomène est aujourd’hui source de difficultés majeures que personne ne nie plus. Le RN devrait donc proposer une mesure simple et radicale : stopper toute nouvelle immigration pendant dix ans.

Au lieu de ça, Marine Le Pen continue à pousser dehors les cadres et responsables trop proches de Marion Maréchal.

Yves Daoudal faisait récemment sur son blog un article humoristique intitulé “Du FN au RN” illustré par deux affiches, deux époques Très révélateur :

 

Et en plus, Jean-Marie Le Pen portait mal son masque…

Partager cet article

3 commentaires

  1. MLP ? Il y a une envie (urgente) d’une autre candidature à droite, vraiment à droite, que rejoindraient Zemmour, Maréchal, Ménard, de Villiers, Mégret … et tant d’autres dont vous et moi et même, allez savoir, Dupont-Aignan et JF Poisson !

    L’un d’eux pourrait-il l’incarner ? La liste reste ouverte…

    • n’importe qui aurait plus de chance de rallier au 2è tour
      mais qui payera cher la débacle ? le petit peuple !

    • Les 2 premiers sortent du lot en courage, en liberté, en culture. Ménard a fait comprendre aux GG qu il n y allait pas , Megret a fait son temps et on ne le voit plus , de Villiers , pas assez republicain pour entrer dans le systeme , Poisson trop isolé mediatiquement et represente que les catholiques donc peu d assise électorale. NDA à l inverse n a aucune spiritualité chretienne.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services