Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Le Siècle se défend

D 70 personnes ont été interpellées place de la Concorde à Paris devant l'Automobile Club de France où elles comptaient protester contre un dîner du club "Le Siècle". Des policiers ont contrôlé les identités des militants, les ont parfois fouillés avant de les faire monter dans des fourgons qui ont quitté la place pour un lieu non déterminé. Le Collectif a prévenu :

"Nous étions là et serons là tous les mois, pour dénoncer la collusion syndicats-patronat et faire la lumière sur ces dîners du club du Siècle qui se passent tous les mois en catimini à la Concorde à l'Automobile club de France".

"Le Siècle" organise une fois par mois à Paris un dîner de personnalités influentes venues de tous les horizons (politique, économie, presse, social…). En novembre, Bakchich avait effectué un reportage et y avait vu notamment:

  • Emmanuel Chain, producteur et journaliste
  • Nathalie Kosciusko-Morizet : alors Secrétaire d’Etat au développement de l’Economie numérique
  • Arlette Chabot (journaliste, ex-directrice de la rédaction de France 2)
  • Rachida Dati (ex-Garde des Sceaux, maire du VIIe arrondissement de Paris, députée européenne, UMP)
  • Guillaume Pépy (patron de la SNCF)
  • Louis Gallois (patron d’EADS)
  • Nicolas Seydoux (président des cinémas Gaumont, héritier de la famille Schlumberger)
  • Pascal Clément (avocat, ancien Garde des Sceaux)
  • Sylvie-Pierre Brossolette (rédactrice en chef au magazine Le Point)
  • Marc Tessier (ex président de France Télévisions )
  • Alexandre Bompard (patron d’Europe 1)
  • Michel Field (animateur télé et radio, Au Field de la Nuit (TF1))
  • Patrick de Carolis (ex PDG de France Télévisions)
  • Françoise de Panafieu (UMP, ex maire du XVIIe arrondissement de Paris)
  • Alain-Gérard Slama (journaliste, RTL)
  • Olivier Duhamel (chroniqueur et animateur, Europe 1)
  • Benoît Genuini (ex médiateur de Pôle emploi)

Partager cet article

23 commentaires

  1. Personellement je suis pour la liberté des dîners. ce dîner n’est pas secret , les membres du Club sont connus pour la plupart. l’influence passe par de multiples canaux, je ne vois pas l’intéret d’aller perturber l’arrivée des invités. Sur le bien fondé des interpellations la police à le droit de faire des controles , non ?!

    • Ce rassemblement est une métastase de l’oligarchie ( politique- finance – journaleux….) , tous se connaissent, se cotoient à la ville à la campagne et au…lit. Ils n’ont qu’un seul souhait : un nouvel ordre mondial et une religion : le progressisme. En attendant ils vivent de nos impôts.

  2. Connaître les participants à ce genre de rencontres n’est pas inintéressant, et chacun peut en tirer ses conclusions, mais de quel droit ces gauchos se permettent-ils de harceler un diner privé ? Encore heureux que la police fasse son travail.

  3. pour info : Pascal Clément est le fils de feu Marcel Clément … fondateur de l’Homme Nouveau ……….

  4. C’est dans ce genre d’endroit que s’élabore la pensée unique.
    J’en conclus personnellement que la Répulique sait très bien se défendre quand elle s’estime en danger.

  5. je suis pour la liberté des dîners qui restent privés et ne se produisent pas au Crillon pour sceller la COLLUSION entre de faux adversaires sociaux politiques ou professionnels.
    Ces oligarchies sont insupportables de mensonges et de duplicité.
    Et puis, ce Siècle est le cheval de Troie de l’immigration en France. Et ceci est une bonne raison pour s’en méfier.
    Comme l’a dit Marc faber des entretiens de Davos, c’est la réunion des fraudeurs et des escrocs qui viennent se conforter l’un l’autre et donner des leçons au monde.
    La naïveté finit par être fatigante.

  6. Des patrons de presse et des chefs syndicalistes dînent avec des hommes politiques… Mon Dieu, quel scandale…
    Ces gauchistes croient aux mensonges marxistes qu’ils propagent eux-mêmes. Evidemment que dans n’importe quelle société pacifique et civilisée, ce genre de rencontres a lieu. Les manifestants préféreraient des barricades et des décapitations, je suppose ?
    En revanche, je parie que ce “collectif” ne voit aucun mal dans l’existence d’une masse énorme de fonctionnaires en France. Elle est là, la vraie, la scandaleuse collusion : celle qui unit, dans une lutte des classes d’un nouveau genre, ceux qui vivent aux crochets de l’impôt : les politiciens et les fonctionnaires, qu’ils soient de droite ou de gauche. Et les oppose à tous les autres : ceux qui vivent de leur travail. Un vrai travail.

