Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis / Valeurs chrétiennes : Education

Le succès grandissant de l’école à la maison

Lu sur Contrepoints :

"Ils n’étaient que quelques milliers dans les années 80, les enfants américains scolarisés à la maison sont désormais 2 millions. S’il reste très critiqué, le « Homeschooling » fait néanmoins de plus en plus d’adeptes parmi les parents qui déplorent la dégradation des conditions de vie dans les écoles traditionnelles."

"David Anders, professeur d’université, vit dans l’Alabama et il est père de cinq enfants, presque tous scolarisés à la maison. Catholique convaincue et pratiquante, cette famille débute chaque journée par une messe à 6h30 du matin. Le reste de la matinée est réservé au travail scolaire à la maison. […]"

"Selon les études réalisées par certaines associations pro-homeschooling, les enfants scolarisés à la maison réussiraient même mieux aux tests académiques que leurs camarades de l’école publique ou privée. David Anders admet que tous les parents ne sont pas infaillibles et que la scolarisation à la maison peut se révéler un désastre « dans une minorité de cas ». Toutefois, pas question pour lui d’envisager plus de réglementation de la part du gouvernement fédéral. « La plupart des parents qui ont fait le choix de l’école à la maison le font parce qu’ils sont intensément impliqués dans l’éducation de leurs enfants et de leur bien-être. De façon générale, ces enfants se montrent plus performants que les autres. Pourquoi le gouvernement devrait-il légiférer une pratique qui se révèle un succès sauf pour une très petite minorité de cas », explique-t-il."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Je connais des personnes âgées qui ont bénéficié de l’enseignement à la maison grâce à une institutrice , et qui s’en sont très bien portées car habitant à la campagne !

  2. “très critiqué, le « Homeschooling »”
    critiqué par qui? en fonction de quels critères et de quels faits?
    “la scolarisation à la maison peut se révéler un désastre « dans une minorité de cas »”
    Il serait intéressant de pouvoir comparer avec le pourcentage de désastres en cas de scolarisation en institution scolaire.

  3. Nous sommes Américains et nous faisons l’école à la maison depuis 1998. Il y a deux sortes de homeschooling, celui qui est organise et celui qui se veut unschooling ( l’enfant n’apprend que ce qui éveille sa curiosité, pas d’horaires, ou de curriculum fixe) Nous nous utilisons Seton Home Schooling: https://www.setonhome.org/
    Les enfants ont des examens tous les 2 mois 1/2 et sont notés par des professeurs. Cest beaucoup de travail et d’organisation, mais les enfants si habituent vite et deviennent assez rapidement indépendent, je suis la pour aider et m’assurée que le travail est fait et bien fait. Nous avons une organisation de notre coin (du gouvernement) qui organise les sports. De meme, il existe maintenant de nombreuses associations homeschooling qui organise les devotions pour le premier vendredi du mois, des sorties scolaires avec le directeur des vocations de notre diocese (etant ferulant d’histoire, nous visitons une eglise et il nous raconte son histoire) la liste est longue de toutes les choses extra scolaires qui sont a notre disposition. Les homeschooleurs ne sont plus vu comme qq chose de bizarre au contraire. ( nous sommes alles a l’ecole publique pour les cours gratuits de conduite) Nous avons des reductions de prix dans les librairies 🙂 et le dentiste nous donne un prix reduit pour les visites, parce que l’on peut venir le matin. Peut etre avez vous entendu parler de Tebow, un joueur pour les Broncos au NFL. Il a ete homeschooler et maintenant nous essayons d’avoir la possibilite de faire un “trial out” pour pouvoir entrer dans les equipes de sports au lycee publique la legislation Tebow: http://homeschoolingteen.wordpress.com/2009/04/18/homeschooled-teen-profile-tim-tebow/
    Voila pour ma petite experience.

  4. À quand la France ? Pour cela, il faudrait un réel travail de « réseautage » des parents d’élèves intéressés. Les paroisses sont les plus à même de réussir à mettre en relation les parents, mais il n’est pas sûr que les prêtres seront tous motivés pour le faire…

  5. L’important est de faire pression pour un soutien financier pour l’école à la maison équivalent à celui attribué à l’école publique pour des résultats meilleurs. Bien sûr, les syndicats d’enseignants vont vous dire que les enfants ne sont pas “socialisés” à la maison, c’est à dire n’apprennent pas tous les gros mots possible, ne sont pas soumis à l’idéologie de gauche dominante et à un enseignement en dépit du bon sens mais ce n’est pas nouveau.

  6. Les paroisses dont les pretres sont fideles au Magistere sont tres ouvert aux homeschoolers ici, aux USA. Nous utilisons le catechisme Baltimore, et notre eveque qui dit une messe pour les ecoles au debut de l’annee, en fait une aussi pour les homeschoolers. La raison? eh, bien les homeschoolers ont un taux plus haut de vocations 🙂 donc le diocese ne nous met pas de cote. Bien au contraire!
    Ce qui rend les choses plus facile aux USA, je pense, c’est la liberte. Et plus est, la reussite scholaire. Bien sur nous avons la gauche ( les liberaux) qui sont continuellement sur notre dos, mais parce que nos enfants sont bien adaptes, plus matures (buverie, coucherie) et independent nous faisons notre place dans la societe.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]