Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le sursaut d’une France qui rappelle que la démocratie ne peut être confisquée par des groupes de pression

De Ivan Rioufol :

"L’erreur serait d’interpréter la manifestation de dimanche contre le mariage homosexuel
comme la revanche de l’UMP contre le PS, de la droite contre la gauche
.
Les centaines de milliers de Français qui s’apprêtent à défiler dans
les rue de Paris, venus de toutes les provinces, ne répondront pas, pour
la plupart d’entre eux, à un mot d’ordre politique. Ils seront d’abord
l’expression spontanée d’une société tenue, jusqu’à présent, à l’écart
de son propre destin. Ce qui s’annonce est le sursaut vital d’une France oubliée qui
entend rappeler que la démocratie ne peut être confisquée par des
minorités, des chapelles, des groupes de pression, au profit d’une
politique clientéliste ayant perdu le sens de l’intérêt général
. S’il
est exact que le mariage gay était dans les propositions du président élu, ses répercussions sur la filiation humaine (avec
la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui)
bouleversent à l’évidence les fondements de la civilisation et de
l’existence humaine.

Quand François Hollande affirme, hier, son intention de ne pas "céder à la rue", il avalise un passage en force sur
une question essentielle dont la complexité mériterait plus d’un débat.
Or, le gouvernement n’en a organisé aucun, sinon pour recevoir entre
deux portes et avec agressivité les représentants des religions
.
Protesteront, dimanche, ceux qui refusent de suivre plus avant un progressisme impensé et
potentiellement déstructurant pour des enfants sans racines, ni
filiations naturelles, puisque nés de bricolages génétiques, voire de la
commercialisation du corps de femmes porteuses. Ce meilleur des mondes,
défendu par des "humanistes" ayant perdu le contact avec les gens, est
une régression contre laquelle il est légitime de résister
. C’est
ce mouvement réactif, conservateur dans son essence, qui émerge et sera
probablement appelé à prendre sa place sur la scène politique. Les
partis d’opposition, eux, prennent  le train en marche. Ils n’ont pas
l’initiative."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. J’ai vu quelquepart sur un site ou un commentaire que les ministres (Mmes Vallaud-Belkacem ou Dufflot, M.Peillon…), leurs copains si nombreux dans les médias (le journal “Le Monde” se surpasse dans la mauvaise foi – comme avant la chute du mur de Berlin -), les loges maçonniques, étaient qualifiés de “loups maladroits”. Je trouve cette expression très juste: “loups” car ils veulent dévorer et détruire, réveiller le temps des inventaires ou du fichage des fonctionnaires non laïcards, mais “loups maladroits” car finalement leurs stratégies et leurs mensonges se retournent en grande partie contre l’objectif qu’ils poursuivent. Merci, Seigneur, pour les “loups maladroits”.

  2. Bien vu, Monsieur Rioufol, nous ne les suivons pas : ils nous courent derrière en espérant nous rattraper… enfin : nous attraper à nouveau si j’ai bien compris, car ça commence à cusser, du côté des têtes pensantes de gauche, on n’hésite plus à dire -et surtout à prêcher- à grogner que la démocratie, c’est obsolète, largement dépassé… Tu penses ! C’est surtout rudement emmiellant quand les caves se rebiffent.

  3. Ce sera d’autant moins une manif politique que la plupart des leaders politiques, notamment des catholiques (Fillon Raffarin, etc.) n’y seront pas et qu’aucun parti politique ne semble avoir les idées claires sur le sujet.

  4. Laurent Joffrin du Nouvel Obs a déclaré sur La Chaine Parlementaire ce soir que de toute façon, manif ou pas – accord du peuple ou pas – la Loi sera votée….
    … Pour ceux qui n’auraient pas encore compris quel rôle joue les médias “cochons” en France…

  5. Pie XI disait que le champ politique est le champ le plus vaste de la charité.
    Un projet de loi est un acte politique : notre manifestation est donc politique.
    Ne pas confondre politique avec politicard ou politicien…

  6. il est navrant de voir le peuple de France se débattre ainsi : pétitions, débats, argumentations, manifestations etc…
    alors que si l’épiscopat français avait été clair au cours de la campagne présidentielle, nous n’en serions pas là

  7. Cela permettra aux médias officiels de constater que la bien-pensance parisienne n’est pas forcément l’opinion générale. Un peu de bon sens, qui transcende les opinions politiques, ne fait pas de mal.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services