  7. @ Bergstein : on n’est trahi que par les siens !
    regardez Notre Seigneur, trahi par Judas, Jeanne d’Arc trahie par les évêques français, et j’en passe !

  8. Chacun a le droit de dîner avec qui il l’entend, et d’inviter qui il veut à ses soirées, cocktails, dîners ou barbecue-party…
    Le vrai problème, c’est le manque de pluralisme des médias en France.

  9. Le droit de manifester est également inscrit dans la constitution, du moment qu’il n’y a pas violence. Mais ce droit est à géométrie variable, manifestement; Quand il s’agit de défendre les intérêts des plus aisés, alors là…

  10. Maitres du Monde
    Les organisations du pouvoir planétaire
    vous y trouverez le siecle partie intégrante
    http://www.syti.net/Organisations.html
    étrange europe
    http://www.youtube.com/watch?v=RcWUZRrfsyA&feature=related
    Prophètie de Marie-Julie Jahenny, fin du XIXe siècle.
    La France sera mahomète et athée !
    voir la vidéo
    http://foicatholique.cultureforum.net/t3412-la-france-sera-mahomete-et-athee

  11. @ Sixtine
    Petit rectificatif pour Ste Jeanne d’Arc, à la lumière de ce qu’a dit notre Saint Père dans son audience d’hier. Ce sont les théologiens de Paris qui l’ont condamnée; ces théologiens qui ne croient pas en l’action de Dieu dans les âmes.
    Et ça en dit long sur les théologiens de Paris … et d’ailleurs, soit dit en passant. Je ne suis pas sûr que la phrase du Pape fut simplement à lire du point de vue historique!

  12. Demande-t-on à la rédaction de Bakchich où et avec qui elle dine?
    Une certaine presse se croit absolument tout permis en se retranchant derrière son “indépendance”

  13. Et dans les loges ? qui dîne avec qui ? Et en cachette, en plus !

  14. Que notre élite ploutocratique dîne entre soi, quoi de plus normal dans une société libre : lieu public, dates publiques, participants connus.
    Que des gauchistes affectent de s’en offusquer, c’est également normal : il faut bien qu’ils fassent croire qu’ils sont des révolutionnaires puisqu’ils diffusent auprès du populo la même pensée internationaliste et socialisante que celle des membres du Siècle.
    Qu’ils utilisent la violence, c’est par contre totalement inadmissible : chacun est libre de dîner avec qui il veut. C’est la même violence que celle utilisée contre les catholiques lorsqu’ils défendent leurs églises contre les ”kiss’in” et autres provocations blasphématoires.
    Réflexion : ce serait sympa si les leaders d’opinion de la droite catholique et nationale s’organisaient ainsi qq dîners entre eux, pour détendre l’atmosphère. On verrait M. BOURBON être obligé d’être poli avec M LP, et tant de gens brouillés devoir se parler, au lieu de faire croire à notre camp que leurs querelles nous concernent et qu’elles engagent l’avenir de la France, ou de l’Eglise et de la civilisation occidentale….
    Il y aurait les gauchistes à l’entrée : mais leur agressivité serait-elle pire que celle qui sévit au sein de la droite catholique et nationale ?

  15. Je pense que chacun peut diner avec qui il veut en privé, cependant, il s’agit là de personalité publiques. qui plus est, au niveau des politiques, de responsables de droite et de gauche qui sont sensés être opposés entre eux mais qui manifestent dans les faits une réelle collusion.
    J’aurais préféré que les manifs devant l’Automobile Club soient organisées par des groumements de la Droite Nationale, mais puisque c’est l’extrème gauche qui pour le coup a ce courage-là de dénoncer ces collusions, ils ont tout mon soutien dans cette noble tâche.

  16. Il est bien connu que les parlementaires de droite et de gauche ne se croisent jamais à la buvette de l’Assemblée nationale, ne parlent jamais entre eux, ne mangent jamais ensemble…
    Et heureusement ! Quelle catastrophe, si jamais la Frônce cessait un jour de fonctionner sur le mode de la guerre civile permanente…

  17. C’est tout de même très révélateur de la ploutocratie et l’oligarchie dans laquelle on vit !
    Après la séparation des 3 pouvoirs, vivement celle d’avec le 4 ème (les médias) et que dire de celui du fric…
    Vive un état SOUVERAIN !

  18. Le diner du Siècle par E Ratier et S de Beketch sur Radio Courtoisie.
    Je ne l’ai pas écoute mais apparemment que du bon sur le dévoilement des “pass droits” sectaires…
    http://fr.altermedia.info/general/le-diner-du-siecle-explique-par-emmanuel-ratier-et-serge-de-beketch_32972.html#comments

  19. Les francs-maçons ont eux aussi le droit de se livrer à des agapes fraternelles dans leur repaire de la rue Cadet. Il en sort de sympathiques lois bioéthiques. Le Dr Dor a organisé quelques manifs sur le trottoir d’en face. Il est passé à autre chose, plus en lien direct avec la cause qu’il défend. Emmanuel Ratier a écrit tout un bouquin sur les dîners du Siècle. C’est là qu’Arlette Chabot va prendre ses instructions, notamment sur le bon choix à faire pour la succession de JMLP. Les frères ennemis de la droite nationale dînent aussi parfois ensemble. Serge de B avait organisé un dîner d’huitres pour tenter en vain de les rabibocher. Bruno G a rappelé dans son discours de Tours la réception en 2007 des époux Mégret par les époux Le Pen Sr. On a vu le résultat. Cela dit, les gauchos peuvent aller battre le pavé de la Concorde ou de Davos. Sous la neige les pavés. Grand bien leur fasse et que leur postérieur leur pèle.

  20. Bêtise des commentaires : il n’y a eu aucune violence dans cette manifestation : http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/58557/date/2011-01-27/article/diner-du-siecle-les-contre-manifestants-et-les-inrocks-au-commissariat/
    Vous êtes vraiment complètement formatés, par ici…

  21. C’est “Poulailler Song”, la chanson d’Alain Souchon, vieux chanteur proto-Bobo des années 70.
    Ces 70 “personnalités”, c’est la “Volaille qui fait l’opinion”.
    Les commentaires qui minimisent l’importance de ce genre d’Assemblée ont bien tort.
    Le Poulailler et son fumier de luxe, sur lequel sont assis 70 vieilles poules, vieux coqs et vieux chapons, “fine fleur flétrie” de la Mafia Politico-médiatique “française” (le Système), dicte en réalité la Loi à l’Assemblée Nationale.

  22. Pour compléter, Les paroles de la chanson “poulailler’s song”; Chanson qui est une critique de la société encore pacifique des années 70 et une apologie du Merdier violent et multiculturel actuel :
    “Dans les poulaillers d’acajou, les belles basses-cours à bijoux
    On entend la conversation d’la volaille qui fait l’opinion, ils disent.
    “On peut pas être gentil tout l’temps, on peut pas aimer tous les gens.
    Y’a une sélection, c’est normal, on lit pas tous le même journal.
    Mais comprenez-moi, c’est une migraine
    Tous ces campeurs sous mes persiennes.
    Mais comprenez-moi, c’est dur à voir.
    Quels sont ces gens sur mon plongeoir ?”
    Dans les poulaillers d’acajou, les belles basses-cours à bijoux
    On entend la conversation d’la volaille qui fait l’opinion, ils disent.
    “On peut pas aimer tout Paris, n’est-c’pas ? Y’a des endroits la nuit
    Ou les peaux qui vous font la peau
    Sont plus bronzées que nos p’tits poulbots
    Mais comprenez-moi, la djellaba, c’est pas c’qui faut sous nos climats.
    Mais comprenez-moi, à Rochechouart, y’a des taxis qu’ont peur du noir.”
    Dans les poulaillers d’acajou, les belles basses-cours à bijoux
    On entend la conversation d’la volaille qui fait l’opinion, ils disent.
    “Que font ces jeunes assis par terre
    Habillés comme des traîne-misère ?
    On dirait qu’ils n’aiment pas l’travail.
    Ça nous prépare une belle pagaille
    Mais comprenez-moi, c’est inquiétant, nous vivons des temps décadents.
    Mais comprenez-moi, le respect s’perd dans les usines de mon grand-père
    Mais comprenez-moi, la djellaba, c’est pas c’qui faut sous nos climats.”
    Mais comprenez-moi, à Rochechouart, y’a des taxis qu’ont peur du noir.
    Mais comprenez-moi, c’est une migraine
    Tous ces campeurs sous mes persiennes.”
    Source :
    http://artists.letssingit.com/alain-souchon-lyrics-poulaillers-song-ltx52b8

Publier une réponse